Giro d'Italia 2017 : analyse du parcours

Venez lire les derniers articles des rédacteurs du Gruppetto et profitez-en pour donner votre avis sur les sujets évoqués dans ces articles.

Modérateurs: Geraldinho, bouri

Giro d'Italia 2017 : analyse du parcours

Messagepar Svam » 05 Mai 2017, 11:32

Lire l'article complet

Crée en 1909, le Tour d'Italie fête en 2017 sa 100e édition. Pour cette occasion spéciale, le parcours propose plusieurs clins d'oeils à l'histoire de l'épreuve et à quelques uns de ses champions plus ou moins récents (Bartali, Coppi, Pantani, Aru, Nibali, Scarponi...). De la Sardaigne à Milan, en passant par la Sicile, les Appenins et les Dolomites, le parcours mêle ainsi des difficultés classiques et d'autres oubliées. Sur le plan sportif, l'édition 2017 devra rivaliser avec celles très animées de 2015 et 2016. Il est temps de passer à l'analyse complète et détaillée du parcours de ce Giro d'Italia 2017.

Avatar de l’utilisateur
Svam
Contrôleur UCI
 
Messages: 18277
Localisation: Grenoble

Re: Giro d'Italia 2017 : analyse du parcours

Messagepar Liam » 05 Mai 2017, 21:47

:ok:

Avatar de l’utilisateur
Liam
Maillot blanc
 
Messages: 2877
Localisation: Pédaleur tumultueux chez @AG2RLMcyclisme - fraîchement diplômé @Grenoble_EM

Re: Giro d'Italia 2017 : analyse du parcours

Messagepar Elias » 06 Mai 2017, 00:12

Superbe article, belle analyse.
Juste, à un moment tu as écrit "alpins" au lieu d'"appenins" (sur l'étape du Blockhaus). :niais:

Avatar de l’utilisateur
Elias
Gregario
 
Messages: 2178
Localisation: United States #Gaudu #TDF2020 #Victoire

Re: Giro d'Italia 2017 : analyse du parcours

Messagepar Tilo » 06 Mai 2017, 09:06

On aura un tour et détour? :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Tilo
Champion confirmé
 
Messages: 16895
Localisation: La ou je veux

Re: Giro d'Italia 2017 : analyse du parcours

Messagepar bullomaniak » 06 Mai 2017, 11:32

J'y ai rejeté un oeil tout à l'heure et c'est fou comme ce parcours est mal torché. :stop

En Sardaigne on s'oblige à faire le tour de l'île, et en restant toujours près des côtes, donc on contraint à devoir tracer des grands blocs droits sur les grandes routes. En Sicile la course de côte est très bien mais on évite tous les reliefs pour rallier Messine. La trilogie pour remonter la botte italienne trace des grands bouts droits pour remonter le plus vite possible, mais est pas mal ficelée dans les détails pour être intéressante, mais derrière on ressort une course de côte immonde alors qu'il y avait l'enchaînement Lanciano / Guardiagrele qui était complètement évident.

Le chrono et l'étape qui suit sont bons, mais on remarque un gros transfert entre les deux, alors qu'on ne se l'autorisera pas plus tard quand on sera dans la plaine du Pô là où ça aurait été plus facile ! Du coup on se tape deux étapes de plaine-transition sans aucun intérêt (qui ont leur place à ce moment sportivement néanmoins), puis une autre étape tracée tout droit plein nord pour une course de côte nullisime vers Oropa, alors qu'il aurait été mille fois plus pertinent d'exploiter les montagnes au Nord de Gênes à la place, et dans la suite on aurait pu repartir du côté de Milan au lieu de se contraindre à repartir au pied d'Oropa, ce qui empêche de faire une vraie étape Tour de Lombardie-like pour finir la semaine !

Avatar de l’utilisateur
bullomaniak
Manager
 
Messages: 15905
Localisation: Moi DS chez AG2R ça péterait de partout : la victoire comme seul objectif ! #koudfoly #vraicyclisme


Retourner vers Les articles du Gruppetto

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité