TET -> Deutsche Bank-KTM: Amstel Gold Race

Âme de journaliste ou simple envie de partager vos résultats ? Venez faire part de vos exploits sur PCM !

Modérateurs: Wings, Yaros, EvilGaming64, AG2R

Re: TET -> Deutsche Bank: Grand Prix cycliste de Montréal

Messagepar Gaz » 14 Juil 2017, 13:06

Avant de passer aux mondiaux, encore une victoire à signaler, celle de Kajetan Kricke sur la quatrième étape du tour de Grande-Bretagne. Par contre coup dure. En effet, sur ce tour, lors de la dernière étape, Kahra se fracture le poignet. Lui qui arrivait en forme ne sera pas de la partie pour les championnats du monde.

CHAMPIONNAT DU MONDE CONTRE LA MONTRE

Selection allemande:
- Martin(72)
- Gretsch(75)
- Seubert(79)
- Fuchs(81)


Direction l'Italie et Firenze pour ces mondiaux. Tenant du titre, Martin, malgré une petite forme, est le grand favori à sa succession. Mais avant, un suédois va faire sensation en tenant la tête un long moment. Il s'agit de Wetterhall. Seubert fera un bon chrono mais prend la cinquième place provisoire à 55s. Puis l'australien Bobridge vient prendre la tête de 30s avant qu'un italien ne fasse mieux de 10s. Cataldo prend la tête. Pour l'équipe, M.Velits fait sensation rivalisant avec l'italien mais échouera deuxième provisoire à quelques dixième. Pour T.Martin par contre, c'est le meilleur temps. Et il ne reste que Brajkovic en course mais rappelons que sur les grand tour, le slovène a toujours été meilleur que l'allemand. Mais pas sur ce championnat ou il finit à 21s. Martin conserve son titre de champion du monde du contre la montre:

1°) Martin(ALL)
2°) Cataldo(ITA) +0'15
3°) M.Velits(SVK) m.t
4°) Konovalovas(LIT) +0'18
5°) Thomson(AFS) +0'20

6°) Brajkovic(SLO) +0'21
7°) Bobridge(AUS) +0'25
8°) Ovechkin(RUS) +0'41
9°) Porte(AUS) +0'48
10°) Wetterhall(SUE) +0'56


Pour les autres allemands, Gretsch est 19ème à 1'28. Seubert prend la 30ème place à 1'52 et Fuchs est 39ème à 2'00. Belle performance de M.Velits qui est le premier médaillé mondiale de l'équipe.


CHAMPIONNAT DU MONDE

Selection allemande:
- Martens(75)
- Knees(78)
- Fröhlinger(75)
- T.Fricke(81)
- K.Fricke(84)
- Berger(84)
- Hesselbarth(93)
- Nerz(82)
- Schmitt(73)


Parcours extrêmement difficile qui devrai convenir aux belges et leur grosses équipes. Se sont d’ailleurs eux qui font le train en début d'étape. Et sans rouler fort, à 130km de la ligne, toujours pas d'échappée et des coureurs comme Kreuziger(RTC), Brajkovic(SLO), Kolobnev(RUS), D.Martin(IRL), Gasparotto(ITA), Veikkanen(FIN) ou Taaramae(EST) ont déjà perdu leurs chances de titre.
Puis une échappée germano-russe réussit à prendre le large. On retrouve devant notre coureur T.Fricke et Kuznetsov. A 100km, ils ont pris 6'00 d'avance mais les belges continuent leur travail tout au long de l'étape. Notre leader, Martens, y perdra tout espoir de reconquérir le titre. Par contre Nerz est bien accompagné de Hesselbarth. Avec ces deux là, ils ne sont plus que onze à 25km de la ligne. On retrouve un quatuor belge Gilbert, Vanendert, Baugnies et De Gendt. Les autres sont Spilak(SLO), Tortelier et Pauriol(FRA), P.Sagan(SVK), Illenberger(AUT), Piscopiello(ITA) et Fuglsang(DAN). Franck(SUI) va réussir à rentrer. Mais quand Vanendert attaque à 23km, l'effort pour rentrer est fatal à Spilak, Franck et surtout Gilbert. A 7km, c'est Baugnies qui tente sa chance, toujours sans succès. Puis nouvelle attaque à 4km. Cette fois ci, Nerz y va et à 3km du but, ils ne sont plus que sept à rêver du titre: Baugnies, Vanendert et De Gendt(BEL), P.Sagan(SVK), Fuglsang(DAN), Nerz(ALL) et Pauriol(FRA). Dans les meilleur positions, les belges feront un tir groupé, mais oublieront la première place qui revient au danois, Fuglsang, nouveau champion du monde. Nerz a lui pris la roue de P.Sagan qui passe à coté de son sprint:

Image


1°) Fuglsang(DAN)
2°) Baugnies(BEL) m.t
3°) De Gendt(BEL) m.t
4°) Vanendert(BEL) m.t

5°) P.Sagan(SVK) m.t
6°) Nerz(ALL) m.t
7°) Pauriol(FRA) +0'36
8°) Illenberger(AUT) m.t
9°) Tortelier(FRA) m.t
10°) Piscopiello(ITA) m.t


Pour les autres allemands: Hesselbarth prend la 11ème place à 1'45. Belle course du coureur qui aura été précieux pour Nerz. Martens plus décevant prend la 15ème place à 3'46. Berger va chercher la 26ème place à 8'52. Kajetan et Tassilo Fricke font 33ème et 38ème respectivement à 10'56 et 13'04. Fröhlinger est en dehors du top cinquante, 56ème à 16'09. Trois place derrière, on trouve Schmitt à 17'44. Enfin, Knees est 73ème à 21'40.
Concernant les coureurs de la Deutsch Bank, seul nos trois allemands étaient présent. Et encore une fois, c'est Nerz qui s'en sort le mieux, sans doute la révélation de cette fin de saison chez nous.

Gaz
Directeur sportif
 
Messages: 4414

Re: TET -> Deutsche Bank: Championnat du monde

Messagepar Gaz » 16 Juil 2017, 23:40

SPARKASSEN MÜNSTERLAND GIRO

Objectif sponsor: top dix

Leader: Nerz(82)
Sprinteur: Koch(71)
Electron: Matzka(71), Thömel(72), Vink(69)
Equipier: Ries(72), Velits(81), K.Fricke(82)


Grosse équipe de rouleur pour emmené Koch et on fait le travail. Les bosses de mi parcours font peur, c'est pourquoi on ne laisse personne sortir. Dès que des coureurs attaquent, Vink, K.Fricke et Velits vont faire l'effort pour revenir:

Image


Il y a quand même deux coureurs qui vont faire une belle résistance: Graf et Aistrup. Le duo possède encore 30s d'avance à 24km mais sa sera dure. En effet, nous ne roulons plus en tête mais c'est parce que d'autre équipe le font à notre place, notamment la Saxo Bank pour Offredo. Celui-ci va attaquer à 14km avec Keinath et May:

Image


Nous, on est déjà en place et Vink va se mettre au travail. Quand il s'écarte, c'est Fricke qui prend le relai puis Nerz. Derrière, le champion de Slovaquie emmène un gros rythme et May et Offredo sont repris. Belle résistance du dernier, Keinath qui a encore 30s d'avance à 5km quand Matzka passe à l'action. En tête du peloton, Thömel fait le travail et Ries passe sprinteur car Koch craque encore. Et seul Jorgensen passera l'allemand sans pour autant reprendre Keinath:

Image

Image



Et place à la dernière course pro tour:


GIRO DI LOMBARDIA

objectif sponsor: top dix

Leader: Gerdemann(78)
Electron: Nerz(76), Rohregger(67)
Equipier: Gaugl(75), T.Fricke(78), K.Fricke(85), Vink(71), Köszegi(72)


Le World tour connaitra son vainqueur ce soir même si il ne devrai pas y avoir de changement au classement. Pour la gagne en tout cas, Ponzi y dit au revoir très tôt, à 147km sur chute. Il ne reviendra jamais dans le peloton et encore moins sur l'échappée. Ils sont quatorze devant dont Rohregger qui dispute la dernière course de sa carrière:

Image


Ils sont 7'43 à 100km puis les RadioShack, pour Anton, et les Liquigas pour Kreuziger viennent réduire l'écart. Surprise, malgré la présence de Hermans et Martens, on ne verra jamais les Rabobank au travail. Tant mieux, car il y a déjà des pertes et à 55km, ils sont 67 dans le groupe favori. On a déjà perdu Vorganov(KAT), Poels(GRM), Zeits(AST), Monfort(SKY) ou Vandewalle(OLO). Pour nous, il ne reste que Nerz, Gerdeman et, jusqu'à 40km du but, K.Fricke. Et au sommet de la dernière bosse, ils sont 25 dans le groupe favori:

Image


On a encore perdu le nouveau champion du monde Fuglsang(AST) ou les leaders de la Leopard De Gendt, de la Saxo, Sörensen et de la Garmin M.Kreder. C'est de plus en plus dur pour Nerz mais il n'est pas le premier à décrocher du groupe favoris. En effet, c'est Spilak(SKY) qui va attendre Lökvist(SKY) tombé avec P.Sagan(LIQ) et Ulissi(LAM)

Image


On est à 12km de la ligne et à ce moment, Visconti(FAV) attaque. L'italien fait le trou et est trente secondes devant le peloton. Mais à 9km, attaque de Anton qui va s'intercaler entre l'italien et les autres leaders que quitte Nerz, décroché. A 8km, on est dans la dernière cote de 3km et les deux hommes de tête n'ont que peu d'avance:

Image


Mais Visconti remet ça avec Anton. Ce dernier ne peux le suivre et ne prendra que la seconde place. Pour Gerdeman, il a accéléré pour décrocher ses compagnons. Ils se retrouve dans un groupe qui luttera pour la quatrième place. Il finira second de son groupe et donc cinquième réussissant l'objectif du sponsor:

Image

Gaz
Directeur sportif
 
Messages: 4414

Re: TET -> Deutsche Bank: Münsterland Giro et Giro di Lombar

Messagepar Gaz » 23 Juil 2017, 16:14

Comme la saison dernière, on finit notre saison sur le chrono des nations avec nos meilleurs rouleurs. Et c'est un doublet avec Fuchs second derrière M.Velits qui remporte la course pour la seconde année consécutive.
En Colombie, Uran réussit à conserver son titre de champion.

Voilà pour cette saison qui se termine. Une première saison en world tour pour nous assez réussit, même très réussit avec la superbe victoire de Gerdemann sur le tour ainsi que 22 autres victoire nous plaçant:

Image


Ajoutons toutes les places d'honneur ainsi que les victoires sur les classements annexes(montagne, point, jeune et équipe), et nous arrivons à ce classement mondial:

Image


On remarque que AG2R la mondiale et Skil-Shimano réussissent à monter en world tour. Enfin Skil-Shimano, BanqGiro Loterij plutôt qui remplace le sponsor. Mais qui pour la descente? Réponse avec le classement world tour:

Image


La BMC n’apparaît même pas et est logiquement relégué. Dommage, il fallait renouveler le sponsor qui, devant ces mauvais résultat se retire. On va donc assister au retour d'une équipe controversé à son époque, la Phonak. Concernant les coureurs, Anton(RSH) est numéro 1 mondial. Pour nous:

Image



En plus de BMC, un second sponsor historique se retire des pelotons. Il s'agit de la QuickStep. Elle sera remplacé par une nouvelle équipe Inbrew – PlakoSmith qui tentera de remonter en world tour la saison prochaine. Voilà pour les classements ou équipe. Maintenant, comme toute les saisons, place aux transferts des équipes World Tour:

AG2R


Du coté d'AG2R, pas de grand départ si ce n'est le jeune Demare partit chez Groupama. Du coté des arrivées, on notera surtout le retour de Sylvain Chavanel dans une équipe française.

Image


ASTANA


Pour les kazakh, pas de départ marquant non plus. Du coté des arrivées, beaucoup de sprinteur avec Feillu mais aussi McEvoy et Klemme pour les lancer. A noté l'arrivée de Rodriguez, barré chez RadioShack

Image


EUROPCAR


Beaucoup de mouvement, notamment celui de Vaugrenard, vainqueur sur le Giro la saison dernière. L'équipe vendéenne perd aussi deux sprinteurs avec les départs de Mondory et Turgot. Du coté des arrivées, beaucoup de jeunes. A noté le retour de Jérome Pineau dans sa première équipe ou encore celle de Lequatre.

Image

FARNESE VINI


Du coté des départs, on va surtout noter le départ de Pozzato et Ballan qui s'en vont finir leur carrière sous d'autres cieux. Du coté des arrivées, rien de bien marquant sauf Capecchi qui va s'avérer être précieux dans la montagne.

Image



FRANCAISE DES JEUX


Beaucoup de départ notamment Kolobnev, porteur du maillot rose sur le Giro. Mais surtout, la FDJ perd l'un des meilleurs sprinteur du monde, Farrar. Du coté des arrivées, Levarlet vient prendre une place de leader sur les grands tour et on renforce le train de Haussler avec Bonnet ou Ravard. A noté l'arrivée de Burghardt qui nous a refusé, pour une place de leader sur les flandriennes.

Image



GARMIN


Une équipe qui perd ses leaders en montagne avec les départs de Rolland et F.Schleck, qui retourne chez Leopard. Pas de grand nom coté arrivée. Notons juste l'arrivée du prometteur Warbasse, très en vue sur la Vuelta.

Image


HTC – HIGHROAD


Des départs surprenant, ou plutôt des destinations surprenante pour Goss par exemple. Coté arrivée, on note le retour de Cavendish venu reprendre une place de sprinteur numéro un qu'il n'avait plus à la Liquigas. Cunego partit, la formation américaine misera sur le français Rolland dans les grands tour.

Image


KATUSHA


Des sprinteurs partent comme Vorganov. Du coté des arrivées, Cunego vient dans une équipe qui joue moins les sprints. Après, il risque de se retrouver au service de Gesink qui rejoint également la formation russe.

Image


LAMPRE


Beaucoup de mouvement chez les hommes en rose qui perdent des sprinteurs(Pavarin, Guarnieri) et des grimpeurs(Pozzovivo, Scarponi). Mais ils sont remplacés par les arrivant notamment Pelucchi ou Ruygh, nouveau leader de l'équipe italienne.

Image


LEOPARD


Le départ marquant est celui de P.Velits qui n'a jamais eut le rôle de leader qu'il voulait, barré par Nibali ou Van Den Broeck. Du coté des arrivées, outre le retour de F.Schleck, on note des sprinteurs avec Vorganov et Pavarin mais aussi un jeune grimpeur colombien Quintana Rojas. Vaiktus vient lui aider Cancellara sur les flandriennes.

Image


LIQUIGAS


La collaboration Greipel-Viviani-Cavendish na pas fonctionnée et le dernier quitte l'équipe. Avec lui, le jeune T.PInot. Du coté des arrivées, encore un sprinteur avec Guarnieri mais aussi Pozzovivo ou Agnoli.

Image


OMEGA PHARMA – LOTTO


Boonen s'en va tout comme De Greef ou Vanendert. Ils ne sont pas vraiment remplacés mais l'équipe signe un jeune sprinteur belge très prometteur: Van Der Sande.

Image


RABOBANK


Beaucoup de mouvement notamment l'ancien champion du monde Lindeman qui n’a pas confirmé. Rujano, Ll.Sanchez et Terpstra quittent également la formation orange. Coté arrivée, Kluge sera le nouveau sprinteur et il pourra compter sur Houanard pour l'emmener. Dans les vallons, l'équipe misera sur Gasparotto.

Image


RADIOSHACK


Beaucoup de départ dans une équipe ou les leaders étaient collection. Ainsi, Hoogerland, Ruygh ou Gesink disent au revoir à l'équipe américaine. Qu'importe, les remplaçants, moins nombreux sont de qualités. P.Velits prend un risque mais espère obtenir une place de leader tout comme Sicard.

Image


SAXO BANK


La grosse surprise est Contador libéré, qui retrouve son rival Andy Schleck parmi les coureurs libre. Son remplaçant est le jeune français T.Pinot qui va essayer de le faire oublier chez les danois.

Image


SKIL SHIMANO


Skil, ou plutôt BanqGiro qui le remplace, a peu changé son équipe. Seul Docker est le départ marquant. Coté arrivée, on renforce surtout la plaine, notamment Sutton qui devra lancer Finetto, Kittel ou Reimer

Image


SKY


L'équipe anglaise perd son sprinteur Appollonio ainsi qu'un leader Cummings. Coté arrivée, la qualité ne semble pas être la même mais on peut avoir quelques surprises.

Image


Pour notre équipe, les transferts aux prochains post.

Gaz
Directeur sportif
 
Messages: 4414

Re: TET -> Deutsche Bank: Bilan et Transfert I

Messagepar Gaz » 27 Juil 2017, 20:56

TuuuuuuT......TuuuuuuuuuT.......Tuuuuu

XX: ''Jorg Werner''

Moi: ''Salut. Le recrutement est finit''

JW: ''Ah! Et alors?''

M: '' Bah on devrai plus gagner la saison prochaine et surtout être présent partout notamment sur les trois grands tours''

JW: ''C'est à dire?''

M: ''Deux très bon coureurs ont signé, c'est fait. Et ils peuvent tout les deux être leader sur un grand tour.''

JW: ''Et il s'agit de?''

M: ''Le premier: Markus Fothen''

JW: ''Je m'attendais à mieux''

M: ''Il est idéal pour transmettre l'expérience aux jeunes. Et puis il a encore le niveau pour être leader sur un grand tour. Je pensais, si il est d'accord, l'aligner sur le Giro puis en équipier de Gerdemann sur le Tour''

JW: ''A la limite. C'est qui le second''

M: ''Tu va être content, un étranger capable d'être leader sur les classiques et un grand tour.''

JW: ''Donc pas un autrichien. Il y en a au moins?

M: ''Désolé, KTM va faire la gueule mais on avait plus de place. Dommage, Wöhrer était partant''

JW: ''Tu m'a toujours pas annoncé le nom''

M: ''Ah oui, désolé. Désolé pour les finances aussi, il faudra lui payer un maillot de champion national''

JW: ''Pas grave, donnes le nom''

M: ''Rigoberto Uran''

JW: ''Pas mal. Mais il veut pas être leader sur le Tour?''

M: ''Il le sera, dans quelques années. Je lui ai promit de l'être sur la Vuelta pour compenser. Comme ça, il pourra également préparer les mondiaux et son championnat national.''

JW: ''Leader sur les classiques de printemps j'imagine?''

M: ''J'ai déjà dit que ça restera Nerz. Faut que je vois avec Uran si il veut y aller pour l'aider.''

JW: ''Et à part ces deux là?''

M: '' Sa va te plaire, un jeune assez prometteur''

JW: ''Qui?''

M: ''Hertlein. C'est une idée de Ernst Wetterman, souvient toi.''

JW: ''C'est vrai, il l'avait suggéré. Et c'est un spécialiste de quoi?''

M: ''Un grimpeur voir puncheur''

JW: ''Linus va être content. Trois grimpeurs alors que tu lui en avait promis qu'un... Mais tu as recruté autre chose que des grimpeurs?''

M: ''Bien sûr. J'avais mis un sprinteur en priorité et je l'ai eut. Mais désolé, encore un allemand.''

JW: ''T'as eut celui que tu voulais?''

M: ''Pas mon premier choix mais tu va être content.''

JW: ''Pourquoi?''

M: ''C'est toi qui l'avais proposé à la réunion.''

JW: ''Je vois plus''

M: ''Fait un effort, tu l'as déjà eut comme coureur.''

JW: ''Kittel?''

M: ''Non''

JW: ''Degenkolb?''

M: ''Tu vois quand tu veux. Et Swift sera chargé de lui faire le ménage avant les sprints en étant son poisson pilote. Il pourra également être sprinteur sur un grand tour ou des courses ou Degenkolb ne va pas''.

JW: ''Te moques pas de moi. Envoi moi ton rapport de la saison plutôt''

M: ''Le voilà:''

Barth:
hors délai étape 19 du Giro
Et en 2016?
Son contrat n'a pas été renouvelé, il courra pour NetApp

Bürgel:
Meilleur grimpeur du Giro
45ème du Giro
Meilleur grimpeur du tour de Catalogne
Et en 2016?
Contrat non renouvelé, il a signé comme leader chez Colba

Dworrak:
Hors délai étape 9 de la Vuelta
Et en 2016?
Contrat non renouvelé. Il garde Barth comme poisson pilote en signant chez Nett App.

Emmerich:

Et en 2016?
Il va continuer de progresser pour pourquoi pas, se voir confier le rôle de sprinteur sur un grand tour. Sinon, il peut en faire un dans un rôle de poisson pilote.

T.Fricke:
28ème Tour de France
Et en 2016?
Il sera toujours présent comme équipier sur les classiques et sur un grand tour comme équipier, lui qui souhaite se spécialiser dans la montagne.

K.Fricke:
Meilleur grimpeur de Paris-Nice
Hors délai étape 20 du Tour de France
Etape 14 tour de Grande-Bretagne
Et en 2016?
Il sera sur les classiques comme équipier et sans doute sur un grand tour. Si il montre tout son potentiel, il peut être une alternative a Nerz.

Fuchs:
Hors délai étape 20 du Tour de France
Et en 2016?
Il aura un rôle dans les chasses et pour lancer les sprints. Sera candidat sur des grands tours pour son aide sur les contre la montre par équipe comme cette année sur le tour.

Gastauer:
Victoire sur la 7ème étape du tour de Californie
62ème Tour de France
Et en 2016?
Il a prolongé. Maintenant, on attend de le voir éclore sinon cela pourrait-être sa dernière saison chez nous.

Gaugl:
14ème du giro
Meilleur jeune du Giro
Meilleur grimpeur de Tirreno-Adriatico
Meilleur grimpeur du tour de Romandie
Memorial Andrzeja Trochanowskiego
Et en 2016?
Il sera sans doute sur le Giro pour essayer de conserver son maillot de meilleur jeune. Par contre, il y sera plus dans un rôle d'équipier.

Gerdemann:
Deux étapes(1 et 4) du Bayern Rundfahrt
Tour de France
Et en 2016?
Il reste le leader de l'équipe. Sera sur le tour pour défendre son titre et peut-être la Vuelta en équipier.

Kahra:

Et en 2016?
Le titre de champion d'Allemagne du contre la montre mais aussi les championnats du monde seront ses principaux objectifs. Il sera également de la partie pour lancer les sprints.

Koch:
65ème du Giro
Et en 2016?
Il restera sprinteur sur un grand tour mais lequel?

Köszegi:
Champion d'Autriche sur route
30ème du Giro
Et en 2016?
Bon équipier sur le Giro en 2015, il sera sans doute de l'équipe a nouveau. A moins que Gerdemann ne le veuille sur le tour.

Matzka:
KBC Driedaagse de Panne-Koksijde
Et en 2016?
Prolongé, il devra emmener les sprints. On risque de le voir sur un grand tour pour cela et il commencera sa saison dès les Santos Tour Down Under.

Nerz:
Meilleur jeune Vuelta al Pais Vasco
Meilleur jeune Paris-Nice
Tropicale Amissa Bongo et meilleur jeune
Etape 6 du tour de Pologne
Tour de Pologne
4ème Vuelta
6ème Championnat du monde
Et en 2016?
Il restera le leader d'une équipe renforcée pour les classiques ou il essayera de rentrer dans les dix.

Nuber:

Et en 2016?
Il a prolongé et sera toujours équipier sur les pavés de Thömel.

Predatsch:
64ème du Giro
Et en 2016?
Une belle progression en montagne et il semble pouvoir allez plus loin. Il va continuer d'apprendre et sera sans doute lui aussi sur un grand tour.

Ries:
2ème étape du tour de Catalogne
85ème du Giro
Meilleur jeune Eneco Tour
Et en 2016?
Il semble ne plus progresser en sprint ce qui fera de lui plus un poisson pilote. Il a prolongé.

Rohregger:
22ème du Tour de France
Et en 2016?
L'autrichien quitte les pelotons en prenant sa retraite. Il intègre le staff de l'équipe en tant qu’entraîneur de grimpeur.

Schulz:
51ème du Giro
Et en 2016?
Il sera toujours présent pour aider ses leaders dans les étapes escarpées.

Sebert:
Hors délai Vuelta étape 19
Et en 2016?
Contrat non prolongé, il a signé chez Eddy Merckx

Seeler:
2ème étape du tour de Suisse
Meilleur grimpeur du tour de Suisse
Hors délai étape 20 du Tour de France
Et en 2016?
On espère le voir continuer de progresser comme il la fait la saison dernière. Il sera sans doute sur un grand tour en tant qu'équipier ou visera le classement du meilleur jeune.

Seubert:
1er étape du tour du Quatar
Abandon étape 18 du Tour de France
Et en 2016?
Il visera les championnats d'Allemagne du contre la montre ainsi que les championnats du monde. Sera sur un grand tour pour le contre la montre par équipe et pour lancer des sprints.

Steigmiller:
1er étape Flèche du Sude
52ème du Giro
Et en 2016?
Il continuera de rouler pour l'équipe. On risque de la voir pour chasser derrière des échappées ou comme rampe de lancement dans les sprints.

Sütterlin:
Hors délai étape 9 de la Vuelta
Et en 2016?
On le verra dans les flandriennes pour accompagner Thömel. Sinon sa puissance en plaine l'amènera à emmener des sprints et il commencera sa saison sur le Santos Tour Down Under.

Thömel:
Grand Prix Herning
Meilleur grimpeur Istarsko Proljece
Et en 2016?
Il a prolongé chez nous. Encore, il visera des top 5 sur les flandriennes notamment Paris-Roubaix. Il pourrai également courir le tour de France pour lancer les sprints.

M.Velits:
Meilleur grimpeur Santos Tour Down Under
Champion de Slovaquie sur route
3ème étape du Dookola Mazowsza
1er étape Eneco Tour
Et en 2016?
Il visera des prologues. Il sera aussi une des rampes de lancement lors des sprints.

Vink:
Meilleur grimpeur Vuelta al Pais Vasco
Et en 2016?
Il a prolongé et on espère le voir progresser. Sinon la saison prochaine risque d'être la dernière pour lui chez nous en espérant qu'il ne soit pas blesser quatre mois et demi comme cette année.

Voss:
Champion d'Allemagne sur route.
52ème Tour de France
Classement général et par point :Istarsko Proljece
Et en 2016?
Il sera toujours le principale équipier de Thömel sur les pavés. Sa polyvalence lui permettra également d'être sans doute de nouveau sur le tour de France.

Willam:
Meilleur jeune tour d'Autriche
Meilleur jeune tour de Grèce
Et en 2016?
Comme Voss, il est assez polyvalent surtout si il confirme son potentiel en montagne et vallon. Cela devrai lui permettre de prolonger la saison prochaine et de disputer un grand tour.

Gaz
Directeur sportif
 
Messages: 4414

TET -> Deutsche Bank - KTM: Début de saison

Messagepar Gaz » 31 Juil 2017, 12:46

Speaker: '' Merci à tous d'être venu aussi nombreux pour la présentation de l'équipe Pro Tour Deutsch Bank – KTM. Et pour commencer, voici la présentation des recrues de l'équipe germano-autrichienne par son manager Jorg Werner.''

Jorg Werner: ''Merci à tous. Pour les recrues, vous les avez sans doute vu dans la presse et je suis fier d'accueillir Rigoberto Uran, fraîchement champion de Colombie. Après un super retour de Gerdemann au premier plan, on espère voir une seconde recru faire de même, Markus Forthen. Pour les aider, je vous présente un grand espoir du cyclisme allemand qui a largement sa place chez nous, Frederic Hertlein. De plus, nous enregistrons deux coureurs capable de conclure les arrivées massives. Tout d'abord, je suis content de voir revenir John Degenkolb chez nous. Second sprinteur, je vous présente Ben Swift. Voilà notre recrutement pour aboutir à cette effectif pour la saison 2015:''

Image


JW: ''Je laisse maintenant la parole à mon directeur sportif qui va vous présentez les objectifs de l'équipe.''

Moi: ''Merci Jorg. Alors les objectifs sont assez simple:''

Image


M: ''Au vu de notre saison, Deutsch Bank a vu ses prétentions à la hausse. Il faudra être présent toute la saison et ça, dès janvier avec une victoire sur le Santos Tour Down Under. Ca rend le challenge plus intéressant et nous ferons tout pour les satisfaire. Il en est de même pour KTM que je remercie encore de croire en nous. Maintenant, le gros objectif sera de conserver le titre sur le Tour de France et aller chercher plus de victoire. On a montré la saison dernière que l'on était pas des touristes. Désormais il faut montrer que nous sommes une des meilleurs équipes du monde. Concernant les autres grand tour, Markus va essayer de finir dans les dix sur le Giro comme le veux KTM. Et sur la Vuelta, on misera tout sur Rigoberto. Pour les classiques, Nerz s'est révélé en fin de saison et j'espère qu'il gardera ce niveau. En tout cas, j'ai entièrement confiance en lui pour une place. Et sur les pavés, Thömel reste notre carte maîtresse en espérant qu'il n'ai pas d'incident sur Paris-Roubaix, son principale objectif.
Maintenant, j'imagine que vous rêvez de voir notre nouveau maillot. En effet, avec KTM il a fallut changer. Et bien on est resté dans le classiques en partant des bases de la saison passé. Viennent s'ajouter les touches de oranges, couleur de KTM:

Image


Pour voir les débuts de l'équipe, je vous donne rendez-vous début janvier avec tout d'abord Vink qui tentera d'aller chercher un titre en Nouvelle-Zélande. Puis nous mettrons le cap sur l'Australie pour la première course pro tour, le Santos Tour Down Under.


CHAMPIONNAT NATIONAUX
NOUVELLE-ZÉLANDE


contre la montre:
Vink(41)


Sergent et Bauer sont les deux grands favori de ce contre la montre mais Vink espère pouvoir rivaliser. Et pour commencer, il bat de 13s le temps de Gough, alors référence. Après notre coureur, il n'en reste que quatre en piste. Tout d'abord Cooper(PBK) mais qui butte à 13s. Même résultat pour Torckler(FRU) et il reste les deux grands favoris. Tenant du titre, Bauer passe à coté finissant à 38s de notre coureur. Un peux mieux pour Sergent qui prend la cinquième finale. Après avoir échoué au pied du podium la saison dernière, Vink remporte cette année le championnat de Nouvelle-Zélande du contre la montre:

1°) Vink(DBK)
2°) Cooper(PBK) +0'13
3°) Torckler(FRU) m.t
4°) Gough(FRU) +0'14
5°) Sergent(RSH) +0'18
6°) Bauer(WIN) +0'38
7°) Latham(PBK) +0'44
8°) Gudsell(FRU) +0'45
9°) Marinovic(PBK) +0'50
10°) Meenhorst(ALB) +0'53


course en ligne:
Vink(46)


Récent champion du contre la montre, Vink vise le doublé et pour cela, il s'en va dans l'échappée comme il y a deux ans, comme l'an passé. Dans l'échappée, ils sont trois, Vink donc mais aussi Sergent(RSH) et Bevin(COF). A 100km, ils ont 4'01 d'avance et on attaque la seul difficulté du jour. A 5km du sommet, Vink va emmener fort et au sommet, à 70km de la ligne, l'avance est de 7'50 mais il n'a décroché personne. Dans le peloton, toujours pas de réaction sauf du grand favori Bauer qui attaque à 35km de la ligne. Trop tard sans doute, l'échappée a plus de dix minutes d'avance. Pour le trio, il faut attendre d'être à 14km pour voir Bevin attaquer et Vink le contrer. Pas d'écart et les trois se réunissent. Le coureur de la Cofidis remet ça à 9 km, toujours avec Vink. Cette fois-ci, Sergent perd 20s. Mais devant, on se regarde et ça ne roule pas ce qui permet au coureur de la RadioShack de rentrer. On aura donc un sprint à trois pour désigner le nouveau champion national. Et cette année, Vink aura l'honneur de ne pas porter notre maillot, mais son maillot de champion national sur toute les courses:

Image


1°) Vink(DBK)
2°) Sergent(RSH) m.t
3°) Bevin(COF) +0'16
4°) Gunman(OAQ) +7'41
5°) Meenhorst(ALB) m.t
6°) Bennett(PSB) m.t
7°) Talajic(RGW) m.t
8°) Atkins(TLV) m.t
9°) Bauer(WIN) m.t
10°) Evans(PBK) m.t


Pendant ce temps, pas loin de la Nouvelle-Zélande, Gerrans(RSH) remporte le championnat d'Australie. Sur le contre la montre, petite surprise avec la victoire de Hepburn(AUT)

Gaz
Directeur sportif
 
Messages: 4414

Re: TET -> Deutsche Bank-KTM: Début de saison

Messagepar Warren Barguil » 31 Juil 2017, 14:19

Vink :banana

Avatar de l’utilisateur
Warren Barguil
Jersey rojo
 
Messages: 6353
Localisation: Chez les supporters d'un vrai club tel l'EA GUINGAMP

Re: TET -> Deutsche Bank-KTM: Début de saison

Messagepar Gaz » 02 Aoû 2017, 17:10

Warren Barguil a écrit:Vink :banana


En même temps, c'est pas trop compliqué pour lui au vu de la concurrence.

Gaz
Directeur sportif
 
Messages: 4414

TET -> Deutsche Bank-KTM: Santos Tour Don Under 1er partie

Messagepar Gaz » 02 Aoû 2017, 17:19

SANTOS TOUR DOWN UNDER

objectif du sponsor(Deutsch Bank): victoire au général

leader: Degenkolb(67)
sprinter: Swift(64)
electron: Voss(63), Steigmillet(68)
équipier: Sütterlin(63), Matzka(67), Velits(67)



Etape 1: Mawson Lakes – Angaston(PLA)
Image


Voilà enfin le début de la saison pour la majorité des équipes world tour sur ce paradis des sprinteurs comme le montre cette première étape. Le profil légèrement vallonné donne envie à certains baroudeurs qui vont tenter leur chance. Trop car 18, le peloton revient. Les sprints intermédiaire arrivent alors sans personne et Degenkolb en profite en passant à chaque fois en tête:

Image


De précieuses secondes et points prix par l'allemand. Et enfin, l'échappée se lance avec quatre courageux: Woznicki(CCC), Pedersen(SBF) et deux français, Coyot(COF) et Boucher(EUC). A 50km, ils ont 3'30 d'avance, trop peu. Car derrière, les Inbrew et BanqMiro montrent leur nouveau maillot pour Ciolek et Finetto. Nous, on va se montrer à dix kilomètres:

Image


Dans le peloton, la Rabobank perd son sprinteur sur notre accélération; un écart et Havik chute. Cela n'arrête pas Velits qui prend le relai de Voss. A quatre kilomètre, les Liquigas commencent à nous rejoindre quand Sütterlin va prendre son relai. On est lâché en tête pour le sprint mais malgré le gros travail de l'équipe, Swift et Degenkolb font un tir groupé aux quatrième et cinquième rang:

Image


1°) Gallopin(GRM)
2°) Galimzyanov(HTC) m.t
3°) Modolo(RSH) m.t
4°) Degenkolb(DBK) m.t
5°) Swift(DBK) m.t

6°) Viviani(LIQ) m.t
7°) Boasson Hagen(SKY) m.t
8°) Belletti(GRM) m.t
9°) Lorenzetto(LIQ) m.t
10°) Kittel(BML) m.t

général:
1°) Gallopin(GRM)
2°) Galimzyanov(HTC) +0'06
3°) Degenkolb(DBK) m.t
point:
1°) Gallopin(GRM) 12points
2°) Degenkolb(DBK) 12points
montagne: Velits(DBK) 16points
jeune: McCarty(LEO)



Etape 2: Tailem Bend - Mannum(PLA)
Degenkolb(70), Swift(66), Voss(66), Steigmillet(70), Sütterlin(68), Matzka(70), Velits(70)
Image


Comme hier, l'échappée met énormément de temps à se former. Cela profite à Degenkolb qui passe en tête du premier sprint intermédiaire, 38km après le départ. Il y a ensuite un groupe de neuf à l'avant avec Petit(COF) ou Monfort(SKY). Derrière, le peloton contrôle, 4'38 à 70km et les FDJ et Farnese Vini ont déjà pris le rythme. Mais il ne réussissent pas à descendre l'écart et il faudra l'intervention des HTC, Garmin et même de Velits, Matzka et Steigmiller pour revenir. Qu'importe, à 7km, c'est presque fait:

Image


Monfort tente quand même un baroude d'honneur mais sa sera très compliqué car on est déjà en place, en train d'étirer le peloton. Peloton nerveux dans les rues sinueuse et à 5km, la chute arrive. Elle mettra à terre Oss(LIQ), Hivert(FDJ) ou des sprinteurs: Bole(FAV), Renshaw(RAB) et Ciolek(IPS). Dans le sprint, gros travail de Swift mais cela ne suffira pas. Modolo est parti fort, et Degenkolb ne peut le remonter à temps:

Image


1°) Modolo(RSH)
2°) Kluge(RAB) m.t
3°) Degenkolb(DBK) m.t
4°) McCarty(LEO) m.t
5°) Galimzyanov(HTC) m.t
6°) Appollonio(HTC) m.t
7°) Finetto(BML) m.t
8°) Gallopin(GRM) m.t
9°) Boasson Hagen(SKY) m.t
10°) Swift(DBK) m.t

général:
1°) Modolo(RSH)
2°) Degenkolb(DBK) +0'01
3°) Gallopin(GRM) +0'02
point:
1°) Degenkolb(DBK) 22points
2°) Gallopin(GRM) 12points
montagne:
1°) Velits(DBK) 16points
2°) Lequatre(EUC) 16points
jeune: Petit(COF)



Etape 3: Unley - Stirling(PLA)
Degenkolb(74), Swift(69), Voss(67), Steigmillet(73), Sütterlin(69), Matzka(73), Velits(72)
Image


L'une des deux étapes difficiles de ce tour qui ne va pas empêcher les baroudeurs de sortir dès le départ, ils sont dix à l'avant dont Laborie(EUC), seul coureur de l'échappée à être à 14s du leader. Il va grappiller du temps en passant en tête des deux sprints intermédiaire. Bonne entente devant et l'écart monte rapidement, les RadioShack laissant filer. A 80km, l'écart est de 6'01. A 70km, toujours pas de réaction, on place alors Matzka et Velits pour réduire l'écart:

Image


L'écart va chuter et descendre à 1'48 à 30km de l'arrivée. On peut penser que sa va le faire mais devant, attaque de Clarke(AST). L'australien fait le trou et ses anciens compagnons d'échappée ont accéléré pour le reprendre. Et à 7km, l'écart est remonté; l'australien a 50s sur le reste de l'échappée, le peloton est a 2mn. Loupé, la gagne sera devant. Mais la seconde place est encore accessible et on va tout faire pour placer Degenkolb. Voss fait le boulot dans la montée puis c'est Swift et enfin Degenkolb qui finit 20s après Clarke, vainqueur de l'étape:

Image


1°) Clarke(AST)
2°) Degenkolb(DBK) +0'20
3°) Modolo(RSH) m.t
4°) Gallopin(GRM) m.t
5°) Boasson Hagen(SKY) m.t
6°) Laborie(EUC) m.t
7°) Kluge(RAB) m.t
8°) Swift(DBK) m.t
9°) Viviani(LIQ) m.t
10°) Galimzyanov(HTC) m.t

Grâce aux bonifications, Degenkolb est le nouveau leader du général, espérons qu'il garde cette place en augmentant son avance, en en claquant une par exemple. Car quatrième, puis troisième et là second, il se rapproche:

Image

Gaz
Directeur sportif
 
Messages: 4414

Re: TET -> Deutsche Bank-KTM: Santos Tour Don Under 1er part

Messagepar Gaz » 10 Aoû 2017, 13:19

SANTOS TOUR DOWN UNDER fin

Etape 4: Norwood - Strathalbyn(PLA)
Degenkolb(76), Swift(71), Voss(71), Steigmillet(75), Sütterlin(70), Matzka(74), Velits(75)
Image


Toujours pas devant sauf qu'aujourd'hui on a une très bonne excuse, on doit contrôler avec le maillot. Autre raison, Velits veut prendre des points au grimpeur et on gère donc pour que personne ne soit sortit. On le réussit et Velits va passer quatrième, suffisant pour reprendre le maillot de meilleur grimpeur. Et sur le sprint intermédiaire juste après, Degenkolb fait l'effort pour passer en tête:

Image


Après tout cela, une échappée se forme enfin. Et quelle échappée car elle est composée de De Gendt(LEO) et Roche(ALM). De suite on réagit pour garder ces coureurs à 2mn. Mais malgré tout les efforts de Velits, Voss et Steigmiller, l'écart ne diminue pas et augmente. A 40km, le duo a 2'57. A 30km, on est remplacé par les Garmin qui réduisent l'écart sans les reprendre. Et a 9km, l'avance est de 1'59. On a compris que c'est foutu pour la gagne et on prépare donc un sprint pour la troisième place:

Image


Personne ne va chercher à rivaliser, les sprinteurs profitant de notre train. Beau travail de Voss qui permet au peloton de revoir l'échappée. Mais celle-ci est encore plus devant et se joue la gagne. De Gendt se montre le plus fort. Dans le peloton, beaucoup de regret car il est plié par Degenkolb, encore le plus fort aujourd'hui:

Image


1°) De Gendt(LEO)
2°) Roche(ALM) m.t
3°) Degenkolb(DBK) +0'47
4°) Viviani(LIQ) m.t
5°) Galimzyanov(HTC) m.t
6°) Gallopin(GRM) m.t
7°) Kittel(BML) m.t
8°) Modolo(RSH) m.t
9°) Kluge(RAB) m.t
10°) Swift(DBK) m.t

général:
1°) Degenkolb(DBK)
2°) Modolo(RSH) +0'08
3°) Gallopin(GRM) +0'14
point:
1°) Degenkolb(DBK) 30points
2°) Modolo(RSH) 16points
montagne:
1°) Velits(DBK) 22points
2°) Lequatre(EUC) 16points
jeune: Clapp(SBF)



Etape 5: McLaren Valle – Wilunga(PLA)
Degenkolb(78), Swift(74), Voss(73), Steigmillet(78), Sütterlin(73), Matzka(77), Velits(78)
Image


La saison dernière, le général c'était joué sur cette étape; à nous de faire ce qu'il faut pour que cela ne se reproduise pas cette année. Et déjà, on est aidé par les autres équipes. Toutes veulent être devant et l'échappée ne part pas avant les deux sprints intermédiaire. Et si au premier quelques coureurs sont devant, Degenkolb passe lui en tête du second:

Image


Après, l'échappée se forme enfin et va faire un trou que l'on contrôle. A 50km, Kelderman(BML), Arguelyes Rodriges(KAT) et Van Keirsbulck(OLO) ont 1'33 d'avance sur Ratajczyk(CCC). Le peloton est à 1'54 du polonais. Un premier passage du mont Willunga sans problème et dans le second passage, attaque de Voss:

Image


On est à 700m du sommet et l'échappée n'est pas loin. Il va tout donner pour rentrer sur le trio qui va devenir duo après que le belge d'Omega Pharma décroche. Dans le peloton, le rythme dans la descente pour revenir va entrainé une chute en tête de peloton. En emmenant Bole(FAV), Bazzana percute le train Rabobank:

Image


Ils sont 33 dans le peloton favori. Sutton et Kittel(BML) sont tombés tout comme Farrar, Havik et Renshaw(RAB). En plus, Roche(ALM), Humbert(24) et Hutarovitch(SKY) doivent posé pied à terre et ne pourront plus jouer la gagne. Celle-ci ne revient pas à Voss, repris à 5km. Elle n'ira pas non plus chez Degenkolb qui finit encore sur le podium, mais battu par Gallopin et Kluge(RAB):

1°) Gallopin(GRM)
2°) Kluge(RAB) m.t
3°) Degenkolb(DBK) m.t
4°) Modolo(RSH) m.t
5°) Galimzyanov(HTC) m.t
6°) Viviani(LIQ) m.t
7°) McCarty(LEO) m.t
8°) Swift(DBK) m.t
9°) Boasson Hagen(SKY) m.t
10°) Friedman(RSH) m.t

Conséquence de la chute, cinq coureurs vont abandonner dont Pelucchi, le sprinteur de la Lampre.

général:
1°) Degenkolb(DBK)
2°) Gallopin(GRM) +0'11
3°) Modolo(RSH) +0'15
point:
1°) Degenkolb(DBK) 48points
2°) Gallopin(GRM) 20points
montagne:
1°) Kelderman(BML) 32points
3°) Velits(DBK) 22points
jeune: McCarty(LEO)



Etape 6: Adelaide Circuit City(PLA)
Degenkolb(80), Swift(76), Voss(76), Steigmillet(79), Sütterlin(75), Matzka(79), Velits(79)
Image


C'est partit pour la dernière étape de ce tour, une petite étape de 96km dans les rues d'Adelaïde. Et quasiment tout les classements vont se jouer aujourd'hui principalement celui de la montagne. Et pour celui-ci, Velits veux garder son nom au palmarès et joue donc le coup à fond en allant devant:

Image


En plus, on a pas à rouler, les Garmin feront ça très bien. En effet, l'échappée est toujours à 1'30 d'avance et est bien contrôlée. Et sans surprise, l'échappée est reprise pour le second grand prix de la montagne, ou Velits passe encore en tête, assurant sa victoire dans ce classement. Place au sprint même si à 5km, Arguelyes Rodriges(KAT) tente de sortir:

Image


Malheureusement pour lui, on est déjà bien en place. Velits vient de s'écarter et c'est Steigmiller qui fait un gros travail. Tout comme ses coéquipiers et à 3km, quand Swift lance son sprint, peu de sprinteurs sont encore protégés par leur poisson pilote. Degenkolb fera son effort au kilomètre et, après être passé proche à chaque fois, réussit enfin à franchir la ligne le premier:

Image


1°) Degenkolb(DBK)
2°) Gallopin(GRM) m.t
3°) Galimzyanov(HTC) m.t
4°) Kluge(RAB) m.t
5°)Modolo(RSH) m.t
6°) Swift(DBK) m.t
7°) Impey(JAS) m.t
8°) Lavery(KAT) m.t
9°) Ciolek(IPS) m.t
10°) Mata Cabello(HTC) m.t

Et après cette étape, voilà les classements généraux:

Image


Voilà, première course par étape de la saison et première victoire, même si il aura fallu attendre pour la victoire d'étape. Mais on a enfin un bon duo pour les sprints qui laissent présager le meilleur dans le futur.


Pendant ce temps, Kahra ramène une victoire sur le tour de San Luis en remportant le contre la montre.

Gaz
Directeur sportif
 
Messages: 4414

Re: TET -> Deutsche Bank-KTM: Santos Tour Don Under 2nd part

Messagepar Gaz » 14 Aoû 2017, 18:44

Petit tour sur la Tropicale Amissa Bongo ou Nerz faisait sa rentrée. Bilan, victoire sur la quatrième étape, la sixième et le général pour Nerz.
En Afrique du Sud, Janse Van Rensburg est le nouveau champion national.


Jorg Werner: '' Qu'est ce que tu penses du tour?''

Linus Gerdeman: '' Plus facile que l'année dernière mais il faudra se battre pour le gagner, la concurrence sera présente''

Moi: ''Surtout qu'il y a du contre la montre, 100km, où tu peux perdre du temps.''

LG: ''Je ferai ce qu'il faut pour limiter la casse puis se sont des contre la montre qui me convienne. Le prologue à Verdun est une montée continue et le chrono final passe par le mont-Pélerin et remonte vers Lausanne ensuite. Sincèrement, j'ai mes chances si tu me met une équipe pour m'aider. Déjà que sans, j'ai réussi à gagner''

M: ''T'avais Tassilo(Fricke) et Thomas (Rohregger) l'an passé quand même!''

LG: ''J'ai souvent géré seul quand même''

JW: ''Il marque un point''

M: '' Je suis d'accord. Mais ça sera différent cette année''

JW: ''Ta déjà une équipe en tête?''

M: ''John (Degenkolb), Ben (Swift) et Linus sont sûrs d'y aller. Après j'attends de voir la saison. Normalement, Rigoberto (Uran) et Markus (Fothen) devrai y être. Maintenant, je veux voir John pour lui demander qui il veut dans son train.''

LG: ''Pas trop quand même, je veux du monde pour gérer la chasse. Souviens toi l'année dernière, j'ai quand même failli perdre le maillot sur l'étape de Briançon car j'avais personne. J'ai pris le risque de partir de loin et heureusement, ça a marché en limitant les pertes.''

JW: ''Ok Linus, mais John a été recruté en partit pour le tour. Et cette année, il y a beaucoup de sprint: Verdun, Saint-Dizier, Auxerre, Montluçon, Montauban, Beaucaire et les champs. Surtout qu'en plus, il peut gagner à Le Creuzot.''

M: ''Je pense que Voss sera du tour. Il peut emmener les sprints et pourra aussi rouler en montagne dans les premiers cols.''

LG: ''Mouai....''

M: ''Je t'assure. Ensuite, je pense te mettre encore deux grimpeurs, je sais pas qui encore mais qui devront rouler en première semaine derrière les échappées.

LG: ''Et qui seront cramés en troisième dans les Alpes''

JW: ''Il a pas faux, les alpes vont encore faire mal cette année avec des étapes similaires à l'année dernière.''

M: ''Tu veux des victoires?''

JW: ''Oui''

M: ''Donc il faut une équipe pour emmener John aussi. En plaine, ils pourront te servir pour te protéger ou pourquoi pas, retenter une bordure comme la saison dernière.''

JW: '' Tu sais qui ça pourrait être?''

M: ''Je te l'ai dit, aucune idée pour l'instant. Ce qui est sure, Linus, John et Ben seront sur le tour. Rigoberto et Markus ont beaucoup de chance d'y aller tout comme Voss soit déjà six personnes sur neuf. Je pense que l'équipe sera compléter par un coureur plutôt puncheur, un autre rouleur ou sprinteur à mettre dans le train et un dernier coureur plutôt grimpeur.''

JW: ''Tu penses mettre Nerz?''

M: ''J'ai pas dit son nom, j'ai dit un puncheur et je sais pas qui. Je vais peut-être le laisser à disposition de la sélection allemande pour les mondiaux en le préparant sur la Vuelta ou les classiques de aout-septembre, faut que j'en parle avec lui.''

LG: ''Tu favorises encore la sélection à ton équipe quoi en me privant du quatrième de la Vuelta''

M: ''Ou tu as été chercher ça. Regarde déjà qui est sélectionneur allemand la saison prochaine et tu verra que c'est pas moi. Moi je serai dans la voiture française et je pourrai pas favoriser grand monde de l'équipe.''

LG: ''Donc qu'est ce qui empêche d'aligner Nerz?''

M: ''Il sortira des classiques d'Avril en ayant beaucoup couru en début de saison. Je vais lui laisser du repos et surtout, Rigoberto a le droit d'avoir une bonne équipe aussi à ses cotés en Espagne.''

JW: ''Un autre point pour toi.''

M: ''Sinon t'inquiète pas Linus. Tu auras une grosse équipe avec toi et tu le gardera ton titre sur le tour.''

LG: ''J'espère....''

Gaz
Directeur sportif
 
Messages: 4414

Re: TET -> Deutsche Bank-KTM: Discution Tour de France

Messagepar Gaz » 21 Aoû 2017, 19:34

VOLTA AO ALGARVE

leader: M.Fothen(70)
sprinter: Ries(77)
electron: K.Fricke(62), T.Fricke(74), Hertlein(68)
équipier: Fuchs(76), Predatsch(73), Seubert(72)


M.Fothen fait sa rentrée en vue du Giro. Avec lui, les deux Fricke reprennent pour aider Nerz dans les classiques qui vont arriver.

Etape 1: Estadio Algarve – Albufeira(VAL)


Il y a du monde à venir se préparer ici, par exemple Gesink ce qui promet une belle lutte. La première sera pour former l'échappée et Hertlein est intenable dans ce domaine. Il va essayer plusieurs fois et réussira à sortir avec huit autres compagnons. Une bonne entente sauf lors des sprints intermédiaire ou Hertlein réussira à prendre une seconde place. Dans les grand prix de la montagne, aucune contestation, Hertlein se montre le plus fort et de loin:

Image


A 60km dans la ligne et première réaction dans le peloton. En effet, Traksel se lance en chasse patate derrière le groupe mais il a cinq minutes à reprendre. Il va longtemps naviguer entre les deux groupes et à 14km, le hollandais a 1'30 de retard sur les neuf de tête. Le peloton est lui à 1'01 du néerlandais. Lui sera repris, pas les neufs qui se jouent la gagne. Et à ce jeux, le vainqueur est suédois, le sixième de chez nous:

Image


1°) Ahlstrand(ADR)
2°) Meersman(OLO) m.t
3°) Cardoso sousa(TAV) m.t
4°) Zagar(PRP) m.t
5°) Andrinua(SPA) m.t
6°) Hertlein(DBK) m.t
7°) Lusarreta(EUS) m.t
8°) Antunes Raposo(BAR) m.t
9°) Doreste(ORB) m;t
10°) Traksel(BGS) +2'13


Etape 2: Lagoa - Lagos(VAL)
M.Fothen(73)Ries(79)K.Fricke(66)T.Fricke(77)Hertlein(71)Fuchs(79)Predatsch(76)Seubert(74)


Deuxième étape qui semble plus propice aux sprinteurs. Car si le début est assez accidenté, le final est plus plat, même si ça monte et ça descend, mais dans de léger pourcentage. Et l'échappée qui se forme peut faire peur. A l'origine, Fothen qui veut se tester avant de se relever après le premier grand prix de la montagne. Ses anciens compagnons forment l'échappée dont T.Pinot(SBF) et Jeannesson(OND). A 99km, elle a 6'19 d'avance. On laisse encore 20km avant de se placer en tête de peloton:

Image


En même temps que nous, se sont les CCC Polsat qui s'y mettent pour leur sprinteur italien Gatto. Ca roule bon train et en queue de peloton, les coureurs peut en forme ou dans un jour sans décrochent. Et dans le lot, on retrouve à 65km Wöhrer(ADR) mais aussi Costa Faria(MOV), Sörensen(SBF), M.Kreder(GRM) et l'armada Katusha: M.Iglinsky, Gesink et Taaramae. A 40km, l'échappée n'a plus que 2'30 sur le peloton, emmené par les deux Fricke, qui reprend Silva Ferreira en chasse patate. L'échappée sera reprise beaucoup plus tard, à 1,5km du but. C'était chaud mais qu'importe, sprint massif ou les CCC Polsat sont royals en gagnant. Ries finit dans les dix:

Image


1°) Gatto(CCC)
2°) Felline(MOV) m.t
3°) Stybar(SAV) m.t
4°) Bilbao Lopez(CJR) m.t
5°) Ries(DBK) m.t
6°) Florencio Cabre(SPA) m.t
7°) Traksel(BGS) m.t
8°) Breschel(OLO) m.t
9°) Goss(CCC) m.t
10°) Seubert(DBK) m.t


Etape 3: Tavira – Alto do Malhão(VAL)
M.Fothen(76)Ries(82)K.Fricke(69)T.Fricke(80)Hertlein(74)Fuchs(80)Predatsch(79)Seubert(76)


L'étape reine de ce tour même si tout pourrai se jouer dans le contre la montre final. Et dans cette étape, c'est une bien belle échappée qui se forme avec la présence de Gesink(KAT). Le hollandais cherche à rattraper le temps qu'il a perdu hier mais ce sera compliqué de reprendre 12mn. Plus simple pour Fricke à 2'25 de Meersman. Et à 80km, il est leader virtuel car l'échappée possède 58s d'avance sur Lemair(SPA), 2'56 sur Pereira Mendonca(TAV) et 6'24 sur le peloton. Pourtant, ça chôme pas dans le peloton et un groupe de huit se détache à 43km:

Image


Cette réaction est due à Poels(GRM) qui est parti tout seul. Derrière, on retrouve Fothen et Hertlein. En plus, Lemair(SPA) qui a été repris, le trio d'Omega-Pharma Meersman, Claeys et Breschel ainsi que Gutierrez Palacios et Gutierrez Alba(BGS). Kajetan Fricke est à 40s mais ne rentrera pas. C'est le reste du peloton qui le fera. En tête, Tassilo Fricke part lui tout seul sentant le retour du peloton:

Image


A 25km, Poels rentre sur le groupe de tête et prend son rythme en main. Résultat, notre allemand est repris. Le peloton pointe lui encore à 2'25 mais la bagarre commence. Vaugrenard(EUS) est le premier à attaquer. Hertlein fera une tentative sans succès. Ca lui coutera le sprint final. Pour Fricke, il encore un peu devant le peloton a l'approche du final, quand Poels attaque à 6km de l'arrivée:

Image


Au final, il sera repris et fera ce qu'il peut. Il ne reviendra pas sur Poels qui s'impose mais limite la casse, concédant 1'35. Fothen finit lui aussi dans ce groupe. Hertlein perd 3'07 mais reste quatrième du général.

1°) Poels(GRM)
2°) Garcia Fernandez(EUS) +0'30
3°) M.Kreder(GRM) m.t
4°) Freitas Silva(OND) +0'45
5°) Gesink(KAT) m.t
6°) Costa Faria(MOV) m.t
7°) Sörensen(SBF) m.t
8°) Madrazo Ruiz(MOV) +1'24
9°) Trofimov(KAT) m.t
10°) Vaugrenard(EUS) +1'35

14°) T.Fricke(DBK) m.t


Etape 4: Albufeira - Tavira(PLA)
M.Fothen(78)Ries(85)K.Fricke(72)T.Fricke(82)Hertlein(77)Fuchs(83)Predatsch(82)Seubert(78)


Personne de l'équipe devant aujourd'hui, on mise sur Ries. Par contre, ils seront douze a prendre le large et le feront bien. A 90km de la ligne, ils ont 4'11 d'avance et personne ne vient gérer le tempo, l'allure augmente. Il faudra attendre d'être à 70km de la ligne et notre intervention pour voir une équipe rouler:

Image


Et on sera bien seul. Pourtant, on fait diminuer l'écart et à 50km, l'écart est de 3'42. On continue à le faire descendre et à 15km, attaque surprenante. En effet, Gatto et Felline, peut-être les deux meilleurs sprinteurs du plateau passent à l'offensive. Avec eux, Fothen et ils reviendront sur l'échappée et c'est tout. C'est bien au sprint que cela se joue et Gatto est encore le plus fort:

Image


1°) Gatto(CCC)
2°) M.Kreder(GRM) m.t
3°) Felline(MOV) m.t
4°) Offredo(SBF) m.t
5°) Stybar(SAV) m.t
6°) Van der Sande(OLO) m.t
7°) Breschel(OLO) m.t
8°) Goss(CCC) m.t
9°) Ignatiev(KAT) m.t
10°) Fuchs(DBK) m.t


Etape 5: Lagoa - Portimão(CLM)
M.Fothen(81)Ries(87)K.Fricke(75)T.Fricke(85)Hertlein(79)Fuchs(86)Predatsch(84)Seubert(81)


Poels devrai avoir assez d'avance pour s'imposer mais la question est Hertlein va-t-il réussir à monter sur le podium? Réponse à la fin de cette étape. Avant, Dzamastagic(PRP) rêve de victoire en prenant la tête. Mais Soupe(SPA) va le briser pour seize seconde. Ensuite c'est Boom(GRM) qui vient prendre la tête assez largement: il améliore la référence du français de 30s. Fuchs se rapproche mais finit deuxième à 9s. Mieux pour Seubert qui finit à 3s du hollandais. Mais au final, c'est un espagnol qui va s'imposer, Castoviejo Nicolas. Le coureur de Euskatel réalise le meilleur temps de 3s. Pour Hertlein, c'est plus dure et il perd sa quatrième place:

1°) Castroviejo Nicolas(EUS)
2°) Boom(GRM) +0'04
3°) Seubert(DBK) +0'07
4°) Fuchs(DBK) +0'14

5°) Moreno Bazan(CJR) m.t
6°) Vaugrenard(EUS) +0'15
7°) Venter(ADR) +0'16
8°) Cabello Baena(ACA) m.t
9°) M.Fothen(DBK) +0'24
10°) Porte(SBF) +0'25

Au final, voici les classements de cette course:

Image

Gaz
Directeur sportif
 
Messages: 4414

Re: TET -> Deutsche Bank-KTM: Tour de l'Algarve

Messagepar Gaz » 28 Aoû 2017, 18:52

OMLOOP HET NIEUWSBALT

leader: Thömel(72)
sprinter: Swift(72)
electron: Sütterlin(69), Voss(72)
équipier: Matzka(73), Nuber(69), Seubert(83)


Première course pavée de la saison et c'est la reprise pour beaucoup de nos flandriens, notamment Thömel. Et si Voss et Swift était sur le tour Down Under, ils n'ont plus couru depuis. Et sa va aller très vite dès le départ. Une échappée se forme et bataille pour prendre 1'30 d'avance car RadioShack ne laisse personne filer. Et au premier secteur pavé, personne n'est devant. Il faudra attendre d'être à 90km de la ligne pour voir enfin l'échappée se former avec Vreugdenhil(RAB), Lodewyck(HTC), Klemme(AST), Van Winden(GRM) et les champions de Belgique Peeters(TSV) et d'Allemagne Voss:

Image


Une belle échappée ou beaucoup d'élément sont surtout des équipiers pouvant, pourquoi pas, servir de relai dans le final. Et c'est pourquoi sa collabore bien et l'écart va monter. A 58km, ils ont 1'10 d'avance sur Van Diermen(BML) parti en contre qui rentrera plus tard. Le peloton est à 4'59 et ne comporte plus que 41 membre. A noté Thomas, Terpstra et Navardauskas lâchés pour la SKY ou encore Wynants(TSV) et Boonen(LAN). A 40km, l'avance est encore de 3'58 mais ils ne sont plus que 30 chez les favoris. Docker(VCD), Vermeltfort(RAB) et Matzka et Nuber ont craqué, trop juste encore. Pour les favoris, Smukulis lance les hostilités à 25km de la ligne et à 20km, il pointe à 1'34 du groupe de tête. Le peloton est à 19s du letton:

Image


Dans le peloton, Sütterlin et Seubert viennent de lâcher et on a donc plus que Swift et Thömel avec les favoris. Devant, sa collabore bien jusqu'à l'attaque de Peeters à 13km de la ligne. Dans le peloton, ça réagit aussi avec les attaques de Farrar(RAB) ou Rollin(GRM). Le peloton est en train d'exploser:

Image


A 5km, Peeters a toujours 20s d'avance sur les six qui étaient échappées avec lui. A 18s d'eux, on trouve le quatuor Farrar, Rollin, Langeveld(HTC) et Van Leijen(VCD). Thömel s'accroche lui dans un groupe de treize à 17s. Pour Swift, c'est fini, il a lâché. Thömel fera de même dans les cinq derniers kilomètre et seul Voss défend nos chances pour un top dix. Et à ce jeux, il ne prend que la seizième place:

Image


Image

Gaz
Directeur sportif
 
Messages: 4414

Re: TET -> Deutsche Bank-KTM: Omloop Het Nieuwsbalt

Messagepar Gaz » 03 Sep 2017, 17:12

Avant la prochaine course, une petite victoire pour Sütterlin sur la driedaagse van west-Vlaanderen sur la deuxième étape.

PARIS-NICE

Leader: Nerz(73)
Sprinteur: Degenkolb(75)
Electron: Seubert(82), T.Fricke(82), K.Fricke(74)
Equipier: Koch(71), Gastauer(71), Velits(74)


Il y a des étapes de plaine au départ donc favorable à Degenkolb, d'où sa présence. Nerz est lui le leader et vise le top dix comme sur les deux dernières années, même si il arrive moins en forme. Pour cela, il sera aidé des deux Fricke. Koch, Seubert et Velits devront lancer Degenkolb.


Etape 1: Montfort-l'Amaury(PRO PAVÉ)
Image


Ce Paris-Nice débute par un prologue avec, dès le départ, un mont pavé qui compte au grand prix de la montagne. Celui en tête à ce pointage aura l'honneur de porter le maillot de meilleur grimpeur au moins une journée. Pour le maillot de leader, on y a longtemps cru quand M.Velits prend la tête de 8s devant Steensen(SBF). Et il sera battu par un autre coureur de l'équipe, Seubert. Et seul Le Bon(ALM) se rapprochera, s'intercalant entre nos deux coureurs, à quatre secondes de l'ancien champion d'Allemagne du contre la montre. Pourtant, la victoire ne nous reviendra pas, mais à l'un des meilleurs coureurs de contre la montre du peloton, Brajkovic.

1°) Brajkovic(RSH)
2°) T.Martin(HTC) +0'01
3°) Seubert(DBK) +0'02
4°) Le Bon(ALM) +0'06
5°) Coyot(COF) m.t
6°) M.Velits(DBK) +0'08
7°) Sergent(RSH) +0'10
8°) Voeckler(COF) +0'11
9°) Rasmussen(HTC) m.t
10°) Degenkolb(DBK) m.t

général:
1°) Brajkovic(RSH)
2°) T.Martin(HTC) +0'01
3°) Seubert(DBK) +0'02
point: Brajkovic(RSH)
montagne: Ghyselinck(TSV)
jeune: Le Bon(ALM)



Etape 2: St-Arnoult-en-Yvelines – Contres(PLA)
Nerz(76),Degenkolb(77),Seubert(84),T.Fricke(84),K.Fricke(77),Koch(74),Gastauer(74),Velits(77)
Image


Cette première étape en ligne est totalement plate et devrai sourire à un sprinteur. Évidemment, Degenkolb est sur le coup et l'équipe lui fait confiance; on garde tout le monde dans le peloton pour rouler derrière l'échappée qui se forme. A 125km, elle a 5'48 d'avance, on décide donc de stabiliser avec les deux Fricke:

Image


L'écart va chuter et on va jouer avec l'échappée. Les ramener à 2'30, les laisser filer à 4mn...Ainsi, à 50km, l'avance est de 4'03 mais devrai chuter définitivement. En effet, on vient de se retirer de la tête du peloton et se sont les Europcar d'Arashiro et les Française des jeux de Haussler qui prennent les choses en main. Le rythme plus le sprint rend le peloton nerveux et tout le monde veux se placer. Conséquence, chute à 12 km de Voeckler(COF):

Image


Il entraine son coéquipier Lindeman mais aussi Baugnies(TSV), Van Garderen(LEO), Marcato(IPS), Poels(GRM) ou Illenberger(LAM). Le meilleur jeune Le Bon(4) est aussi piégé tout comme la meilleur chance française sur ce tour, Gautier(EUC) ou les RadioShack Anton, P.Velits et Amador. Ca ne ralentit pas les Françaises des Jeux:

Image


Il n'y a plus que Kloucek et Hivert pour emmener Haussler mais ca va vite. Trop pour notre train pourtant emmené par M.Velits. Conséquence, Degenkolb migre dans la roue de l'australien. Attention, car dans le sprint, il se fait un peu enfermer par un Arashiro très fort. Mais dans le dernier virage, il trouve une ouverture et s'en va franchir la ligne le premier:

Image


1°) Degenkolb(DBK)
2°) Lorenzetto(LIQ) m.t
3°) Bos(KAT) m.t
4°) Arashiro(EUC) m.t
5°) Tronet(COF) m.t
6°) Reimer(BML) m.t
7°) Honkisz(LEO) m.t
8°) Pichon(ALM) m.t
9°) Failli(FAV) m.t
10°) Haussler(FDJ) m.t

général:
1°) Brajkovic(RSH)
2°) T.Martin(HTC) +0'01
3°) Seubert(DBK) +0'02
point:
1°) Degenkolb(DBK) 36points
2°) Brajkovic(RSH) 25points
montagne: Ghyselinck(TSV)
jeune: Demare(GRO)



Etape 3: Contres – Limoges(PLA)
Nerz(78),Degenkolb(79),Seubert(87),T.Fricke(87),K.Fricke(79),Koch(76),Gastauer(76),Velits(79)
Image


Deuxième étape pour sprinteur de ce Paris-Nice et cela devrai être la dernière. Encore, Degenkolb est l'un des favoris et tout les coureurs, sauf Nerz, lui seront dévoués. A commencé par les deux Fricke qui vont se placer en tête de peloton à 115km de la ligne, quand l'échappée a 8'35 d'avance. Avec nous, on retrouve encore les Europcar et Française des Jeux. L'écart diminue, 4'30 à 60km. Mais cela ne suffit pas et à 10km, l'échappée n'est toujours pas reprise. Nerz décide alors de profiter d'une petite bosse pour y aller:

Image


Il revient sur un premier groupe avant d'en remettre une couche pour revenir sur le suivant. A ce moment, il est en tête avec 15s d'avance, en compagnie de F.Schleck(LEO). Le peloton ne les laisse évidemment pas partir et beaucoup de sprinteurs souffrent dans un final avec quelques bosses. Heureusement, Degenkolb aime ce genre d'arrivée et se fera emmener royalement par Reimer(BML). Il le passe dans le final, pour signe son second succès sur ce Paris-Nice et, avec les bonifications, prend le maillot jaune:

Image


1°) Degenkolb(DBK)
2°) Reimer(BML) m.t
3°) Bos(KAT) m.t
4°) Tronet(COF) m.t
5°) Lorenzetto(LIQ) m.t
6°) Honkisz(LEO) m.t
7°) Brajkovic(RSH) m.t
8°) Galland(GRO) m.t
9°) Clapp(SBF) m.t
10°) Clarke(AST) m.t

général:
1°) Degenkolb(DBK)
2°) Brajkovic(RSH) +0'01
3°) T.Martin(HTC) +0'02
point:
1°) Degenkolb(DBK) 51points
2°) Reimer(BML) 41points
montagne: Magazzini(FAV)
jeune: Demare(GRO)



Etape 4: St-Junien – Aurillac(VAL)
Nerz(80),Degenkolb(82),Seubert(89),T.Fricke(89),K.Fricke(82),Koch(78),Gastauer(78),Velits(81)
Image


Les vallons arrivent enfin mais seront-ils suffisant pour faire craquer Degenkolb qui, pour un sprinteur, passe pas trop mal. Mais pour cela, il faudrait une étape tranquille. Ca y ressemble jusqu'à 120km de la ligne. En effet, l'échappée classique est formée et gérée par Seubert et M.Velits. Mais voilà, Lindeman(COF), Van Garderen(LEO) et Silin(KAT) passent à l'attaque. Ils sont imités dix kilomètres plus loin par Illenberger(LAM) et Lander(SBF). Danger, et nos rouleurs ne réduisent pas l'écart sur la plaine. Pas mieux quand les deux Fricke et Gastauer qui se mettent à rouler. A 60km de la ligne, l'écart est de 5'50. Et quand les RadioShack s'y mettent, ils ne réussissent qu'à réduire le groupe favori:

Image


En effet, à 47km de la ligne, Degenkolb doit laisser filer les meilleurs et, sans doute, son maillot jaune. Ils sont nombreux à lâcher mais l'écart ne se réduit pas. A 30km, ils sont six en tête avec 3'20 d'avance sur un trio. Le peloton est à 4'38 de la tête et pourtant les RadioShack ne chôment pas. Et à un moment, ils vont laisser tomber. Nerz seul, ne peut rien faire sauf attaquer, sans succès. Et c'est quatre minutes qui seront perdu par le peloton. Nerz, notre mieux classé, est désormais quinzième du général:

1°) Grivko(AST)
2°) Silin(KAT) m.t
3°) Illenberger(LAM) +0'47
4°) Van Garderen(LEO) m.t
5°) Lander(SBF) m.t
6°) Lindeman(COF) m.t
7°) Failli(FAV) +4'31
8°) Clarke(AST) m.t
9°) Marcato(IPS) m.t
10°) Kreuziger(LIQ) m.t

22°) Nerz(DBK) m.t

Au général, voici les top dix ou l'on ne figure plus trop:

Image

Gaz
Directeur sportif
 
Messages: 4414

Re: TET -> Deutsche Bank-KTM: Début de Paris-Nice

Messagepar Gaz » 11 Sep 2017, 18:59

PARIS-NICE suite

Etape 5: Maurs – Mende(VAL)
Nerz(83),Degenkolb(85),Seubert(90),T.Fricke(91),K.Fricke(85),Koch(81),Gastauer(82),Velits(83)
Image


L'arrivée sera jugé à Mende, au sommet de la Côte Laurent Jalabert. Et qui sait, elle sourira peut-être à un français ou encore mieux, un allemand de chez nous. Pour ça, Tassilo Fricke tente d'anticiper le final en partant dans l'échappée. Pas vraiment de danger, Quemeuneur(GRO) est le mieux classé, 76ème à 7'31. Pourtant, le peloton reste proche, 4'05 à 100km et le même écart à 50km. Autant dire que sa n'ira sans doute pas au bout. Surtout que Voeckler(COF), Gautier(EUC) et Amador(RSH) sortent à 28km de la ligne. Dans la côte de Chabrits, T.Fricke sent le danger et prend les choses en mains:

Image


Voeckler et Gautier sont revenus à 29s. A 43s du duo français, on retrouve Amador. Le peloton pointe lui à 29s du costaricain et il reste 14km à parcourir. Et au sommet, T.Fricke est repris, passant quand même second du grand prix de la montagne. Une descente où Voeckler fait le trou puis la montée vers Mende et l'attaque de Silin à 2,5km:

Image


Nerz a un peu de mal, ça monte vite. Il s'accroche et réussit à rester au contact de la plupart des favoris. Seul Hoogerland va réussir à partir en costaud pour aller signer une victoire en haut de la côte Laurent Jalabert. On aura vu ni français, ni allemand de chez nous mais bien les Inbrew – PlakoSmith qui signe le doublet:

Image


1°) Hoogerland(IPS)
2°) Marcato(IPS) +0'17
3°) Hermans(RAB) +0'26
4°) Silin(KAT) m.t
5°) Voeckler(COF) m.t
6°) Kreuziger(LIQ) m.t
7°) Brajkovic(RSH) m.t
8°) Anton(RSH) m.t
9°) Bonnafond(EUC) m.t
10°) Pauriol(ALM) m.t

13°) Nerz(DBK) m.t

général:
1°) Grivko(AST)
2°) Silin(KAT) +0'10
3°) Hoogerland(IPS) +0'34
12°) Nerz(DBK) +1'11
point:
1°) Brajkovic(RSH) 63points
2°) Degenkolb(DBK) 61points
montagne:
1°) Grivko(AST) 19points
2°) T.Fricke(DBK) 18points
jeune: Illenberger(LAM)



Etape 6: Pernes-les-Fontaines – Aix-en-Provence(VAL)
Nerz(85),Degenkolb(88),Seubert(92),T.Fricke(93),K.Fricke(86),Koch(84),Gastauer(85),Velits(86)
Image


Une étape assez tranquille ou l'on peut voir l'échappée aller au bout si les Astana sont d'accord. Dans cette optique, Gastauer attaque. Mais très vite, il informe l'équipe qu'il n'est pas bien et ne peux les suivre. La roue de secours s'appelle Degenkolb, ça nous évite de rouler aujourd'hui en plus. Au passage, il va prendre le maillot de grimpeur:

Image


Un sprinteur à poid, surprenant mais vrai pourtant demain. En plus, il va passer en tête des sprints intermédiaires histoire de reprendre son maillot du classement par point. Dans le peloton, McConnel(SKY) sort pour revenir sur l'échappée. A 50km, il est à 3'27 du groupe de tête et possède 2'37 d'avance sur le peloton. A 20km, il est revenu à 1mn de l'échappée:

Image


Le peloton a dit au revoir à la victoire en étant à 6'28 du groupe de tête. Logiquement, Degenkolb fait peur et il devrai y avoir des attaques pour la victoire d'étape. Le Bon(ALM) est le premier à passer à l'offensive à 14km. Degenkolb réagit de suite et va le chercher avec Aru(FAV). L'italien et le français réessayeront, sans succès, la victoire se jouera entre les trois. Et sans surprise, Degenkolb signe son troisième succès sur ce Paris-Nice:

Image


Dans le peloton, K.Fricke lance Nerz à cinq kilomètre pour essayer de gagner un peu de temps, sans succès. Nerz plie bien le peloton pour la neuvième place mais ne reprend pas de temps.

1°) Degenkolb(DBK)
2°) Le Bon(ALM) m.t
3°) Aru(FAV) m.t
4°) Piechele(LAM) +0'46
5°) Mertens(TSV) m.t
6°) Claeys(OLO) m.t
7°) Roelandts(TSV) m.t
8°) McConnell(SKY) +1'34
9°) Nerz(DBK) +5'16
10°) Kreuziger(LIQ) m.t

Au général, Degenkolb fait un bon, revenant 17ème.

général:
1°) Grivko(AST)
2°) Silin(KAT) +0'10
3°) Hoogerland(IPS) +0'34
12°) Nerz(DBK) +1'11
point:
1°) Degenkolb(DBK) 92points
2°) Brajkovic(RSH) 63points
montagne:
1°) Degenkolb(DBK) 20points
2°) Grivko(AST) 19points
jeune: Illenberger(LAM)



Etape 7: Peynier – Tourettes-sur-Loup(VAL)
Nerz(87),Degenkolb(90),Seubert(92),T.Fricke(93),K.Fricke(87),Koch(86),Gastauer(87),Velits(87)
Image


Une étape pas si dure que ça même si il faudra passer par le col de Vence en fin d'étape avant de remonter sur Tourettes sur Loup. L'étape peut donc sourire à un baroudeur comme Tassilo Fricke qui se joint à l'échappée. Ils sont huit devant dont De Weert(FAV) ou Morabito(GRM). L'entente est bonne et l'écart grimpe à 7'09 à 100km avant que Europcar pour Gautier et la FDJ pour Haussler ne se mettent à rouler. Devant, on sent le danger et ça sort dans la cote de Chateauneuf:

Image


Morabito a attaqué et Tassilo l'a de suite contré pour partir seul. A 50km, il a 39s d'avance sur le coureur de la Garmin qui a fait le trou. Le poursuivant, De Weert, pointe à 2'01 du suisse. A 19s du belge, on trouve le britannique Bellis(SBF). 48s plus loin, c'est un trio Pasqualon(LAM), Quemeneur(GRO) et Clapp(SBF). Le peloton est à 1'39 d'eux quand F.Schleck passe à l'offensive. Morabito reprendra notre allemand au pied du col de Vence et F.Schleck au sommet. Dans le peloton, la montée fait mal à un coureur, T.Martin, cinquième du général qui perdra onze minute. Le peloton bascule à 5'25 du groupe de tête où F.Schleck fait une énorme descente:

Image


Tassilo ne peut suivre le luxembourgeois. La bonne nouvelle vient de Degenkolb qui s'est accroché dans le col pour passer avec les meilleurs. Il servira à Nerz en roulant dans la dernière monté. Devant, F.Schleck fera le nécessaire en s'imposant. Tassilo va résister, prenant la seconde place. Nerz finit aussi dans les dix mais ne reprend pas de temps, rentrant dans les dix au général grâce à la défaillance de T.Martin:

1°) F.Schleck(LEO)
2°) T.Fricke(DBK) +2'05
3°) Morabito(GRM) +2'38
4°) Failli(FAV) +4'48
5°) Hivert(FDJ) m.t
6°) Arashiro(EUC) m.t
7°) Lorenzetto(LIQ) m.t
8°) Nerz(DBK) m.t
9°) M.Kreder(GRM) m.t
10°) Gottfried(RAB) m.t

général:
1°) Grivko(AST)
2°) Silin(KAT) +0'10
3°) Hoogerland(IPS) +0'34
10°) Nerz(DBK) +1'11
point:
1°) Degenkolb(DBK) 92points
2°) Brajkovic(RSH) 63points
montagne:
1°) T.Fricke(DBK) 58points
2°) Morabito(GRM) 26points
jeune: Illenberger(LAM)



Etape 8: Nice – Nice(VAL)
Nerz(89),Degenkolb(91),Seubert(93),T.Fricke(93),K.Fricke(87),Koch(88),Gastauer(90),Velits(89)
Image


La traditionnelle étape finale avec les cols habituel. Et avant, le premier, on trouve de sprint intermédiaire où il y a des secondes de bonification qui nous intéresse, pour Nerz. Dans ce but, Velits, Koch et Seubert vont rouler jusqu'au sprint où Degenkolb va lancer Nerz qui passe en tête:

Image


Une première chose de faite. Ensuite, c'est la traditionnel échappée qui se forme. K.Fricke s'y glisse avec le but de servir de relai. En effet, on prépare quelque chose. Koch, Velits et Seubert ont fait la descente du premier col et Gastauer le de la montée vers la Turbie. Maintenant c'est Tassilo Fricke qui emmène dans le col:

Image


Devant, Kajetan c'est laissé décrocher et prendra le relai du meilleur grimpeur de ce tour. La descente et dès le pied du col d'Eze, Nerz lance les hostilités avec Brajkovic et Bonnafond:

Image


L'écart ne se fait pas, le peloton maillot jaune reste à 15s. Sa sera dur, surtout que dans le peloton, ça sort encore et les Astana font un gros travail pour Grivko, maillot jaune. Dans cette bataille, Nerz perd des forces et Degenkolb dit adieu à sa quatrième victoire. Le seizième du général décroche. Dans la descente, Voeckler tente sa chance. Il a raison, car il ira au bout:

Image


1°) Voeckler(COF)
2°) Baugnies(TSV) m.t
3°) P.Velits(RSH) m.t
4°) Anton(RSH) m.t
5°) Brajkovic(RSH) m.t
6°) Amador(RSH) m.t
7°) Pauriol(ALM) m.t
8°) Kreuziger(LIQ) m.t
9°) F.Schleck(LEO) m.t
10°) Silin(KAT) m.t

32°) Nerz(DBK) m.t

Les bonifications permettent à Nerz de gagner une place, encore dans le top dix de Paris-Nice:

Image

Gaz
Directeur sportif
 
Messages: 4414

Re: TET -> Deutsche Bank-KTM: Conslusion de Paris-Nice

Messagepar Gaz » 17 Sep 2017, 11:41

Journaliste: ''Bonjour John, et merci de nous recevoir''

John Degenkolb: ''Bonjour''

J: ''Première question. Pourquoi avoir quitté la HTC pour la Deutsche Bank?''

JD: ''Pour avoir une place de sprinteur. Chez HTC, j'étais barré. La saison dernière, il y avait Goss, Galimzyanov... et cette saison, HTC voit le retour de Cavendish. Bref, j'en avait marre d'avoir le rôle du poisson pilote.

J: ''Et pourquoi avoir choisit la Deutsche Bank quand on sait que des équipes plus renommées, BankGiro ou Rabobank, et sures dans les pelotons vous convoitez?

JD: ''Il y a plusieurs raisons. La première, c'est une équipe allemande et ça, ça joue pour beaucoup dans mon choix. Autre raison, le fait d'être numéro un dans les sprints. L'équipe ma recruté pour remplacé Koch qu'il trouvait trop juste. Et enfin, j'ai fait le choix de revenir à mes origines. J'ai commencé à la Thüringen Energie qui est les bases de la Deutsche Bank d'aujourd'hui.''

J: ''Comment c'est passé votre intégration?''

JD: ''Très bien. L'ambiance est bonne et il a été facile de s'intégrer. Et puis je connaissais déjà quelques coureurs. Car entre ceux qui étaient déjà à la Thüringen à mes débuts et Martin Velits que j'ai côtoyé chez HTC, je connaissais déjà beaucoup de tête.

J: ''Vous avez gagné sur toute les courses où vous avez participé notamment Paris-Nice avec trois succès....''

JD: ''Et j'espère continuer. L'équipe compte sur moi et j'essaye de répondre présent. Cette saison, sa marche pour l'instant mais la saison est longue. Espérons quand même que je réponde le plus souvent possible.''

J: ''Vous cohabitez avec un autre jeune sprinteur, Ben Swift. Comment ce passe cette cohabitation?''

JD: ''Mieux qu'à HTC. Dès le début de la saison et même avant, le coach a été très clair. Ben aura des libertés et sera sprinteur sur des courses comme Tirreno Adriatico. Mais il sera à mon service pour me lancer. On la déjà vu sur le Down Under où les réglages ont mis du temps et on le reverra sur le Bayern Rundfarth et le Tour de France.''

J: ''Ce qui veux dire que vous serez sur le prochain Tour?''

JD: ''C'est dans mes conditions quand j'ai signé le contrat. Et puis le coach ma dit que j'était recruté pour y gagner. Vous savez, l'équipe a certes gagné le Tour avec Linus la saison passé. Mais il leur manque toujours une victoire d'étape.''

J: ''Et toutes ces attentes ne vous mettent-elles pas trop de pression?''

JD: ''Si bien sûre, c'est pas facile de gagner quand on vous le demande. Mais l'équipe pour m'emmener est très solide avec un train que beaucoup voudrez même si il est pas encore réglé à 100%. J'ai vraiment tout les éléments pour me faciliter la victoire. J'ai la place la plus facile en fait.''

J: ''Quelles sont vos objectifs désormais?''

JD: ''Le prochain, Milan San remo où le sponsor m'attend dans les cinq. Ensuite, Paris-Roubaix même si je serai plus dans un rôle d'équipier pour Tino (Thömel). Après, se sera un peu de repos et le début de la préparation pour le Tour ou l'objectif sera une victoire d'étape et pourquoi pas, le maillot par point. Et juste après, il y aura une belle échéance avec la seule course allemande du calendrier Pro Tour, la Vattenfall Classic ou j'espère être en course pour la gagne.''

J: ''Vous évoquez Paris-Roubaix. Vu votre forme et vos qualités sur les pavés, on peut vous mettre dans les favoris?''

JD: ''Pas vraiment. Le leader reste Tino (Thömel) et on fera tout pour l'emmener dans les meilleurs conditions, comme il peut le faire quand il m’emmène. Après, si arrivée massive il y a, on avisera. Car entre Tino, Ben, Paul (Voss), Joshua (Sütterlin) et Ralf (Matzka), on peut très bien figurer et aller vite. Sur le vélodrome, avantage Ben quand même qui vient de la piste.''

J: ''Serez-vous sur un deuxième grand tour?''

JD: ''Je ne pense pas. Normalement, Ben (Swift) devrait être sprinteur sur le Giro ou la Vuelta. Sur le troisième, on devrai voir Philipp (Ries) et Michel (Koch) qui se partageront le rôle.''

J: ''Vous verra-t-on sur les championnats du monde?''

JD: ''Le parcours québecois me convient pas vraiment. Mais si on fait appel à moi, je répondrai présent. Mais pour jouer le titre il y a vraiment peu de chance. Après, sur un malentendu, sa peut passer.''

J: ''On vous attend également sur le championnat d'Allemagne...''

JD: ''Et j'espère que l'équipe fera le doublet. Johaness (Kahra) est de plus en plus fort sur le chrono et sincèrement, je pense qu'il peut bientôt détrôner Tony Martin. Sinon, Sergej (Fuchs) peut lui aussi prendre une bonne place. Sur la course en ligne, on a plusieurs cartes et la stratégie n'est pas encore définie. Une échappée comme l'an passé, une attaque en costaud dans la bosse finale ou un sprint massif... Dans tout les cas, on est armé.''

J: ''Et bien merci John et à bientôt. Bonne chance pour vos objectifs.''

JD: ''Merci''

Gaz
Directeur sportif
 
Messages: 4414

Re: TET -> Deutsche Bank-KTM: Interview John Degenkolb

Messagepar Muffy » 17 Sep 2017, 12:26

Très belle interview bien emmené :o

Agréable à lire

Avatar de l’utilisateur
Muffy
Chasseur de prime
 
Messages: 250
Localisation: Rhône-Alpes

Re: TET -> Deutsche Bank-KTM: Interview John Degenkolb

Messagepar Gaz » 20 Sep 2017, 18:08

Muffy a écrit:Très belle interview bien emmené :o

Agréable à lire


Merci à toi.
Ca fait plaisir de voir un peu de réaction ici.

Gaz
Directeur sportif
 
Messages: 4414

Re: TET -> Deutsche Bank-KTM: Interview John Degenkolb

Messagepar Gaz » 21 Sep 2017, 18:03

TIRRENO – ADRIATICO

Leader: M.Fothen(80)
Sprinteur: Swift(80)
Electron: Vink(75), Hertlein(77), Gaugl(70)
Equipier: Steigmiller(80), Thömel(80), Fuchs(83)

Etape 1: Marina di Carrara(CLM équipe)
Image


Farnese Vini est la première équipe à s'élancer dans ce contre la montre par équipe et réalise logiquement la première référence. Et juste derrière, les Katusha viennent les mettre à 9s. Les Europcar font ce qu'ils peuvent mais vont concéder 32s sur les russes. Un peux mieux pour BankGiro Loterij, qui finit troisième provisoire à 23s:

Image


Les RadioShack vont frôler la tête, finissant à seulement une seconde des russes. Les HTC ne se font eux pas avoir, prenant la tête de 3s. Juste derrière, c'est la dernière place provisoire, la septième, qui attend la DeutschBank – KTM. Malgré un bon Vink ou Fuchs, on concède 37s:

Image


Sans sa grosse équipe, la Sky limite la casse en perdant 22s, cinquième provisoire. Et ils seront de suite délogés par les belges d'Omega Pharma – Lotto qui finissent à 15s, cinquième provisoire donc. Mais déjà, un train rose arrive. Favori, les Lampre prennent la tête de 3s:

Image


Beau chrono des Saxo qui vont chercher la sixième place provisoire à 18s. Pour les Française des Jeux, c'est plus dure. L'équipe française finit derrière nous, douzième provisoire à53s. Topsport rentre dans les dix avec le huitième temps provisoire. Pas le cas de la Movistar qui concède 40s. Et derrière, Inbrew – PlakoSmith réalise la sensation, terminant à 2s, deuxième provisoire:

Image


Derrière, les français d'AG2R ne font pas cette performance, finissant neuvième provisoire à 19s. La Garmin rêve du premier maillot de leader. Mais malgré un bon Boom, elle finit quatrième à 5s. Juste derrière, les Leopard finissent presque dans le même temps mais cinquième provisoire pour quelques dixièmes. Les Astana sont eux très loin, quinzième à 36s. Tout l'inverse des hollandais de la Rabobank qui viennent prendre la tête de 5s:

Image


Les Liquigas vont être très décevant, concédant 43s. Un peux mieux pour Androni qui finit à 24s, onzième de ce chrono:

1°) Rabobank
2°) Lampre +0'05
3°) Inbrew – PlakoSmith +0'08
4°) HTC – Highroad +0'09
5°) Leopard Trek +0'11
6°) Garmin – Cervélo m.t
7°) Katusha +0'13
8°) RadioShack +0'14
9°) Farnese Vini – Neri Sottoli +0'23
10°) Saxo Bank – FedEx m.t

21°) Deutsch Bank – KTM +0'46

général:
1°) Clement(RAB)
2°) Maaskant(RAB) m.t
3°) Martens(RAB) m.t
150°) Fuchs(DBK) +0'46
point:
montagne:
jeune: Havik(RAB)



Etape 2: Carrara - Arezzo(VAL)
M.Fothen(81) Swift(82) Vink(79) Hertlein(79) Gaugl(73) Steigmiller(82) Thömel(83) Fuchs(86)
Image


Cette étape semble facile sur le papier mais il faut se méfier. Surtout que ça va rouler à fond dès le départ. En effet, il faut attendre 80km pour voir enfin Steigmiller et Ginanni(AND) prendre le large. En contre, Sydik(AST) et P.Sagan réussiront à sortir au sprint intermédiaire remporté par le coureur d'Androni. A 90km, ils sont à 1'37 du duo de tête et ont 3'33 d'avance sur le peloton. Ils reviendront dans le San Casciano Val di Pesa et décrocheront Steigmiller:

Image


Dans le peloton, ça bouge aussi. A 87km, attaque de Van Hoecke(IPS) avec le champion d'Australie, Gerrans(RSH). Ils vont déposer Steigmiller qui sera repris puis lâché par le peloton et à 30km de la ligne, ils sont cinq devant avec 3'30 d'avance sur le peloton. Dans celui-ci, les favoris se dévoilent avec les attaques de Nibali(LEO), Dockx(TSV), Van Avermaet(HTC), Armee(OLO), Ulissi(LAM) ou Visconti(FAV). Conséquence, le peloton s'étire:

Image


Ils ne feront jamais le trou mais vont condamner l'échappée. Pour nous, tout le monde souffre et à 10km, on a plus que M.Fothen, Thömel et Swift dans le peloton. Ce dernier cherche à se replacer pour le sprint qui semble se profiler. Sauf que Fothen en décide autrement et attaque à 5km:

Image


Il sort avec Gerrans dans la roue avant de le lâcher. A 3km, il a une quinzaine de seconde d'avance sur le peloton lancé pleine balle. C'est trop pour Thömel qui saute. Swift prend lui la roue de Cavendish(HTC) avant de le passer dans le sprint. Dommage, c'était pas la meilleur roue pour une fois. Clement, maillot jaune ce matin, n'a pas suivi et doit céder son maillot:

Image


1°) Gallopin(GRM)
2°) Modolo(RSH) m.t
3°) Van Avermaet(HTC) m.t
4°) Martens(RAB) m.t
5°) Rojas(KAT) m.t
6°) Swift(DBK) m.t
7°) Cunego(KAT) m.t
8°) Dockx(TSV) m.t
9°) Bole(FAV) m.t
10°) Iglinsky(KAT) m.t

général:
1°) Martens(RAB) m.t
2°) Farrar(RAB) m.t
3°) Gallopin(GRM) +0'03
45°) Swift(DBK) +0'47
point: Gallopin(GRM)
montagne: P.Sagan(LIQ)
jeune: P.Sagan(LIQ)



Etape 3: Terranuova Bracciolini – Perugia(PLA)
M.Fothen(83) Swift(84) Vink(80) Hertlein(82) Gaugl(76) Steigmiller(85) Thömel(84) Fuchs(87)
Image


Une étape de plaine mais avec une belle difficulté, le seul grand prix de la montagne, dont le sommet est à 22km de la ligne. Dans cette objectif, Vink file dans l'échappée du jour ou il va retrouver une belle bande de sprinteurs. En effet, il a avec lui Kittel(BML), Guarnieri(LIQ), Van Stayen(OLO), Leezer(AST), Ravard(FDJ) et Ventoso(MOV). On retrouve également Bertazzo(ADR) et Pozzato(LAM) ainsi que le champion de Belgique Peeters(TSV), A 90km, l'écart est de 7'26 et le peloton revient. Vink prend alors les choses en main dès que la route s'élève:

Image


Il ne décroche pas ses camarades mais réussit à reprendre un peu de temps au peloton tout en fatigant les sprinteurs avec lui. Dans le peloton, alerte pour HTC avec la chute de Davis(HTC), le sprinteur. Dans la plaine, Vink souffre un peu et se fait battre dans le grand prix de la montagne par Ventoso, qui prend la tête de ce classement. Dans le peloton, sa bouge Smukulis(RSH) sort à 14km:

Image


Thömel réagit et sort avec lui. Et si le letton rentre sur le groupe de tête, ce n'est pas le cas de notre coureur qui chasse derrière en vain. Il sera repris par le peloton dans les trois derniers kilomètres. Pour l'échappée, Vink sera battu par des sprinteurs du peloton mais pas Guarnieri, qui s'impose:

Image


1°) Guarnieri(LIQ)
2°) Ventoso(MOV) m.t
3°) Kittel(BML) m.t
4°) Smukulis(RSH) m.t
5°) Van Stayen(OLO) m.t
6°) Pozzato(LAM) m.t
7°) Ravard(FDJ) m.t
8°) Bertazzo(AND) m.t
9°) Modolo(RSH) m.t
10°) Peeters(TSV) m.t

14°) Vink(DBK) m.t

Après ce début de tour tranquille, on arrive à ses classements:

Image


Swift est notre coureur le mieux classé, 45ème à 47s mais le plus dure reste à faire.

Gaz
Directeur sportif
 
Messages: 4414

Re: TET -> Deutsche Bank-KTM: Tirreno Adriatico, coté Tirren

Messagepar Abiboulga » 22 Sep 2017, 20:00

Toujours un plaisir de lire tes aventures ! Avant sur PCMF et maintenant ici!
Impressionné par la longévitée de ton récit :o :heureux:

Avatar de l’utilisateur
Abiboulga
Cyclo du dimanche
 
Messages: 115

Re: TET -> Deutsche Bank-KTM: Tirreno Adriatico, coté Tirren

Messagepar Gaz » 24 Sep 2017, 19:13

Abiboulga a écrit:Toujours un plaisir de lire tes aventures ! Avant sur PCMF et maintenant ici!
Impressionné par la longévitée de ton récit :o :heureux:


Ce que je poste ici est le même récit que sur feux-PCM France. Je n'aurais malheureusement pas grand chose de nouveau à poster à la fin du retour à la où je me suis arrêté.

Gaz
Directeur sportif
 
Messages: 4414

PrécédenteSuivante

Retourner vers Récits

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités