Écrit le par dans la catégorie Interviews, Les forçats de la route.

Pierre Latour a achevé en 2017 sa troisième saison chez les professionnels où il s’est illustré en remportant les championnats de France de contre-la-montre. L’occasion de porter le maillot tricolore dès sa première participation au Tour de France, terminé à la 29e place et dans la douleur suite à une fracture bénigne du bassin la veille de Paris. Revenu fin octobre pour les classiques italiennes, Pierre Latour dresse pour LeGruppetto le bilan de sa saison 2017 et se projette déjà en 2018 :

Quel bilan tires-tu de ta saison 2017 ? Avec ce titre de champion de France c’est une satisfaction, ou tu t’attendais à mieux ?

Ma saison est plutôt correcte grâce à ce titre de champion de France. Après comme j’espère toujours gagner plus de course, cela aurait pu être mieux quand même ! Mais je suis déjà content de la saison que j’ai faite. A Bessèges sur la première course j’étais pas mal dès le début alors que je m’étais cassé la main en décembre. Sur les courses qui ont suivi ça allait (5e Classic Sud Ardèche), Paris-Nice j’ai eu une étape où j’ai pu m’exprimer vraiment bien et j’ai vraiment pris du plaisir, après les autres je me faisais plutôt tapé dessus, mais je m’y attendais un peu parce que ça roule vraiment vite en début de saison là-bas et que le niveau est très relevé. Ensuite, sur le Dauphiné et le Tour, j’ai encore pris du plaisir. Sur le Dauphiné je finis 15e et j’ai bien réussi à aider Romain (ndlr : Bardet), j’étais content. Le Tour a bien débuté, les premières et deuxièmes semaines ça allait, mais c’est sur la 3e que j’ai un peu « plié », sans compter ma chute sur le chrono l’avant-dernier jour. Ça m’a fait chier (sic), et surtout ça m’a un peu pourri la fin de saison.

J’ai quand même pu recourir sur les courses italiennes en fin d’année, c’était bien, ça m’aurait énervé de finir aussi tôt, je n’étais pas mauvais à la sortie du Tour. Ce qui m’a le plus ennuyé, c’est de ne pas avoir pu courir le Tour de l’Ain. J’ai repris sur les italiennes en fin d’année et ça allait plutôt pas mal. J’ai repris sur le GP Bruno Beghelli où j’arrive dans le peloton (55e) mais on a essayé d’attaquer plusieurs fois avec l’équipe. Ensuite sur les Trois Vallées Varesine, Alexandre Geniez gagne donc on a passé une journée top, j’avais de bonnes sensations, j’étais échappé dans le final. Sur Milan-Turin je fais 9e donc ça montre que j’avais quand même des sensations correctes. Enfin j’ai fait les Herbiers (Chrono des Nations), j’étais bien mais sans plus (6e).

Sur les courses sur routes j’arrivais à m’en sortir, alors que sur les chronos tu peux pas trop jouer avec l’aspiration des courses en ligne. C’est vraiment la forme du moment qui compte, même si j’étais bien sur les courses en ligne j’avais perdu pas mal de force avec la blessure au Tour, c’est ça qui a dû jouer un peu en moi sur le final des Herbiers. Sinon ça allait.

 

Ton titre de champion de France du contre-la-montre comment tu l’as vécu ? Et que t’a-t-il apporté ? Tu as fait le Tour de France avec ce maillot, peu de coureurs peuvent s’en vanter.

Oui ça faisait plaisir, je n’ai jamais été champion de France dans les catégories jeunes, j’étais vraiment content et je sais que ça ne se reproduira peut-être pas. Donc j’ai essayé d’en profiter à chaque instant. Et sur le Tour ça démarrait par un chrono donc porter le maillot c’est une motivation supplémentaire et ça donne envie de faire encore mieux, de tout donner. C’est une fierté d’être champion de France ! Même si l’on dit qu’en France il n’y a pas beaucoup de spécialistes, quand on voit Alexis (ndlr: Gougeard) aux championnats du monde du contre-la-montre, sans son problème de déraillement il était dans le top 10. Il y a quand même un bon petit niveau.

C’était une volonté de ta part ou de l’équipe de travailler les chronos ? Quand on connaît l’investissement que cela nécessite…

J’ai toujours aimé les chronos, j’en ai toujours un peu fait chaque saison. J’ai fait les Herbiers lors de ma première saison pro, j’ai fait le France l’année dernière (10e). Il n’y a pas beaucoup de chronos longs, donc quand il y en a il faut essayer de les faire pour progresser dans ce domaine. C’est ce que j’ai essayé de faire depuis que je suis passé pro et là ça a porté ses fruits. Sur les courses à étapes on n’est jamais à l’abri d’avoir ce genre de chronos et si tu veux jouer le général tu es obligé de ne pas être trop mauvais.

C’est ce que tu vises les classements généraux des courses à étapes d’une semaine ou des grands-tours, avec ta capacité de rouleur et d’endurance ?

J’aime bien les courses par étapes, après il me reste encore une bonne marche à franchir pour me battre contre les meilleurs, mais je continue à croire qu’un jour j’y arriverai. Et je mets tout en place pour progresser dans tous les domaines et continuer à être un coureur complet.

Quels sont tes objectifs pour 2018 ?

Je vais commencer la saison en Australie, ça va être une nouveauté je ne suis jamais allé là-bas, j’ai hâte d’y être et de découvrir la course. Voir comment se court une course si tôt dans la saison, s’acclimater aux températures vu que c’est l’été là-bas… ça va être une bonne expérience ! Ensuite j’irai sur les courses Drome-Ardèche puis les Strades Bianche, cependant mes objectifs seront les Tour de Catalogne et de Romandie.

Meilleur jeune du Tour de Romandie en 2017, Pierre Latour visera à nouveau l’épreuve romande en 2018.

Ta course préférée ?

Jusqu’à il n’y a pas longtemps c’était le Tour de l’Ain, mais maintenant qu’il a changé de date ce n’est plus ça je pense… Donc je dirais le Tour de Lombardie.

Le moment de l’histoire du cyclisme qui t’a marqué, toutes époques confondues ?

Vinokourov il avait gagné à Mende ? (Ndlr: 3e à Mende derrière Rodriguez, il avait gagné le lendemain à Revel). J’étais tout petit, en cadet 1, ma première année de vélo je crois… Et on avait fait les Cadets-Juniors du Tour de France sur cette étape. L’arrivée m’avait marquée.

Ton équipe pour te faire gagner la Lombardie ?

Jaurégui pour commencer… Après je mettrais Bidard… Gautier, Gougeard, Romain (Bardet) et Oliver (Naesen).

Une petite histoire à nous raconter sur un Gruppetto que tu as fait ?

Quand on était en Catalogne cette année, sur une des étapes il avait neigé, il y avait Froome avec nous à l’arrière et dans le dernier col vu qu’on se faisait un peu chier (sic) on a fait une bataille de boule de neige avec la moitié du groupe.

 

Par la rédaction du Gruppetto.

 

Crédit Photo : Andrew Sides via Flick.fr et Clémence Ducrot
Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Venez lire les derniers articles des rédacteurs du Gruppetto et profitez-en pour donner votre avis sur les sujets évoqués dans ces articles.

Modérateur: Animateurs cyclisme pro

Re: Pierre Latour : « Je vais commencer la saison en Austral

Messagepar MayodeBain » 22 Déc 2017, 14:42

Merci Kornrat pour cette interview :ok:
Avatar de l’utilisateur
MayodeBain
Contrôleur UCI
 
Messages: 15215
Enregistré le: 17 Mai 2014, 15:49

Re: Pierre Latour : « Je vais commencer la saison en Austral

Messagepar NikopOL77 » 22 Déc 2017, 14:46

Sympa cette interview.
Un coureur que j'aime beaucoup, bel état d'esprit avec de l'ambition. En plus il est drômois, ce qui ne gâche rien.
Avatar de l’utilisateur
NikopOL77
Terreur de critérium
 
Messages: 634
Enregistré le: 27 Juil 2015, 19:05
Localisation: Drôme

Re: Pierre Latour : « Je vais commencer la saison en Austral

Messagepar Carrefour de l'Arbre » 22 Déc 2017, 20:23

Excellente interview. La dernière question "Une petite histoire à nous raconter sur un Gruppetto que tu as fait ?" doit clairement revenir à chaque nouvelle ITW :o
Avatar de l’utilisateur
Carrefour de l'Arbre
Directeur sportif
 
Messages: 23324
Enregistré le: 22 Oct 2014, 18:21

Re: Pierre Latour : « Je vais commencer la saison en Austral

Messagepar Jenth » 23 Déc 2017, 19:17

encore qui à l'air content du changement de date du tour de l'ain
Merci pour cette interview
Avatar de l’utilisateur
Jenth
Terreur de critérium
 
Messages: 523
Enregistré le: 17 Fév 2017, 20:47
Localisation: Univers tiers 42

Re: Pierre Latour : « Je vais commencer la saison en Austral

Messagepar Ninofishing » 25 Déc 2017, 11:24

la bataille de boule de neige :moqueur: :ok:
Avatar de l’utilisateur
Ninofishing
Maillot jaune
 
Messages: 10249
Enregistré le: 22 Mai 2016, 11:05
Localisation: Fouesnant

Re: Pierre Latour : « Je vais commencer la saison en Austral

Messagepar gosso » 29 Déc 2017, 10:40

Encore une bonne interview, propre ;)
Avatar de l’utilisateur
gosso
Jersey rojo
 
Messages: 7671
Enregistré le: 05 Juil 2013, 00:01
Localisation: La finesse à l'état pur