Thibaut Pinot : « le plus grand exploit de ma carrière »

Des déserts d’Israël jusqu’aux confins de la vallée d’Aoste, l’histoire avait tout pour être belle. Elle avait même pris son envol un peu plus tôt, jusqu’à Innsbruck, ville d’arrivée de l’ancien Tour du Trentin, qui sacra roi le Franc-Comtois. Une victoire au général, acquise à la pédale et qui impressionna les observateurs, tant le leader de la Groupama-FDJ agit en patron du peloton sur cette course : « Finalement, heureusement que j’ai remporté le Tour des Alpes, j’étais dans les clous et cela a montré que ma préparation était bonne. Même si ça n’était que le Tour des Alpes, c’est toujours important de gagner ». Une chose était sûre, au sortir de cette compétition : Thibaut Pinot était bel et bien prêt à en découdre face à Froome, Dumoulin et consorts.

Lire la suite »


Cédric Pineau, du vélo au micro

Le rôle d’équipier est parfois ingrat. Alors que certains coureurs ont le luxe de pouvoir s’offrir une apogée à la hauteur de leur stature, tel un Contador faisant de la Vuelta son ultime terrain de jeu fantasque, d’autres n’ont pas cette chance et doivent se contenter d’un dernier coup de pédale, dans l’anonymat d’une manche de Coupe de France, loin de la grandeur des foules. C’est à cet inéluctable sort que s’est confronté, en 2017, Cédric Pineau, coéquipier de l’ombre de la FDJ.

Lire la suite »


En chasse-patate : présentation du Giro

La saison des classiques est terminée, place désormais aux grands tours et le premier à se dresser sur la route des coureur est évidemment le Tour d’Italie ! L’équipe de Chasse Patate vous propose donc une revue d’effectif en profondeur de cette centième édition du Giro particulièrement relevée. Théo (Horse) s’entoure de Yoan (Nico32), Médéric (Médé33) et Arnaud (Manolo), ensemble ils évoquent les non victoires d’étape de Nizzolo à venir, les pétages de caisson en troisième semaine de Thomas et Van Garderen ou encore la future comète Foliforov.

Lire la suite »


Les chances françaises en 2016 – Grimpeurs

L’année 2015 a été riche en émotion. Pas de grandes nouveautés cela dit, le commentaire est le même chaque année. Côté français, 2015 est jalonnée de nombreux exemples, de Thibaut Pinot à Alexis Vuillermoz, de Julian Alaphilippe à Nacer Bouhanni. Mais quid de 2016 ? Tour d’horizon plein de mauvaise foi des meilleures chances françaises pour la saison à venir, à travers leurs résultats de 2015.   

Lire la suite »