TET->Deutsche Bank-KTM: Classica San Sebastian

Âme de journaliste ou simple envie de partager vos résultats ? Venez faire part de vos exploits sur PCM !

Modérateurs: Wings, EvilGaming64, AG2R, Floflo59250

Re: TET->Deutsche Bank-KTM: Tour de France, rebondissement

Messagepar Gaz » 31 Mai 2018, 17:23

MisterToadette a écrit:Que de souvenirs ce récit :love:

Vivement qu'on arrive à ce qu'on a pas déjà vu :love:


Je suis pas sur qu'il y ait beaucoup d'inédit. J'essayerai quand même de finir la saison, aillant réinstaller le jeux sur mon nouveau PC, mais je suis pas sur d'avoir envie de poursuivre l'aventure Deutsche Bank.


Bad_Neos a écrit:Gerdemann en position de force, Degenkolb qui assure les sprints :ok: Cette chute massive quand même :shock:


Sincèrement, la chute m'a bien embêté, je m'en serai bien passé dans un soucis de difficulté et crédibilité. D’ailleurs, je voulais vraiment faire décrocher Gerdemann, mais comme indiqué, la présence de Kreuziger m'en a empêché. Par contre, je m'étais abstenu de rouler, et mis mon train en place un peu au dernier moment, pour limiter mon influence.

Gaz
Directeur sportif
 
Messages: 5873

Re: TET->Deutsche Bank-KTM: Tour de France, rebondissement

Messagepar MisterToadette » 31 Mai 2018, 18:58

Gaz a écrit:
MisterToadette a écrit:Que de souvenirs ce récit :love:

Vivement qu'on arrive à ce qu'on a pas déjà vu :love:


Je suis pas sur qu'il y ait beaucoup d'inédit. J'essayerai quand même de finir la saison, aillant réinstaller le jeux sur mon nouveau PC, mais je suis pas sur d'avoir envie de poursuivre l'aventure Deutsche Bank.


Au pire t'en refais un de la même qualité :D

Avatar de l’utilisateur
MisterToadette
Maillot blanc
 
Messages: 2689

Re: TET->Deutsche Bank-KTM: Tour de France, rebondissement

Messagepar abzh35 » 31 Mai 2018, 19:25

Et de même longévité :ok:

Avatar de l’utilisateur
abzh35
Junior
 
Messages: 1118
Localisation: Rennes

Re: TET->Deutsche Bank-KTM: Tour de France, rebondissement

Messagepar Gaz » 31 Mai 2018, 21:07

MisterToadette a écrit:Au pire t'en refais un de la même qualité :D


Je suis pas sur que repartir sur un récit d'une db 2011 ou 2013 soit très passionnant.


abzh35 a écrit:Et de même longévité :ok:


Ca risque d'être compliqué. Il y a quelques heures de jeux derrière.

Gaz
Directeur sportif
 
Messages: 5873

TET->Deutsche Bank-KTM: Tour de France, veille de repos

Messagepar Gaz » 31 Mai 2018, 21:16

TOUR DE FRANCE V

Etape 14: Tarascon – Station de Lure(MON)

Gerdemann(98) Degenkolb(94) Uran(94), Swift(94), T.Fricke(97) M.Fothen(95), Seubert(95), Voss(94), Köszegi(94)
Image


Une belle étape aujourd'hui et un sprint intermédiaire d'entrée ou Degenkolb va passer en tête, augmentant encore son avance au classement par point qu'il domine de la tête et des pieds. Puis c'est Köszegi qui va se montrer en partant seul dans le célèbre Mont Ventoux. Et il passera en tête au sommet, avec cinq minutes d'avance sur un peloton de 63 qui a perdu Levarlet(14), Voss, Swift, Seubert, Visconti(23) et Bakelants(29). Manque également Porte(27) partit en chasse derrière le champion d'Autriche. A 50km, l'australien est à 3'11 de Köszegi et a 2'21 d'avance sur le peloton que Levarlet a réintégré. Et il y aura jonction devant à 30km:

Image


Les deux coureurs vont faire une dizaine de kilomètre ensemble puis Köszegi ne peut continuer. Il paye le Ventoux et sera repris à 12 km par un peloton emmené par les équipiers du maillot jaune qui pointe à 2'20 de l'homme de tête. Ce travail fait mal à Pauriol(30) et Poels(19), premier top trente lâché, avec Köszegi et Degenkolb. Et ça va continuer car à 5km, Sicard(20) et Izagirre Insausti(26) n'ont plus que cinq coureurs derrière eux, à 58s de Porte qui ne verra pas la ligne le premier:

Image


On a donc le leader P.Velits(1) calé dans la roue de ses deux équipiers. Juste derrière, Gerdemann(2) qui ne le lâche pas, protégé par Uran(7) encore présent. Les deux derniers sont B.Feillu, qui protège son leader Van Den Broeck(3). Il faut une impulsion de Gesink(4) derrière pour ramener sept autres coureurs pour former provisoirement un groupe de quinze. Provisoire car P.Velits accélère à 3km du sommet et seul Gerdemann l'accompagnera jusqu'au sommet, pour le battre sur la ligne:

Image


1°) Gerdemann(DBK)
2°) P.Velits(RSH) m.t
3°) Van Den Broeck(LEO) +0'27
4°) Geniez(BML) +0'34
5°) Ruygh(LAM) m.t
6°) Sicard(RSH) +0'51
7°) Rolland(HTC) m.t
8°) Gesink(KAT) m.t
9°) Kadri(EUC) m.t
10°) B.Feillu(LEO) m.t

général:
1°) P.Velits(RSH)
2°) Gerdemann(DBK) +0'27
3°) Van Den Broeck(LEO) +2'30
point:
1°) Degenkolb(DBK) 309points
2°) Swift(DBK) 218points

3°) Rojas(KAT) 146points
montagne:
1°) Gerdemann(DBK) 62points
2°) P.Velits(RSH) 59points
jeune:
1°) T.Pinot(SBF)
2°) T.Fricke(DBK) +19'14
lanterne rouge: Tronet() +3h52'03



Etape 15: Sisteron – Savines-le-Lac(VAL)
Gerdemann(98) Degenkolb(93) Uran(94), Swift(97), T.Fricke(97) M.Fothen(95), Seubert(94), Voss(94), Köszegi(94)
Image


147km de moyenne montagne au programme aujourd'hui, avant le repos demain et une dernière semaine dans les alpes avant les Champs. Et pour une fois, on met personne dans le groupe de huit qui s'en va et qui va prendre le large. On y retrouve des sprinteurs comme Houanard(RAB) et Kittel(BML), des puncheurs comme Vandewalle(OLO) ou encore un habitué, Burghardt(FDJ). Ils resteront peu à huit car, dès le col de Bayard, le groupe se scinde en deux. Derrière, on roule prudemment, sous la pluie qui a rendu la chaussé sinueuse et étroite glissante. Conséquence, beaucoup de chute comme celle de Uran à 50km:

Image


A ce moment, ils sont encore six devant avec 5'23 d'avance sur Cheung(TVN) et Kittel. Le peloton, que Uran a réintégré, pointe à 2'20 du duo. Les RadioShack laissent filer cette échappée qui continu à creuser, plus de sept minutes d'avance au sommet du col de la Bréole, malgré la perte de Burghardt et de Georgiev(BML). Mais dans celui-ci, grosse accélération soudaine de Uran qui durcit. Ca devient trop dur pour tout nos coureurs sauf Gerdemann et Fothen, qui s'accroche. Bardet(30), D.Martin(23) et T.Martin(27) sont eux lâchés. Le colombien arrête au sommet, permettant à Taaramae d'attaquer, sans succès. Car dans le col de Pontis, Fothen puis Uran remettent ça avant que Gerdemann ne sorte au sommet:

Image


Il reste alors 11km et surprise, P.Velits est incapable d'y aller. Conséquence, d'autre coureurs sortent pour aller chercher notre leader. Mais toujours pas de réaction du slovaque qui fait rouler Sicard, alors que ce dernier a déjà beaucoup travaillé. Grosse descente devant de Gerdemann, qui va quand même se faire reprendre par un petit groupe. Et à 2km, ils sont six devant:

Image


Dans la roue de notre allemand, on a les leader de la Leopard, Van Den Broeck(3), de la Katusha, Gesink(4). Pour la Liquigas, on a le champion de République-Tchèque Kreuziger(5) et la Lampre est représentée par Ruygh(7). Enfin, c'est le leader de la Phonak Vanendert(11) qui complète ce groupe qui a déjà 1'27 d'avance sur le groupe maillot jaune qui ne réduit pas l'écart. La preuve, Uran, lâché au sommet, réussit à revenir sur ce groupe. Et sur la ligne, P.Velits aura beau s'arracher, il perdra son maillot jaune en concèdant 2'01 à Gerdemann, troisième aujourd'hui derrière le belge Van Den Broeck et le hollandais Gesink qui s'adjuge l'étape:

Image


1°) Gesink(KAT)
2°) Van Den Broeck(LEO) m.t
3°) Gerdemann(DBK) m.t
4°) Kreuziger(LIQ) m.t
5°) Ruygh(LAM) m.t
6°) Vanendert(PHO) m.t
7°) P.Velits(RSH) +2'01
8°) Levarlet(FDJ) m.t
9°) Sicard(RSH) m.t
10°) Mollema(COF) m.t

Impressionnant jusqu'à présent, P.Velits a montré des signes de faiblesses aujourd'hui qui lui coute son maillot jaune. Mais rien est perdu, il reste beaucoup de montagne, et surtout un long chrono qui est à son avantage. Reste à récupérer demain. Pareil pour la Deutsche Bank qui devra réussir d'autre coup comme celui-là, pour que Gerdemann ramène un second maillot jaune à Paris. En attendant, il a déjà un petit matelas:

Image


Du coté de la lanterne rouge, changement. En effet, treize coureurs sont hors délai. C'est donc Stimulak(ADM) qui occupe la 160ème place à 4h05'45 le nouveau leader de ce classement, si on peut parler de leader.

Gaz
Directeur sportif
 
Messages: 5873

Re: TET->Deutsche Bank-KTM: Tour de France, veille de repos

Messagepar Bad_Neos » 31 Mai 2018, 21:46

Linus 8) ça fait plaisir une victoire au sommet, c'est quand même bien différent d'un sprint ! Ce niveau affiché complètement du Giro où à chaque étape je me demandais quand est ce que Fothen allait lâcher à chaque fois :o

Avatar de l’utilisateur
Bad_Neos
Coureur pro
 
Messages: 1890
Localisation: https://legruppetto.com/forum/viewtopic.php?f=88&t=7986

Re: TET->Deutsche Bank-KTM: Tour de France, veille de repos

Messagepar DDpcm » 01 Juin 2018, 06:20

Cela faisait longtemps que je n'avais pas posté sur ton récit.
Félicitations pour ta prise du maillot jaune. J'espère que tu le garderas jusqu'à Paris à présent :ok:

Avatar de l’utilisateur
DDpcm
Cyclo du dimanche
 
Messages: 113
Localisation: München

Re: TET->Deutsche Bank-KTM: Tour de France, veille de repos

Messagepar Alessiocortez » 01 Juin 2018, 07:06

Bien joué de la part de Linus , avec une marge de deux minutes qui plus est . La victoire est plus qu'envisageable

Alessiocortez
Terreur de critérium
 
Messages: 694
Localisation: Au bûcher les vélos électriques !!!!!

Re: TET->Deutsche Bank-KTM: Tour de France, veille de repos

Messagepar Gaz » 03 Juin 2018, 22:10

Bad_Neos a écrit:Linus 8) ça fait plaisir une victoire au sommet, c'est quand même bien différent d'un sprint ! Ce niveau affiché complètement du Giro où à chaque étape je me demandais quand est ce que Fothen allait lâcher à chaque fois :o


Ca change surtout. Au sprint, c'est facile avec Degenkolb.


DDpcm a écrit:Cela faisait longtemps que je n'avais pas posté sur ton récit.
Félicitations pour ta prise du maillot jaune. J'espère que tu le garderas jusqu'à Paris à présent :ok:


La tâche s'annonce compliquée. Mais Gerdemann a la chance de pas être tombé.


Alessiocortez a écrit:Bien joué de la part de Linus , avec une marge de deux minutes qui plus est . La victoire est plus qu'envisageable


Il n'y a plus qu'à gérer.

Gaz
Directeur sportif
 
Messages: 5873

Re: TET->Deutsche Bank-KTM: Tour de France, veille de repos

Messagepar Gaz » 03 Juin 2018, 22:20

Deuxième journée de repos sur le tour, et deuxième fournée de transfert. Car pendant une semaine, les rumeurs et signatures se sont enchainés. Et si l’on n’a pas de nouvelle des trois gros sans équipe, on en sait plus pour d'autre coureurs.

On va commencer par un gros morceau avec Mollema qui quitte la Cofidis. Proche de Caja Rural, la piste s'est subitement arrêtée et le hollandais se retrouve sans contact. A lui de se montrer sur le Tour de France comme sur cette dernière étape donc pour l'aider à trouver une équipe.
Cela ne devrait pas être AG2R qui vient de signer son nouveau leader pour les grand tours. En exil chez Onda depuis deux ans, Jeannesson choisit de revenir en France, pour avoir plus de garantit, notamment sur le Tour de France qu'il ne dispute pas cette saison faute d'invitation pour son équipe.
Autre coureur de Tour, Van Den Broeck. Celui-ci était proche de la Saxo-Bank et cette rumeur c'est avéré être la bonne. Il remplace donc T.Pinot, toujours à la recherche d'une nouvelle équipe. L'équipe danoise a également enregistré la signature d'un autre coureur. Pisté par la Deutsche Bank ou Cykelcity, Rasmussen a finalement choisi l'équipe de son pays pour la saison prochaine. A noté quand même le départ de Hansen pour le Canada et le team SpiderTech.

Et il n'est pas le seul rouleur à changer d'air. Et c'est un nouveau coup dur pour la Leopard qui a perdu le multiple champion du monde Cancellara. Le suisse s'en va du côté des Etats-Unis et rejoint la Garmin qui réalise un bon coup, malgré l'âge avancé du suisse maintenant.
Dans le domaine, pour la jeunesse, il fallait miser sur Bok. Cinquième des derniers championnats d'Allemagne du contre la montre, le coureur de Nuttrixion a refusé l'offre de la Deutsche Bank pour rejoindre LKT Brandenburg. Il choisit donc de prendre son temps.
Ce n'est pas le cas de Kuphaldt. Le jeune américain quitte Bissel pour rejoindre une grosse structure, la RadioShack qui signe donc sa première arrivée. Alors certes, ce n'est pas les grands noms que l'on avait annoncés, mais ce coureur qui sait tout faire peut le devenir, un grand nom.

Parlons maintenant des coureurs qui ont marqué le Giro. Car si Kvasina, huitième du Tour d'Italie, n’a pas été au bout de ses négociations avec la Phonak, Goncalves, cinquième lui, a signé du côté de la Liquigas.
Une Katusha qui s'affaiblit un peu plus donc et ça ne s'arrête pas. En effet, Taaramae a lui aussi annoncé vouloir changer d'air et souhaite quitter la Russie. Il faudra maintenant faire le forcing pour garder Gesink ou alors recruter. Pourquoi pas Nieve qui va quitter Adria Mobil.

Parlons maintenant d'un sprinteur, Farrar. Il va encore changer d'équipe en quittant la Rabobank. Mais il restera en Hollande cette fois ci car c'est BanqMiro Lotterij qui a réussi à l’enrôler. A voir la cohabitation avec tous les sprinteurs de l'équipe.
En tout cas, Oss lui ne changera pas d'air car la Liquigas a réussi à le prolonger. A lui de faire oublier Viviani maintenant, qui est toujours à la recherche d'une équipe.
Cela ne devrait pas être HTC. En effet, l'équipe a trouvé son remplaçant à Cavendish. C'est d’ailleurs le départ de l'anglais qui a provoqué cette signature car, c'est son ancien coéquipier et meilleur ennemie, Greipel, qui vient de signer un contrat avec l'équipe américaine.

Et pour finir, on va parler de deux gros transferts sur des puncheurs. D'abord, le grand espoir kazakh Zeits qui quitte Astana pour rejoindre Sky. Il devra remplacer le vainqueur de la Vuelta 2013 Spilak qui a refusé la prolongation de l'équipe anglaise.

Du côté de la Deutsche Bank, le recrutement a déjà été annoncé comme finit. En effet, deux recrus ont été signés, à commencer par un jeune autrichien, Simmer. Sa puissance en plaine a séduit les dirigeants allemands qui agrandissent la colonie autrichienne. Concernant la seconde recrue, on parle d'un rouleur sans en savoir plus à l'heure actuel.

Une Deutsche Bank qui fait polémique de par son attitude sur le Tour de France. Souvenez-vous de cette treizième étape et de la chute dans le final. On a vu les maillots blanc, bleu et orange en tête de course rouler pour empêcher le peloton du maillot jaune de l'époque P.Velits de revenir. Rencontre avec le directeur sportif de l'équipe allemande qui va devoir, entre autre, s'expliquer sur cette attitude :


Journaliste : ''Bonjour, comment se passe le Tour pour l'instant''

Moi : ''Les résultats parlent d'eux même. Six victoire d'étape, un maillot vert quasiment acquis, Tassilo Fricke porteur du maillot jaune et Gerdemann qui vient de le prendre. Pour l'instant, ce tour est formidable mais il faut finir comme il a commencé et le plus dure reste à venir.''


J : ''Quelles sont les moments fort pour l’instant ?''

M : ''Comme ça, je dirais l'étape d'hier et les RadioShack qui craquent. Ca montre qu'ils sont pas aussi fort qu'on le pensait. Et puis toutes nos victoires aussi.''


J : ''Et l'étape treize ?''

M : ''Aussi, elle compte avec la chute des principaux favoris. Ca me rappelle un peu l'année dernière et la bordure qui avait permis à Linus de faire le trou au général. Avec le recul, je pense qu'il a gagné le Tour sur cette bordure la saison passée.''


J : ''Oui mais là ce n'était pas un fait de course, plus une grosse faute des autres leaders de s'être fait piégé.''

M : ''Dans ce cas, c'est aussi une faute de leur part ce jour-là. Surtout P.Velits. Je vous rappelle que ça a chuté autour de la quarantième place dans le peloton. Et à 15km, un maillot jaune ou des coureurs qui veulent le devenir doivent être devant, pas dans cette zone-là.''


J : ''La polémique n'est pas là. Elle est dans le fait que vous avez roulé après la chute, pour empêcher le retour du groupe maillot jaune''.

M : ''Faux. On a roulé pour revenir sur l'échappée et emmener John[Degenkolb] dans les meilleures conditions. Et puis, on n’a pas été les seuls à rouler. Les Liquigas aussi je vous rappelle.''


J : ''Eux roulaient avant pour revenir sur l'échappée. Ils se sont écarté au moment de la chute et dans le final, c'est votre équipe qui emmenait''

M : ''A qui la faute. Je peux vous dire que si les Liquigas avaient eu un train aussi fort que nous, on les aurait vu à notre hauteur. Là, on est les seuls à préparer un sprint, c'est pourquoi on nous voit nous et pas les autres. Et puis ce que vous dite est faux. Ils ont continué après la chute car on a pas embrayé directement. Et eux ont rouler pour faire le trou, je peux le garantir''


J : ''Et qu'est-ce qui vous fait dire cela ?''

M : ''L'attitude de Kreuziger. Au moment de la chute, j'ai dit à Gerdemann de décrocher dans l'oreillette pour rejoindre le groupe maillot jaune. Il a répondu que Kreuziger était dans ce groupe. Et qu’il ne pouvait pas risquer de perdre du temps sur lui. Et quand Linus lui a demandé de laisser les sprinteurs s'expliquer et de décrocher, il a refusé. Alors oui, il profite de la chute, oui on a roulé, mais pas pour creuser un écart.''


J : ''Vous dites donc que ce n'est pas votre faute si le maillot jaune n'est pas revenu ?''

M : ''Non. Je dis juste que le but n'était pas de faire le trou et que sans Kreuziger, Gerdemann ne serait pas rester dans ce groupe. Nous, on voulait juste la victoire d'étape à la base.''


J : ''Merci à vous de nous avoir donner votre point de vue sur le point. Dernière question, que peut-on vous souhaiter pour la fin du tour ?''

M : ''Que John passe la montagne et ramène le maillot vert à Paris en gagnant sur les Champs-Elysée. Mais surtout que Linus garde au moins une seconde d'avance sur le second le soir, à Paris.''


J : ''C'est tout ce que l'on vous souhaite.''

M : ''Merci.''

Gaz
Directeur sportif
 
Messages: 5873

Re: TET->Deutsche Bank-KTM: Tour de France, repos, rumeur et

Messagepar Muffy » 04 Juin 2018, 07:47

J'imagine que Kreuziger dit l'inverse ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
Muffy
Chasseur de prime
 
Messages: 357
Localisation: Rhône-Alpes

Re: TET->Deutsche Bank-KTM: Tour de France, repos, rumeur et

Messagepar Gaz » 06 Juin 2018, 07:10

Muffy a écrit:J'imagine que Kreuziger dit l'inverse ! :lol:


Je ne sais pas, je n'ai pas vu passer d'interview de sa part.

Gaz
Directeur sportif
 
Messages: 5873

TET->Deutsche Bank-KTM: Tour de France, des Alpes et étape r

Messagepar Gaz » 06 Juin 2018, 07:23

TOUR DE FRANCE VI

Etape 16: Gap – Grenoble(VAL)
Gerdemann(97) Degenkolb(92) Uran(93), Swift(93), T.Fricke(96) M.Fothen(94), Seubert(93), Voss(94), Köszegi(94)
Image


Étape vallonnée vers Grenoble, qui devrait permettre de tourner les jambes après le repos et avant la bagarre annoncée dans ces derniers jours. Enfin tourner les jambes, c'est ce qu'on voudrait et on décide de laisser partir une échappée que l'on espère fleuve. Ils sont dix sortis dont un groupe de huit avec Vandewalle(OLO), Oss(LIQ), L'Hotellerie(COF), Maaskant(RAB) et Burghardt(FDJ), encore. On note également la présence de Agnoli, 61ème du général à 1h30 qui est le mieux classé, non dangereux pour notre maillot jaune donc. Dans le peloton, ça roule tranquille et l'échappée creuse l'écart. A 90km, Puccio(LAM) a 7'12 d'avance sur le peloton et accuse un retard de 1'43 sur le groupe de neuf en tête qu'a intégré Georgiev(BML). Derrière, changement en tête de peloton avec les maillots jaune de la Phonak qui viennent se placer à la place de l'équipe du maillot jaune, nous:

Image


Alors oui, ils vont légèrement accélérer le rythme mais sans pour autant chercher à revenir sur l'échappée. Ca fera juste un peu plus de dégâts dans le petits col du parcours car certains vont lâcher à l'arrière du peloton, mais pas de coureur figurant dans le top trente. Et à 50km, on sait que l'échappée devrait aller au bout. En effet, Puccio pointe maintenant à 2'59 de Georgiev, lâché devant et à trois minutes. Le peloton est à 16'22 de la tête. Et ce n'est pas Köszegi et T.Fricke qui vont changer les choses quand ils vont accélérer doucement dans le col de l'Arzelier, col où L'Hotellerie, Maaskant et Vandewalle ont lâché leurs anciens compagnons d'échappée.

Image


Dans le peloton, on aura droit à quelques lâchés, dont Swift, Voss, Seubert mais pas de leaders qui ont tous bien récupéré hier. La seule surprise est de voir des équipiers important de P.Velits, Sicard(18) et Izagirre Insausti(23) lâchés tout comme le lieutenant de Van Den Broeck, B.Feillu(30). Qu'importe, ils ne vont pas forcer aujourd'hui pour se battre les jours suivant. La bagarre sur cette étape, elle est entre le trio de devant qui se joue la gagne qui sera belge. Le peloton finit loin, à plus de 18mn plié par Degenkolb qui augmente encore son avance au classement par point:

1°) Vandewalle(OLO)
2°) Maaskant(RAB) m.t
3°) L'Hotellerie(COF) m.t
4°) Oss(LIQ) +2'30
5°) Agnoli(LIQ) +2'51
6°) Mair(ADR) m.t
7°) Heymans(ALM) +4'00
8°) Burghardt(FDJ) m.t
9°) Georgiev(BML) +15'33
10°) Degenkolb(DBK) +18'43

général:
1°) Gerdemann(DBK)
2°) P.Velits(RSH) +1'44
3°) Van Den Broeck(LEO) +2'13
point:
1°) Degenkolb(DBK) 321points
2°) Swift(DBK) 218points

3°) Gesink(KAT) 152points
montagne:
1°) Gerdemann(DBK) 68points
2°) P.Velits(RSH) 60points
jeune:
1°) T.Pinot(SBF)
2°) T.Fricke(DBK) +22'58
lanterne rouge: Stimulak(ADR) +4h16'38



Etape 17: Grenoble – L'Alpe d'Huez(MON)
Gerdemann(97) Degenkolb(93) Uran(93), Swift(91), T.Fricke(96) M.Fothen(93), Seubert(92), Voss(94), Köszegi(93)
Image


Croix-de-Fer, Télégraphe, Galibier et enfin l'Alpe d'Huez via le col de Sarennes. Des cols prestigieux pour l'étape la plus dur de ce tour. Et ils sont 12 courageux à tenter leur chance dont Moinard(PHO), Bakelants(OLO), Hermans(RAB) ou Voeckler(COF), peut-être parti pour son dernier baroud sur une étape du tour. Le problème, ils ne seront jamais dans le même groupe et la Croix-de-Fer puis le Télégraphe vont empirer les choses. Dans ce dernier, les douze sont répartis dans cinq groupes et le premier a 13'57 d'avance sur un peloton que Voss emmène sur toute la montée, reprenant Minard et Hivert(FDJ) au passage:

Image


Certain vont quand même trouver ce rythme insuffisant car à 80km du but, dans l'ascension donc, Zeits(16), Poels(20) et Porte(24) décident d'attaquer. Swift et Seubert seront eux lâchés mais avaient déjà fait leur travail dans la Croix-de-Fer et vont maintenant essayer de finir dans le délai. Dans le peloton, on a presque perdu cent coureurs au sommet d'ailleurs car ils sont 77 derrière l'ancien champion d'Allemagne qui va emmener jusque dans les premières rampes du Galibier. Là, il s'écarte pour laisser place à Köszegi qui fera sa montée en tête de peloton, reprenant Voeckler au sommet, qui ne fera pas d'échappée victorieuse aujourd'hui:

Image


Ils sont 51 à ce moment dans le groupe maillot jaune qui a perdu le maillot vert Degenkolb, ainsi que Voss. Le champion d'Autriche va emmener dans la descente, ou au moins le début. Car on va voir les RadioShack se placer en tête de groupe. Et l'armada américaine va attaquer fort le col de Sarennes car Köszegi et T.Fricke seront lâchés tout comme Fothen. Reste Uran et Gerdemann, qui montre son maillot jaune en queue de groupe:

Image


A noté que Poels a été repris et lâché dès le pied de l'ascension. Pour Gerdemann, il nous fait peur car ça monte vite. Pourtant, il va monter encore plus vite car il va réussir à suivre l'attaque de P.Velits à 15km qui lance la bagarre. Enfin presque car on verra peu d'attaque. Et seul Geniez(7), Ruygh(6) et Vanendert(10) vont parvenir à suivre les deux premiers du général. Van Den Broeck, troisième du général n'a lui pas put suivre et a mis B.Feillu à rouler dans un groupe où Uran s'accroche. Et à 13km de la ligne, ce groupe est à 1'08 du groupe de tête, qui vient de reprendre Moinard, et qui est emmené par Gerdemann qui montre qu'il n'avait pas un coup de moins bien:

Image


La preuve, son rythme est trop élevé pour ses collègues. Car ils vont lâcher un à un, Vanendert le premier. Au sommet, le belge a 42s d'avance sur le groupe Uran et Van Den Broeck et il pointe à dix secondes de Geniez. Dix secondes, c'est également l'écart entre le français et, surprises, P.Velits. Le second du général n'a pas réussi à suivre le leader qui est 17s devant, en compagnie du hollandais de la Lampre qui a réussir à s'accrocher:

Image


Il reste dix kilomètres casse patte maintenant et un duel Gerdemann contre P.Velits car Ruygh ne passera pas. Il a déjà assez de mal à s'accrocher dans la roue du leader du général. Et, en grand seigneur, Gerdemann, malgré qu'il soit clairement plus fort, va le laisser franchir la ligne en premier et signer une victoire de prestige. P.Velits prend la troisième place, mais concède plus d'une minute dans la journée. Le Tour vient peut-être de se jouer aujourd'hui:

Image


1°) Ruygh(LAM)
2°) Gerdemann(DBK) m.t
3°) P.Velits(RSH) +1'25
4°) Van Den Broeck(LEO) +1'43
5°) Geniez(BML) +1'56
6°) Vanendert(PHO) m.t
7°) Mollema(COF) +3'04
8°) Rolland(HTC) m.t
9°) Gesink(KAT) m.t
10°) Kadri(EUC) +3'24

Cinq coureurs vont finir en dehors des délais aujourd'hui dont Jay(ALM), vainqueur de la septième étape de ce tour. Au général, les écarts se creusent pour amener ces top dix, ou le maillot blanc est déjà joué:

Image

Gaz
Directeur sportif
 
Messages: 5873

Re: TET->Deutsche Bank-KTM: Tour de France,Alpes et étape re

Messagepar Gaz » 11 Juin 2018, 07:41

TOUR DE FRANCE VII


Etape 18: Saint-Jean de Maurienne – Bonneval-sur-Arc(MON)
Gerdemann(96) Degenkolb(92) Uran(92), Swift(90), T.Fricke(95) M.Fothen(92), Seubert(90), Voss(95), Köszegi(92)
Image


Cormet de Roselend et Iseran au programme pour la dernière étape de haute montagne de ce tour. Et c'est un petit groupe de sept qui va partir avec Machado Pinto(RAB), Nieve(ADM) ou Voeckler(COF) qui veux encore faire rêver les français. Échappée qui a mis du temps à se former.. La preuve, il faut attendre le sprint intermédiaire pour la voir partir. Et en passant en tête, Degenkolb se retrouve dans ce groupe, ce qui va nous empêcher de rouler derrière. C'est la Léopard qui le fera avec des petits grimpeurs: Van Garderen, Nibali et B.Feillu. Swift, Voss et Seubert sont logiquement lâchés:

Image


Mais ils n'emmènent pas suffisamment vite et à 75km, Porte(22) décide de sortir. Il aura dans sa roue Kruijswijk(15), Levarlet(14), Zeits(16) et un autre de nos coureurs, Fothen. Ils basculeront entre le groupe de tête et le peloton de seulement 58coureurs. A 50km, les contres attaquants ont repris Lander(SBF) est à 2'58 du groupe de six devant. Le peloton est à 1'33 et on voit d'autres attaques, celle de Spilak(21), Poels(25), Haring(27) et Monfort(30). Puis à 44km, se sont Geniez(7), Rolland(11) et Taaramae(KAT) qui vont entrainer une accélération du peloton fatale à Köszegi. Degenkolb est lâché devant suite au retour du groupe Fothen. Mais à 20km, tout le monde rentre dans le rang et regroupement d'un groupe favori où Uran est à la peine et lâchera à 17km quand cinq coureurs s'en vont par l'autre bout du groupe:

Image


Et ces cinq sont Rolland(11), qui pourrait profiter de la défaillance de Uran pour rentrer dans les dix, Ruygh(4), vainqueur hier et qui finit bien, Van Den Broeck(3), P.Velits(2) et le maillot jaune Gerdemann(1). Seulement personne ne veux rouler et Gesink(6) va en profiter pour rentrer puis cinq autres coureurs au sommet du col de l'Iseran, quand Rolland repart avec Ruygh et Gerdemann. Sauf que si ça roule devant, derrière sa s'organise également. Et à 7km, le trio est repris et c'est un groupe de quatorze qui se joue la gagne, gagne qui revient au second du général devant le premier:

Image


1°) P.Velits(RSH)
2°) Gerdemann(DBK) m.t
3°) Gesink(KAT) m.t
4°) Kreuziger(LIQ) m.t
5°) Rolland(HTC) m.t
6°) Kadri(EUC) m.t
7°) Geniez(BML) m.t
8°) Pinot(SBF) m.t
9°) Van Den Broeck(LEO) m.t
10°) Vanendert(PHO) m.t

Uran perd 3'03 sur ce groupe et sort du top dix. Il peut espérer y retourner, mais il faudra prendre plus de deux minutes à Rolland sur la fin de ce tour. Derrière, on perd encore huit coureurs, hors délai:

général:
1°) Gerdemann(DBK)
2°) P.Velits(RSH) +3'09
3°) Van Den Broeck(LEO) +3'56
point:
1°) Degenkolb(DBK) 348points
2°) Swift(DBK) 219points

3°) Gesink(KAT) 174points
montagne:
1°) Gerdemann(DBK) 107points
2°) P.Velits(RSH) 82points
jeune:
1°) T.Pinot(SBF)
2°) T.Fricke(DBK) +37'33
lanterne rouge: Stimulak(ADR) +6h14'49



Etape 19: Moûtiers – Aigle(VAL)
Gerdemann(95) Degenkolb(92) Uran(91), Swift(88), T.Fricke(95) M.Fothen(92), Seubert(89), Voss(95), Köszegi(91)
Image


Cette étape, on la laisse au baroudeur, si les autres équipes en décide de même. Et on verra une grosse lutte pour aller devant car sa ne sort qu'au pied de la côte de Flumet. Ils seront douze élus à partie avec Maaskant(RAB), L'Hotellerie(COF), Visconti(FAV) ou encore le coureur de la Liquigas Koren(55ème à 2h) qui est le mieux classé. Pas de danger, l'écart grimpe et 10'43 à 70km de la ligne. Plus encore à 30km car l'écart est de 15'51 alors que Rolland attaque. De suite, Uran réagit et l'accompagne avant que se ne soit P.Velits et Kadri qui sortent à 20km:

Image


La bagarre est lancé et c'est Gerdemann en personne qui va chercher le second du général puis le troisième, Van Den Broeck qui contre. Sans surprise, seul Uran est avec le leader du général jusqu'au sommet où Gerdemann ressort pour aller chercher Rolland, encore à l'attaque. Derrière, un trio se forme avec Van Den Broeck, P.Velits et Ruygh(4). Dans un troisième groupe, on a Uran dans les roues des autres leaders qui font tout pour revenir. Pas sur la tête qui se joue la gagne, et c'est Kerkez qui offre une superbe victoire à Adria Mobil. Pour les meilleurs, il reste 10km et 28s d'avance pour Gerdemann sur P.Velits, insuffisant, car regroupement général d'un groupe d'une quinzaine de coureur avec Gerdemann, Uran et tout les autres qui se jouent la septième place:

1°) Kerkez(ADR)
2°) Visconti(FAV) m.t
3°) Koren(LIQ) m.t
4°) Frank(PHO) m.t
5°) L'Hotellerie(COF) +0'44
6°) Navarro(SBF) +1'34
7°) Gesink(KAT) +7'48
8°) Levarlet(FDJ) m.t
9°) Taaramae(KAT) m.t
10°) Sicard(RSH) m.t

11°) Uran(DBK) m.t

Pas de changement au général. Il faudra donc attendre demain pour peut-être voir des changements sur le contre la montre. Ensuite, se sera les Champs et la délivrance pour beaucoup. Mais pour nous, demain sera sans doute l'étape la plus effrayante du Tour car Linus peut perdre 3mn. En tout cas, sauf accident, le maillot vert est assuré pour Degenkolb comme le montre les classements:

Image

Gaz
Directeur sportif
 
Messages: 5873

Re: TET->Deutsche Bank-KTM: Tour de France, bientôt la fin

Messagepar Gaz » 14 Juin 2018, 07:14

TOUR DE FRANCE VIII et fin

Etape 20: Aigle – Lausanne(CLM MON)
Gerdemann(95) Degenkolb(92) Uran(91), Swift(88), T.Fricke(94) M.Fothen(90), Seubert(87), Voss(95), Köszegi(91)
Image


Le voici le contre la montre tant redouté. Pourtant, la présence du mont-Pélerin le classe en montagne et met Gerdemann parmi les favori pour beaucoup de bookmaker. En attendant le maillot jaune, c'est Farrar(RAB) qui s'illustre en prenant la tête. Puis c'est notre allemand Seubert qui va prendre les commandes de 23s avant d'être délogé par Hermans(RAB). Et c'est un de ses coéquipiers qui va le battre de 1'12, Machado Pinto. Mais il pliera devant le spécialiste danois Fuglsang(AST), lui même battu par Van Garderen(LEO). Ce temps va tenir longtemps et l'américain croit en la victoire mais Kreuziger(LIQ) va améliorer son temps d'une petite seconde. Mais insuffisant car un homme va faire mieux et écraser ce chrono: Gesink. Il améliore le temps de 2'28 et remporte l'étape. Gerdemann va lui concéder trois minutes mais il avait assez d'avance et reste en jaune, remportant son second Tour de France consécutif car P.Velits ne lui reprend que dix secondes:

1°) Gesink(KAT)
2°) Kreuziger(LIQ) +2'28
3°) Van Garderen(LEO) +2'30
4°) T.Martin(HTC) +2'39
5°) Van Den Broeck(LEO) +2'42
6°) Pinot(SBF) +2'43
7°) P.Velits(RSH) +2'57
8°) Gerdemann(DBK) +3'07
9°) Brajkovic(RSH) +3'11
10°) Fuglsang(AST) +3'16

général:
1°) Gerdemann(DBK)
2°) P.Velits(RSH) +2'59
3°) Van Den Broeck(LEO) +3'31
point:
1°) Degenkolb(DBK) 348points
2°) Swift(DBK) 219points

3°) Gesink(KAT) 212points
montagne:
1°) Gerdemann(DBK) 107points
2°) P.Velits(RSH) 82points
jeune:
1°) T.Pinot(SBF)
2°) T.Fricke(DBK) +45'53
lanterne rouge: Stimulak(ADR) +6h43'13



Etape 21: Créteil – Paris Champs-Élysées(PLA)
Gerdemann(95) Degenkolb(91) Uran(90), Swift(88), T.Fricke(94) M.Fothen(90), Seubert(87), Voss(95), Köszegi(90)
Image


Ce soir, s'en sera finit du Tour de France. Mais avant, toute l'équipe doit se mobiliser une dernière fois autour de Degenkolb. A commencer par Köszegi et T.Fricke qui seront chargés de contrôler l'échappée de dix qui s'en est partie, échappée ou figure Roy(EUC), Visconti(FAV) ou encore M.Kreder(GRM). L'écart grimpe, 6'35 à 100km mais nos deux coureurs vont accélérer. Et à l'entrée sur les champs, l'écart est de 2'27:

Image


A ce moment, la course va se lancer un peu plus car Breschel(OLO) et Oss(LIQ) attaquent avant même de voir l'arc de triomphe. Peu après, se sont Hermans(RAB) et Thomas(SKY) qui partent. Les français ne seront pas en reste avec les attaques de Laborie et Chainel(EUC) ou encore Chérel(ALM). Nous, on se retire enfin car on reçoit le soutient des Astana et des Cofidis. Et à treize kilomètres, l'échappée est reprise tandis que les sprinteurs sont déjà en place:

Image


R.Feillu est calé dans la roue de Leezer mais na plus qu'un autre équipier. Degenkolb a lui Swift, Uran et Seubert. Mais il faudra surtout surveiller les maillots rouges des Cofidis car Vachon est superbement emmené par Voeckler. Et si l'ancien héros des français ne remportera pas d'étape cette année, il aura contribué à la victoire de la Cofidis sur cette étape. Car pour la troisième fois seulement, Degenkolb est battu dans un sprint sur ce tour:

Image


1°) Vachon(COF)
2°) Degenkolb(DBK) m.t
3°) Rojas(KAT) m.t
4°) P.Velits(RSH) m.t
5°) Iglinskiy(LEO) m.t
6°) Spilak(SKY) m.t
7°) Gerdemann(DBK) m.t
8°) Swift(DBK) m.t

9°) R.Feillu(AST) m.t
10°) Kluge(RAB) m.t

Dommage, le sprinteur allemand loupe la victoire qu'il désirait le plus, se sera pour l'année prochaine. Vachon espère lui profiter de cette victoire pour trouver un contrat. Mais malgré la déception, ce tour est un réussite comme va le montrer les classements qui suivent.

A commencer par le classement par équipe. La saison dernière, on avait finit quatrième mais à plus de trois heures des RadioShack. Cette année, c'est encore l'équipe américaine qui s'impose dans ce classement. Sauf que l'on se rapproche, second. Mais c'est rageant de perdre la tête de ce classement lors du contre la montre:

Image


C'est moins serré chez les jeunes. Annoncé grand favori, T.Pinot c'est logiquement imposé et il n'a jamais vraiment été concurrencé. La preuve, T.Fricke, le second pointe à plus de cinquante minute. Belle performance quand même de l'allemand qui signe son premier top trente sur un grand tour, mais qui a également été un équipier précieux. Köszegi prend lui la sixième place du classement.

Image


Passons maintenant à celle qui impose le respect, la montagne. T.Fricke voulait remporter ce classement mais il na pas eut de bon de sortie dans les Alpes à cause de sa place au général. Köszegi a tenté lui aussi mais a dû aller se mettre au service de Gerdemann sur les étapes ou il y avait le plus de point à prendre. Qu'importe, car avec ses victoires en altitude, c'est Gerdemann qui finit meilleur grimpeur de ce tour:

Image


Place maintenant à un classement souvent destiné au sprinteur. Et cette année, il a été dominé par Degenkolb, qui a laissé peu de victoire à ses concurrents. En fait, c'est l'équipe qui a laisser peu de chance à la concurrence car Swift prend la deuxième place, mais à presque 150 points:

Image


Et maintenant, le plus beau, le général. On y met trois coureurs dans le top vingt. Fothen, auteur déjà d'un bon Giro remet ça et prend la 19ème place. Un peu de regret pour Uran qui finit aux portes du top dix. A lui de s'en remettre pour ramener le maillot rouge sur la Vuelta ou il sera co-leader avec Nerz. Et enfin, Gerdemann montre qu'il n'était pas un accident et rentre dans le cercle de ceux qui ont gagné deux Tours de France consécutif. Un troisième? Réponse l'année prochaine:

Image



Place maintenant aux traditionnelles chiffres du Tour:

24 325


C'est l'écart entre deux vainqueurs au général. En effet, Stimulak(ADM) qui finit 147ème et lanterne rouge aura mit 24 325s de plus que le vainqueur du général, Gerdemann, pour boucler ce Tour, soit 6h45mn25s.

13


C'est le numéro de l'étape qui a fait polémique. Porte bonheur pour Gerdemann et signe de malheur pour P.Velits? En tout cas, le slovaque a surement perdu le Tour sur cette étape, lors de sa chute.

10


C'est le nombre d'équipe qui ont eut la chance de remporter une victoire d'étape. Et à ce jeux, la Deutsche Bank est celle qui en a récolté le plus avec six. C'est deux de plus que Katuscha et RadioShack qui ont remporté quatre étapes chacune. Astana, la Saxo-Bank, AG2R la mondiale, Cofidis, Lotto et la Lampre en ont eux remporté qu'une. Mention spéciale pour Adria Mobil qui repart également avec une victoire.

6


C'est le nombre de victoire allemande sur ce Tour, toute remportée par la Deutsche Bank. Derrière, on a la Hollande, victorieuse quatre fois. Les français ont put voir trois victoires chez eux, soit autant que la Slovaquie. C'est une de plus que Brajkovic qui offre deux victoires à la Slovénie. Enfin, l'Espagne, le Danemark et la Belgique signent une victoire. A noté que les italiens n'ont gagné aucune étape.

4


C'est le nombre de victoire d'étape pour le coureur qui a le plus levé les bras sur ce Tour. Il s'agit d'un sprinteur, le maillot vert Degenkolb. Il devance Gesink(KAT), vainqueur à trois reprises. Suivent ensuite les deux premiers du général, Gerdemann et P.Velits(RSH), et Brajkovic(RSH) qui ont signé deux victoires. R.Feillu(AST), Lander(SBF), Jay(ALM), Kerkez(ADM), Vachon(COF), Ruygh(LAM), Vandewalle(OLO) et Rojas(KAT) sont les autres personnes à avoir remporté une étape.

3


C'est le nombre de doublé réalisé par Degenkolb et Swift pour la Deutsche Bank, toujours dans cet ordre. Ils ont eut lieu en début de Tour avant que les sprinteurs ne se ressaisissent un peu.


Et pour finir ce post final sur le Tour, un point sur les neuf coureurs de l'équipe qui ont tous rallier Paris:

Gerdemann(1er en 83h08'30): Deuxième victoire au général et deux étapes, rien à dire.

Degenkolb(45ème à 1h50'50): Son objectif du maillot vert est réussi haut la main. Il rentre en plus dans les cinquante au général, pas mal pour un sprinteur.

Uran(11ème à 17,57): Il échoue aux portes du top dix avec une défaillance sur l'étape 18, dommage. Il a cependant aidé magnifiquement Gerdemann en l'accompagnant souvent jusqu'à ses attaques.

Swift(97ème à 4h14'02): Il devait lancer Degenkolb, ce qu'il a parfaitement fait cat l'allemand a ramené un bon nombre de bouquet. Il montre également qu'il peut réussir sur la Vuelta car il prend trois deuxième place et une troisième place.

T.Fricke(25ème à 1h05'23): Porteur du maillot jaune en début de Tour, il s'est ensuite battu pour aider au maximum Gerdemann et il finit dans les trente, encourageant. Un regret quand même, ne pas avoir put partir en quête du maillot à poix.

M.Fothen(19ème à 54'46): Il finit à moins d'une heure de son équipier et encore dans les vingt. Il confirme son Giro et montre qu'on a bien fait de le recruter malgré son âge.

Seubert(96ème à 4h12'50): Il devait lancer Swift à 2km du but ce qu'il a toujours parfaitement réussit sauf sur la dernière étape. Et on a vu là le grand rôle qu'il a joué dans les victoire de Degenkolb. Il est quand même déçu de ses contres la montre.

Voss(77ème à 3h10'51): Il a fait ce qu'on lui demandait c'est à dire lancer le train pour Degenkolb et faire les premiers col dans la montagne. Il sera une grosse perte pour l'équipe la saison prochaine.

Köszegi(55ème à 2h05'33): Le champion d'Autriche a beaucoup donné sur ce Tour que se soit pour imprimer le tempo dans les cols ou tenter sa chance en montagne. Bref, un équipier modèle qui aurait mérité une victoire d'étape.


POINT CLASSEMENT

individuelle:
1°) Nibali(LEO) 472points
2°) P.Velits(RSH) 448points
3°) Ulissi(LAM) 415points
4°) Poels(GRM) 407points
5°) Gesink(KAT) 390points
9°) Gerdemann(DBK) 300points


équipe:
1°) Leopard Trek 1137points
2°) Team RadioShack 1126points
3°) Team Garmin – Cervélo 1006points
4°) Lampre 984points
5°) Deutsche Bank 979points

victoire:
1°) Deutsche Bank 37
2°) Team RadioShack 28
3°) HTC – Highroad 24
4°) Leopard Trek 22
5°) Team Jayco – Ais 22

Gaz
Directeur sportif
 
Messages: 5873

Re: TET->Deutsche Bank-KTM: Tour de France, Paris, c'est fin

Messagepar MisterToadette » 14 Juin 2018, 10:33

C'était beau tout ça 8)

Les trois plus beaux maillots :P

Avatar de l’utilisateur
MisterToadette
Maillot blanc
 
Messages: 2689

Re: TET->Deutsche Bank-KTM: Tour de France, Paris, c'est fin

Messagepar Muffy » 14 Juin 2018, 11:13

Gesink il a mis cher sur le contre-la-montre !

Bravo pour ce Tour plein de maitrise :o

Avatar de l’utilisateur
Muffy
Chasseur de prime
 
Messages: 357
Localisation: Rhône-Alpes

Re: TET->Deutsche Bank-KTM: Tour de France, Paris, c'est fin

Messagepar Alessiocortez » 14 Juin 2018, 11:55

Un Tour de France magique : 6 victoires , les trois maillots distinctifs , un doublé au maillot vert :love: Bravo !

Alessiocortez
Terreur de critérium
 
Messages: 694
Localisation: Au bûcher les vélos électriques !!!!!

Re: TET->Deutsche Bank-KTM: Tour de France, Paris, c'est fin

Messagepar Coxo » 14 Juin 2018, 23:43

Vraiment bon tout ça :ok:
Dommage pour Uran :|

Avatar de l’utilisateur
Coxo
Gregario
 
Messages: 2338
Localisation: Sur le Podium du Giro avec Meintjes

Re: TET->Deutsche Bank-KTM: Tour de France, Paris, c'est fin

Messagepar PCMilan » 15 Juin 2018, 01:30

Sans trembler j'ai envie de dire :ok:

Avatar de l’utilisateur
PCMilan
Poisson-pilote
 
Messages: 3183
Localisation: Côte de la Polytechnique


343 messages
Retourner vers Récits

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité