Cyclisme chinois : passé, présent et perspectives d’avenir sur route

Nous sommes en plein coeur de la saison chinoise. Le Tour of Beijing (épreuve World Tour qui vivait sa dernière édition) l’a lancé. Puis dans la foulée, il y avait le Tour de Hainan (2.HC, qui a attiré quelques équipes World Tour), le Tour of Taihu Lake (2.1) et d’autres épreuves moins renommées vont nous occuper d’ici la fin de l’année civile. L’occasion parfaite pour nous intéresser de plus près au cyclisme chinois. Lire la suite »


Le Tour de France dans l’impasse ?

Début octobre, l’oligarque russe Oleg Tinkov, patron de l’équipe éponyme, nous gratifiait d’une de ses nouvelles frasques : un million d’euros de prime à partager entre les quatre principaux leaders (son propre coureur Alberto Contador, et ses trois rivaux Christopher Froome, Vincenzo Nibali et Nairo Quintana) s’ils s’alignent tous sur les trois grands tours 2015. Lire la suite »


Andy Schleck, le poète du vélo

Alors que la saison s’achève tranquillement en ce mois d’octobre, au Tour de Beijing ou sur Paris-Tours, l’actualité cycliste est principalement marquée par l’annonce de la retraite d’Andy Schleck. Le plus jeune des frères luxembourgeois a tutoyé les sommets entre 2009 et 2011, avant une longue traversée du désert qui se conclue par un arrêt prématuré. Lire la suite »


Halte aux courses de côte !

La première arrivée à l’Alpe d’Huez eut lieu en 1952. Ce fut la première arrivée au sommet de l’histoire du Tour. Pourtant ce qui nous semble aujourd’hui si naturel a été fortement critiqué à l’époque ; dans le journal L’Équipe le chef de la rubrique vélo, Claude Tillet, émit sa frustration de voir une étape de 266 kilomètres réduite à une simple course de côte. « Rien qui n’incite à militer pour des arrivées « en haut » ». Or, aujourd’hui, ces arrivées au sommet semblent plus que jamais présentes : la quasi-totalité des étapes de montagnes s’achèvent aujourd’hui en altitude. Au-delà du changement d’époque, n’y a-t-il pas un abus nuisible à la compétition cycliste ? Lire la suite »


[Edito] Coup de gueule à l’intention des coureurs de la Vuelta

Vuelta 2014. Un plateau somptueux. Froome et Contador, revanchards d’un Tour de France achevé trop tôt. Rodriguez, de retour avec des ambitions, après une blessure contractée sur le Giro. Quintana, qui va tenter le doublé Giro – Vuelta. Et Valverde, son (fidèle ?) lieutenant. Le plateau de l’année. Ne manque que Nibali à la fête, mais le sarde Aru saura être un bon second couteau.

Et pourtant … après deux semaines de Vuelta, j’ai un goût amer en bouche. Celui de la frustration. Celui de la déception. Et ça n’est pas provoqué par l’abandon de Quintana, même si celui-ci est regrettable. Non, la déception provient de ceux qui restent. Ceux qui ont la chance de lutter pour ce que tout leader recherche : remporter un Grand Tour. Lire la suite »


Tour of Qinghai Lake : un mini Grand Tour au fin fond de la Chine !

Le mois de juillet est réputé pour le Tour de France. L’épreuve attire à elle tous les regards du monde cycliste, et plus largement du monde sportif. Mais la planète vélo ne s’arrête pas de tourner pendant le Tour. Plusieurs épreuves professionnelles se déroulent en même temps que le Tour. On citera bien sûr la plus importante, l’Österreich-Rundfahrt (Tour d’Autriche), mais aussi le jeune Sibiu Tour en Roumanie. Mais c’est de l’autre côté du monde que nous allons regarder. Le Tour of Qinghai Lake. Lire la suite »



Maillot à pois : le barème actuel défavorise-t-il les baroudeurs ?

Le titre de meilleur grimpeur a évolué au fil du temps. Apparu dès 1905, il était alors simplement désigné à un coureur par le journal L’Auto, à l’image de ce qui est fait aujourd’hui avec le coureur le plus combatif. Le premier à recevoir cet honneur est René Pottier. Durant les 24 Tours où ce titre est décerné, il revient à 8 reprises au vainqueur du Tour. Lire la suite »



Les puissances des Vosges

Le calcul des puissances du massif vosgien se résumeront à l’ultime ascension, la Planche des Belles Filles. Les autres ascensions de ce week-end prolongé ne présentent guère d’intérêts à une analyse, étant soit trop courtes, soit trop loin de l’arrivée et ne permettant pas de révéler le potentiel des coureurs. Lire la suite »