Tour de France 1964: Le jaune joue avec Poulidor

En 1964, le Tour de France tient en haleine tout l’hexagone. Le duel Anquetil-Poulidor semble, sur le papier, inégal. Le normand a remporté quatre Tours de France. Le limousin, de son côté, n’a pris le départ que de deux éditions, les deux précédentes, terminant tour à tour troisième et huitième en 1962 et 1963. En cette année 1964, Poupou croit en ses chances. Le vainqueur sera sans doute l’un des deux français. Tout au long des trois semaines de course, ils se livreront une bataille sans fin, qui n’aura désigné son vainqueur que le dernier jour. Lire la suite »



Cyclisme Autrichien #2 : Georg Totschnig, 70 ans après

Dimanche, s’est achevée, dans l’ombre du Tour de France, la dix-neuvième édition professionnelle du Tour d’Autriche. L’épreuve mélange, en son palmarès, un panel de grands noms étrangers (Vandenbroucke, Evans,…) et de coureurs locaux qui avaient fait de ce Tour un objectif prioritaire (Glomser, Rohregger). Le parcours, toujours corsé, profite de l’environnement montagneux du pays et offre ainsi régulièrement une arrivée au sommet de la mythique station de ski de Kitzbühl. Contrairement à ses voisins suisses et allemands et malgré cet environnement riche en difficultés, le cyclisme autrichien n’a que très peu compté sur l’échiquier mondial. Voici quatre coureurs qui font ou ont fait l’histoire de ce cyclisme.  Lire la suite »


Le Ventoux retrouve sa place

La volonté des organisateurs du Tour de France était de faire une étape démesurée, à l’image du Mont Ventoux. C’est chose faite. Sur le centième Tour, le 14 juillet, la dernière journée de la deuxième semaine de course, à la veille de la journée de repos, se forme une étape de plus de 240 kilomètres qui aura mené, depuis Givors, le peloton de la Centième Grande Boucle au Géant de Provence. Ce col mythique, qui n’a eu besoin que de huit arrivées d’étapes pour être l’un des cols les plus attendus et craints de France, a retrouvé à l’occasion de cette édition 2013 la place qui a toujours été la sienne, celle d’un juge de paix.  Lire la suite »






Bagnères de Bigorre, analyse des puissances : le peloton temporise

L’étape de la veille avait déjà dessiné une première hiérarchie. Sky n’a pas souhaité observer de round d’observation entre les leaders. Pour cette étape, le programme est plus corsé, avec un enchainement de cinq ascensions et une arrivée. Il est plus difficile de contrôler sur ce terrain, d’autant plus si les battus de la veille déclenchent les grandes manœuvres. Néanmoins, les efforts de la veille pourront peser et enjoindre les favoris à lever le pied et ne pas s’exposer à une nouvelle démonstration de Froome. Lire la suite »