Si vous étiez pro, vous doperiez-vous ?

Actualité, analyses de puissance et de performances : le seul et unique endroit du forum où l'on parle de dopage

Modérateurs: Geraldinho, bouri

Si vous étiez coureur pro, vous doperiez-vous ?

Non, pour des raisons éthiques
63
38%
Non, pour des raisons sanitaires
37
23%
Peut-être
28
17%
Oui, mais en "bricolant"
11
7%
Oui, du dopage lourd
25
15%
 
Nombre total de votes : 164

Re: Si vous étiez pro, vous doperiez-vous ?

Messagepar IsaakGabr » 09 Juin 2015, 00:39

L'être humain, avec ses qualités et ses défauts, est suffisamment influençable pour que je ne puisse pas certifier que j'aurais été automatiquement immunisé contre le dopage. Je vais donc nuancer ma réponse en disant que si j'avais été dans le monde pro, j'aurais évidemment tout mis en œuvre pour ne pas mettre le doigt dans "l'engrenage". Vous savez, on a beau dire que l'on est inflexible et intransigeant concernant l'éthique, affirmer que l'on ne peut pas dériver peut être le début de la fin.

Avatar de l’utilisateur
IsaakGabr
Maillot blanc
 
Messages: 2591

Re: Si vous étiez pro, vous doperiez-vous ?

Messagepar Num159 » 31 Juil 2016, 12:04

Je pense que ça dépendrait de ma situation. Si j'étais devenu cycliste pro en ayant plaqué mes études pour me consacrer entièrement au sport je pense que le risque de tout perdre m'obligerait peut-être à recourir au dopage ( à voir ensuite à quel point... ). En revanche si je dispose d'un parachute me permettant de rebondir sur un début de carrière pro trop peu prolifique j'imagine que pour des raisons sanitaires je me limiterai seulement aux produits non nocifs pour la santé et qui passent aux contrôles anti-dopage.
Mais qui sait... on ne peut pas vraiment savoir comment on réagirait. Je suppose que c'est comme ça que je ferais mais dans les 2 cas je serai très déçu de ne pas avoir réussi à satisfaire mes objectifs personnels. :cry: :cry:

Avatar de l’utilisateur
Num159
Débutant
 
Messages: 4

Re: Si vous étiez pro, vous doperiez-vous ?

Messagepar Mathieu Lourdot » 01 Aoû 2016, 14:37

Le choix de se doper dépend d'énormément de facteurs aussi. Par exemple, en pleines années EPO, c'était pratiquement impossible d'y échapper. Le dopage ne touchait pas uniquement les leaders mais presque tous les coureurs. Les leaders étaient chargés mais aussi les équipiers. Beaucoup se sont donc chargé tout simplement pour pouvoir suivre et garder leur boulot. Très peu de coureurs ont pu y échapper à l'époque et une bonne partie de ceux qui ont refusé le système ont tout simplement disparu du monde pro.

Si on regarde Bassons, le gars a refusé le dopage mais ça a brisé sa carrière alors qu'à l'époque la plupart des suiveurs estimaient qu'il avait un gros potentiel. Le dopage généralisé dans le peloton ne lui a pas permis de faire les résultats qu'il méritait et ses prises de position ont fini de l'achever à cause du fonctionnement quasi-mafieux du peloton à l'époque (impossible pour lui de prendre la moindre échappée par exemple, dès qu'il partait, tout le peloton se mettait à rouler et ses compagnons se relevaient).

Jalabert faisait partie des "meneurs" du mouvement de l'époque qui consistait à faire pression pour que l'image du cyclisme ne soit pas écornée par le dopage. Le crédo officieux était "On se charge tous mais arrêtez de le dire car ça ternit l'image du vélo". D'où la neutralisation d'une étape du Tour 98 et le retrait de l'équipe ONCE qui a suivi.

De nos jours, j'ai l'impression qu'il y a peut-être moins de dopage qu'à l'époque et que le fonctionnement du peloton a quand même changé. (on ne retrouve pas vraiment de coureurs "tricards" comme ont pu l'être Bassons ou Simeoni). Après chaque coureur peut avoir recours au dopage pour tout un tas de raisons : le leader qui doit gagner pour justifier son salaire, le gars qui arrive en fin de contrat pour pouvoir trouver une équipe, l'anonyme qui en a besoin pour pouvoir se montrer, le jeune espoir qui cherche à confirmer... Il faut voir que les carrières sont courtes et que la situation de chacun est très précaire (enchainement de contrats de 1 à 3 ans, pour des salaires pas forcément énormes pour un équipier dans une petite équipe).

Mathieu Lourdot
Chasseur de prime
 
Messages: 211
Localisation: Dans la roue de la voiture balai

Re: Si vous étiez pro, vous doperiez-vous ?

Messagepar trousselier » 08 Aoû 2016, 13:02

Si j'avais eu les qualités suffisantes pour passer pro, ma réponse aurait été OUI. Comme tout le monde , j'aurais eu la trouille de la première piqûre, mais aprés.. Par contre, à la première grosse alerte concernant ma santé, j'aurais probablement viré de bord. Pas envie de crever trop tôt, quand même.

A propos de Louison Bobet, Pierre Chany avait eu cette phrase: " Il aurait été abrégé sa vie de 10 ans pour aller gagner une course." C'est une philosophie que j'ai du mal à comprendre, mais qui n'est pas rare, chez les champions.

trousselier
Cyclo du dimanche
 
Messages: 122

Re: Si vous étiez pro, vous doperiez-vous ?

Messagepar Victor2000 » 13 Mar 2018, 19:05

Je trouve vraiment dommage toutes ces histoires de dopage, ça enlève beaucoup à la beauté du sport.

C'est vrai que quand on est "dans le truc" c'est important de gagner mais la coupe n'a plus grande valeur si elle est obtenue en trichant...

Victor2000
Débutant
 
Messages: 5

Re: Si vous étiez pro, vous doperiez-vous ?

Messagepar Malo.tls » 13 Mar 2018, 22:02

trousselier a écrit:Si j'avais eu les qualités suffisantes pour passer pro, ma réponse aurait été OUI. Comme tout le monde , j'aurais eu la trouille de la première piqûre, mais aprés.. Par contre, à la première grosse alerte concernant ma santé, j'aurais probablement viré de bord. Pas envie de crever trop tôt, quand même.

.



Parfaitement d'accord avec toi. :up

Avatar de l’utilisateur
Malo.tls
Maillot blanc
 
Messages: 2603
Localisation: Absent pour cause de clapping avec les Islandais

Re: Si vous étiez pro, vous doperiez-vous ?

Messagepar Polo » 04 Avr 2018, 11:02

Cette question ressemble un peu à la question : "En 42 auriez vous collaborer avec l'occupant". Tout le monde a envie de répondre non, pourtant tout le monde sait pertinemment que mis dans la situation, le non ne serait pas forcément si catégorique.


A titre personnel, je suis incapable de répondre à la question. J'ai envie de répondre non, mais je ne suis pas cycliste professionnel, je n'ai jamais eu la pression d'une structure professionnelle ou d'une fédération derrière moi.

Tout dépendrait également de ma situation. Si je suis un coureur qui joue des grandes victoires, un coureur de niveau moyen, ou un coureur arrivant tout juste à avoir le niveau pro (et donc à gagner sa vie).

La période dans laquelle j'aurais couru aurait beaucoup joué également. Je ne vais pas être hypocrite, si j'avais été cycliste pro dans les années 1990, je me serais chargé à l'EPO comme tout le monde, pas le choix pour performer. Aujourd'hui, je pense que la donne a changé. J'aurais plutôt tendance à dire que si je courais aujourd'hui dans le peloton professionnel je serais propre, mais ça reste facile à dire comme ça.


C'est pour ça que je ne traite jamais les coureurs dopés comme des criminels comme le font bon nombres de gens (la plupart du temps des gens qui suivent peu ou pas le vélo). Mon avis qu'on peut tomber dans ce piège sans forcément bien s'en rendre compte, et que les coureurs sont souvent plus victime qu'autre chose (du moins on peut le dire pour les années 1990).



Et puis ça me fera toujours rire l'hypocrisie ambiante quand j'entends la populace qui ne supporte pas que des cyclistes puissent prendre des pilules pour améliorer leurs performances, mais le tolère dans les autres sports (au du moins ferme les yeux) voir même l'encourage dans les milieux professionnels non sportifs.

Avatar de l’utilisateur
Polo
Chasseur de prime
 
Messages: 374
Localisation: Le Havre

Re: Si vous étiez pro, vous doperiez-vous ?

Messagepar Freeze3 » 11 Avr 2018, 21:21

Sans hésiter non !

J'ai la possibilité de le faire en Rallye (Dopage mécanique) facilement et sans me faire pincer, et pourtant je ne le fais pas... Et pourtant j'en aurai des avantages !
C'est plus sympa de gagner à la loyale, plutôt que de gagner en trichant.

Comme dit le dicton, "A vaincre sans péril on triomphe sans gloire" ;)

Avatar de l’utilisateur
Freeze3
Terreur de critérium
 
Messages: 607
Localisation: 73/13

Re: Si vous étiez pro, vous doperiez-vous ?

Messagepar Le Pass Open » 11 Avr 2018, 21:39

Le dopage n'est pas nécessairement pour gagner tu sais ?

Exemple : c'est mon boulot, je taffe depuis que j'ai 14 ans pour être pro en me tapant désormais mes 20h hebdomadaires de vélo. Le patron me dit qu'il va prendre trois néo-pros et je sais que mes résultats sont pas ouf. Si je veux poursuivre ce métier (c'est plus ce terme qu'une simple passion, à ce que j'entends), ben faut améliorer ce qu'on n'a pas su faire en deux ans. Le plus simple, c'est le dopage.
Je serais dans cette situation, je sais pas ce que je ferais perso. Je pense que ma peur bleue de me défoncer la santé prendra le dessus mais ça veut dire mettre fin à mon rêve de toujours, pas sûr d'être assez mature pour refuser le dopage.

Si on revient dans le réel, passer pro fut un rêve que je n'ai jamais été en mesure d'approcher (courir quelques Toutes Catés ont suffi à mon bonheur), mais si j'avais pété des scores à ma grande surprise, j'aurais au moins eu le matelas d'un diplôme et des perspectives ailleurs que dans le vélo si on m'annonce que je ne suis pas conservé. Ca évite de faire cette connerie

Avatar de l’utilisateur
Le Pass Open
Terreur de critérium
 
Messages: 607
Localisation: Rennais exilé dans le 17ème

Re: Si vous étiez pro, vous doperiez-vous ?

Messagepar Vinzouille » 11 Avr 2018, 22:42

Freeze3 a écrit:Sans hésiter non !

J'ai la possibilité de le faire en Rallye (Dopage mécanique) facilement et sans me faire pincer, et pourtant je ne le fais pas... Et pourtant j'en aurai des avantages !
C'est plus sympa de gagner à la loyale, plutôt que de gagner en trichant.

Comme dit le dicton, "A vaincre sans péril on triomphe sans gloire" ;)



Mais le rallye c'est ta passion. Tu n'en vis pas.
Imagine si c'était ton métier, ta seule source de revenus. Tu as tour sacrifié pour faire ce métier et n'a aucun diplôme. Tu ne sais rien faire d'autre dans la vie.
Tu attaque ta dernière année de contrat avec ton team et n'a aucune autre proposition... ton patron te fait comprendre que si tu ne gagnes pas au moins une course il ne te reconduira pas ton contrat...
Tu as un crédit maison à payer, des enfants a nourrir....
Tu vas probablement repenser à la question sous un autre angle. Tu ne le feras peut être pas. J'espère que non et j'espère que moi non plus. Mais c'est quasi impossible de savoir ce qu'on ferait dans cette situation...

Avatar de l’utilisateur
Vinzouille
Baroudeur
 
Messages: 4118
Localisation: 26 - Drôme

Re: Si vous étiez pro, vous doperiez-vous ?

Messagepar Freeze3 » 12 Avr 2018, 00:48

Vinzouille a écrit:
Freeze3 a écrit:Sans hésiter non !

J'ai la possibilité de le faire en Rallye (Dopage mécanique) facilement et sans me faire pincer, et pourtant je ne le fais pas... Et pourtant j'en aurai des avantages !
C'est plus sympa de gagner à la loyale, plutôt que de gagner en trichant.

Comme dit le dicton, "A vaincre sans péril on triomphe sans gloire" ;)



Mais le rallye c'est ta passion. Tu n'en vis pas.
Imagine si c'était ton métier, ta seule source de revenus. Tu as tour sacrifié pour faire ce métier et n'a aucun diplôme. Tu ne sais rien faire d'autre dans la vie.
Tu attaque ta dernière année de contrat avec ton team et n'a aucune autre proposition... ton patron te fait comprendre que si tu ne gagnes pas au moins une course il ne te reconduira pas ton contrat...
Tu as un crédit maison à payer, des enfants a nourrir....
Tu vas probablement repenser à la question sous un autre angle. Tu ne le feras peut être pas. J'espère que non et j'espère que moi non plus. Mais c'est quasi impossible de savoir ce qu'on ferait dans cette situation...


Chacun réagis comme il veut, mais pour ma part je préférai arrêter ma carrière plutôt que de "tricher"

Et je sais que je réagirai comme ça, car c'est déjà le genre de choix que j'ai du faire dans le passé.

Avatar de l’utilisateur
Freeze3
Terreur de critérium
 
Messages: 607
Localisation: 73/13

Re: Si vous étiez pro, vous doperiez-vous ?

Messagepar Tekrunner » 13 Avr 2018, 23:27

Et si tu te fais choper (probabilité quand même non négligeable aujourd'hui), ben t'es dans une situation encore pire. Non seulement tu vas perdre ta carrière, mais en plus les médias vont te désigner comme tricheur, et tu vas devoir assumer ça auprès de ta famille et de tes amis.

Avatar de l’utilisateur
Tekrunner
Terreur de critérium
 
Messages: 587

Re: Si vous étiez pro, vous doperiez-vous ?

Messagepar cat4g » 15 Avr 2018, 22:16

Oui, à l'occasion, pour remporter une course, celle dont j'ai tellement envie, je prendrais un petit shoot aux amphés pour m'aider.
Sans honte, si j'avais roulé 7 ou 8 hs tous les jours à l'entraînement par tous les temps, pendant les mois d'hiver en me privant de la bouffe dont j'ai envie pour rester sèche et affûtée. Un léger tarpé la veille pour la détente, 2 ristretti le matin, andiamo...
Pas de blanche ni de somnifères.
Surtout aucune dope hormonale ni bricolage sanguin ou bio génétique, par respect pour mes éventuels enfants à venir car cela s'inscrit dans le phénotype et se transmet.

Mon pire doute est que dans les équipes de pros, je pense que ça ne fonctionne pas du tout comme ça :moqueur:

Avatar de l’utilisateur
cat4g
Coureur pro
 
Messages: 1929

Re: Si vous étiez pro, vous doperiez-vous ?

Messagepar Nico32 » 16 Avr 2018, 22:24

Le Pass Open a écrit:Le dopage n'est pas nécessairement pour gagner tu sais ?

Exemple : c'est mon boulot, je taffe depuis que j'ai 14 ans pour être pro en me tapant désormais mes 20h hebdomadaires de vélo. Le patron me dit qu'il va prendre trois néo-pros et je sais que mes résultats sont pas ouf. Si je veux poursuivre ce métier (c'est plus ce terme qu'une simple passion, à ce que j'entends), ben faut améliorer ce qu'on n'a pas su faire en deux ans. Le plus simple, c'est le dopage.
Je serais dans cette situation, je sais pas ce que je ferais perso. Je pense que ma peur bleue de me défoncer la santé prendra le dessus mais ça veut dire mettre fin à mon rêve de toujours, pas sûr d'être assez mature pour refuser le dopage.

Si on revient dans le réel, passer pro fut un rêve que je n'ai jamais été en mesure d'approcher (courir quelques Toutes Catés ont suffi à mon bonheur), mais si j'avais pété des scores à ma grande surprise, j'aurais au moins eu le matelas d'un diplôme et des perspectives ailleurs que dans le vélo si on m'annonce que je ne suis pas conservé. Ca évite de faire cette connerie

Dans ce post, tu dis à la fois que c'est un métier plus qu'une passion, et que tu mettrais "fin à ton rêve de toujours". C'est assez contradictoire ;)

Avatar de l’utilisateur
Nico32
Maglia rosa
 
Messages: 9757

Re: Si vous étiez pro, vous doperiez-vous ?

Messagepar Umb » 16 Avr 2018, 23:27

Pas forcément, un rêve de toujours sur lequel se greffent les contraintes et les dilemmes d'un métier,
il peut y avoir continuité et cohabitation entre les deux...

Avatar de l’utilisateur
Umb
Maglia rosa
 
Messages: 8347
Localisation: mal placé

Re: Si vous étiez pro, vous doperiez-vous ?

Messagepar Markovi » 20 Juin 2018, 10:43

Question d'étique et puis parce que je n'aurai pas l'esprit tranquille. Je préfère m'acheter tout ce dont j'aurai besoin sur velo-equipement.com et m'entrainer au max pour ne pas avoir à tricher.
Modifié en dernier par Markovi le 27 Juin 2018, 08:33, modifié 1 fois.

Markovi
Débutant
 
Messages: 4

Re: Si vous étiez pro, vous doperiez-vous ?

Messagepar jeje63 » 21 Juin 2018, 18:46

Markovi a écrit:Question d'étique et puis parce que je n'aurai pas l'esprit tranquille.

Alors tu respecterais la loi conformément au devoir et non par devoir, ce qui est contestable moralement.

Un peu de philo ça fait pas de mal :angel

jeje63
Chasseur de prime
 
Messages: 427

Re: Si vous étiez pro, vous doperiez-vous ?

Messagepar Tercio » 20 Juil 2018, 16:25

De fait, oui : je suis asthmatique depuis tout gosse ! Il m'est donc impossible de pratiquer un sport sans ma Ventoline à portée de main !!! :lol:
Et si j'en crois mes propres tests de capacité pulmonaire chez ma pneumo-allergologue : hors Vento, mes bronches tournent hors crise aigue à 75-80% de leur capacité théorique là où une personne normale est vers 90-95%, avec Vento, je flirte avec les 97% 8)

Au delà, de cette boutade (mais bien réelle), je ne sais pas. Il est facile de dire "je serais le chevalier blanc", mais en situation, comment vivrais-je la frustration de ne pas me battre à armes égales avec certains autres, comment resisterais-je à la tentation de la facilité alors qu'il pourrait me suffire de franchir le pas pour percer ? Je pense que mon premier choix porterait sur une équipe présumée saine dans son approche, pour qui la santé du coureur n'est pas à vendre. Il est toujours plus facile de rester droit dans ses bottes quand son environnement quotidien est sain... Mais cette réponse n'est valable que parce que mon rapport à la compétition n'est chez pas liée à une ambition démesurée.

Avatar de l’utilisateur
Tercio
Débutant
 
Messages: 6

Re: Si vous étiez pro, vous doperiez-vous ?

Messagepar kevin » 21 Juil 2018, 10:55

Oui mais avec ta prise de Salbutamol, tu feras en sorte de ne pas dépasser le seuil. Seuil qui augmentera d'ailleurs. Donc, théoriquement, tu ne seras pas dopé.

Avatar de l’utilisateur
kevin
Chasseur de prime
 
Messages: 380
Localisation: En train de ratonner #LouisMeintjes


99 messages
Retourner vers Le laboratoire anti-dopage

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités