Écrit le par dans la catégorie Coup de bordure, Edito.

Le Tour de France 2017 est-il vraiment promis à un des favoris ? Froome n’a pas rassuré sur sa forme, Porte a montré des failles sur le plan tactique et Quintana sort d’un Giro éprouvant. Les scénarios récents du Dauphiné et de la Route du Sud nous ont livré des vainqueurs surprise, alors pourquoi pas le Tour ? Après tout le tracé est parsemé d’étapes pièges en plaine et en moyenne montagne, tout en comportant très peu de contre-la-montre et d’arrivées au sommet. Pourquoi ne pas imaginer la victoire d’un homme inattendu ?

Dan Martin

Neuvième du Tour de France l’an passé, Daniel Martin a prouvé récemment au Dauphiné qu’il était en condition.

L’Irlandais de la Quick-Step est très certainement au meilleur niveau de sa carrière sur les courses par étapes, jamais au-delà de la 6e place d’un classement général cette saison. Et n’a très certainement jamais grimpé aussi fort. On a pu le constater récemment avec sa 2e place au plateau de Solaizon sur le Dauphiné (3e du général) ou sa 3e place derrière Porte et Contador au col de la Couillole sur Paris-Nice (3e du général également). Déjà sa 9e place du Tour l’an passé avait montré ses progrès sur trois semaines, il est maintenant temps pour Dan Martin de passer encore le cran supérieur.

S’il arrive sur le Tour avec une équipe clairement dévouée à Marcel Kittel, entouré du seul Gianluca Brambilla qui sur l’année 2017 n’a pas montré un grand état de forme, il pourra profiter de son statut d’outsider pour se faire discret et frapper aux moments inattendus sans que ses adversaires ne jugent en lui un concurrent direct à la victoire finale. Entouré de trois énormes gaziers comme Philippe Gilbert, Zdenek Stybar et Matteo Trentin, et armé de son esprit offensif, Dan Martin pourra profiter de chaque étape escarpée – ou même de plaine – pour tenter de renverser la table.

Jakob Fuglsang

Jakob Fulgsang, vainqueur surprise du dernier Critérium du Dauphiné, pourra t-il créer la surprise sur le Tour ?

Jakob Fuglsang fait partie de ces semi-déceptions, de ces coureurs annoncés comme des énormes cracks (champion du monde de VTT espoir devant Schurter et Kulhavý !) et qui dans leur carrière évoluent finalement en deuxième rideau. Au point que cela puisse devenir une blague, comme quand après la défaillance de Vincenzo Nibali sur la Pierre-Saint-Martin Fuglsang annonce vouloir devenir le leader de l’équipe pour s’effondrer le lendemain dans la montée du Tourmalet. Fuglsang était malgré tout resté présent dans les forces vives du peloton, régulier dans les classements sur les courses d’une semaine, 7e du Tour 2013, et capable de coups d’éclat comme sur les derniers Jeux Olympiques (2e) ou sur les pavés du Tour 2014.

Mais le dernier Dauphiné laisse entrevoir la possibilité qu’enfin Jakob Fuglsang comble les espérances mises en lui. Victorieux du classement général et seul à pouvoir suivre Richie Porte à l’Alpe d’Huez, il a gagné sa place de co-leader sur le Tour. Et alors que tout le monde s’accorde à considérer Fabio Aru comme le vrai coureur dangereux de la formation Astana, voyant le Dauphiné comme un coup unique de la part du Danois, comment ne pas penser qu’entre la confiance acquise au mois de Juin et la joie causée par la naissance de son enfant, il sera tout aussi bien sur le Tour. Ou au contraire ces deux éléments l’auront fait se relâcher, et Fuglsang ne sera qu’un lieutenant de très grand luxe.

Que nous réserve Carlos Betancur pour son premier Tour de France ?

Carlos Betancur

Que n’a-t-on pas dit sur Carlos Betancur ? Si son effondrement de carrière après une brillante année 2013 et une victoire sur le Paris-Nice 2014 prête à rire, elle est aussi assez désolante pour un des plus gros espoirs du peloton de l’époque. Ses frasques liées à la nourriture sont connues et sources de moqueries. Il y avait toujours un certain dépit, tout en voyant quelques signes de maintien (20e du Giro 2015, victorieux sur une étape du Tour des Asturies et du Tour de Castille et Léon en 2016). Mais c’est cette année qu’on revoit de vrai signes encourageants. Sur les Hammer Series, certes un simple critérium, on a revu un Carlos Betancur facile, léger, explosif. Puis récemment 17e du Tour de Suisse.

Surtout, on le voit au départ du Tour enfin affûté, et on imagine en bonne forme au vu de sa présence dans la formation Movistar qui avait largement de quoi le remplacer dans son effectif. Et on se prend alors à rêver à son retour, à retrouver ce panache explosif qu’on avait tant adoré en 2013. Et la présence de deux leaders au-dessus de lui avec Quintana et Valverde va pouvoir le pousser à se faire mal pour eux, et souvent probablement à prendre les échappées soit-disant pour servir de relais, mais comme d’habitude chez Movistar pour jouer le classement par équipes, mais du coup à être dans le jeu en haute montagne et à faire partie des coups dangereux.

Robert Gesink

Passée un peu inaperçue, la performance de Robert Gesink sur le contre-la-montre des championnats néerlandais est pourtant révélatrice d’un grand état de forme. Sur 50 km plats, il ne débourse qu’une minute sur Tom Dumoulin et est parvenu à battre des références internationales comme Jos Van Emden. Après une saison 2017 en retrait et une saison 2016 décevante malgré une victoire en haut de l’Aubisque lors de la Vuelta, cette performance pourrait annoncer le retour de Robert Gesink à son meilleur niveau, celui qu’on a pu entrevoir lors de la montée de la Pierre-Saint-Martin lors du Tour de France 2015 où il finira 6e du général.

Gesink avait enflammé les espérances aux Pays-Bas. A 22 ans il terminait 7e de sa première Vuelta, à 24 ans 6e de son premier Tour de France. Depuis plus personne ne semble vraiment croire à son retour malgré quelques coups épisodiques (7e de la Vuelta 2014 avant abandon, vainqueur du Grand Prix de Québec, …). A 31 ans ce Tour de France peut être le bon moment pour lui de s’exprimer au maximum de ses possibilités, alors que personne ne l’attend et que tout le monde dans son équipe a les yeux tournés vers la nouveauté Primoz Roglic. Robert Gesink arrive sans aucune pression et au vu de ses dernières performances tout ce qu’il pourra nous offrir sera bon à prendre.

Rigoberto Uran

Déjà sur le podium de deux Tour d’Italie, Uran parviendra t-il enfin à obtenir un top 5 sur le Tour ?

Le choix de la Route du Sud a offert à Rigoberto Uran une parfaite discrétion pour son approche du Tour de France. Pourtant si le Colombien délaisse le Tour d’Italie au profit du Tour de France pour la première fois depuis 2013 (il avait certes pris le départ en 2015 mais comme chasseur d’étape après un Giro couru en leader), ce n’est pas pour y faire de la figuration. Lui qui compte deux podiums sur le Tour d’Italie a donné des signes rassurant tout au long de l’année : 8e de Tirreno-Adriatico et 9e du Tour du Pays Basque notamment, en étant à chaque fois très fort sur l’étape reine (4e au Terminillo et 3e à Eibar).

Surtout, Rigoberto Uran va pouvoir s’appuyer sur une très forte équipe qui dans la tradition des équipes de Jonathan Vaughters a toutes les cartes en main pour enflammer la course (on se souvient du début d’étape vers Bagnères-de-Bigorre en 2013). Andrew Talansky 5e de la dernière Vuelta et un Pierre Rolland retrouvé, deux coureurs largement tournés vers l’attaque, vont être de parfaits atouts pour mettre le bazar sur les étapes de haute et moyenne montagne, créant des brèches dans lesquels un coureur complet comme Rigoberto Uran ne manquera pas de s’engouffrer.

 

par bullomaniak

 

Crédit Photo : Clémence Ducrot
Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Venez lire les derniers articles des rédacteurs du Gruppetto et profitez-en pour donner votre avis sur les sujets évoqués dans ces articles.

Modérateurs: Geraldinho, bouri

Re: 5 vainqueurs improbables pour le Tour 2017

Messagepar Vysta » 04 Juil 2017, 06:50

Je mettrais bien une piéce sur Jacob Fuglsang :ok:
Avatar de l’utilisateur
Vysta
Chasseur de prime
 
Messages: 401
Enregistré le: 29 Juin 2017, 11:13
Localisation: Suisse

Re: 5 vainqueurs improbables pour le Tour 2017

Messagepar Umb » 04 Juil 2017, 11:26

Je le vois caler à un moment quand même.

Sympa l'article, merci !
Avatar de l’utilisateur
Umb
Coureur pro
 
Messages: 1926
Enregistré le: 21 Juil 2016, 16:34

Re: 5 vainqueurs improbables pour le Tour 2017

Messagepar purito45 » 05 Juil 2017, 00:45

Gesink ne joue pas le général il l'avait dit avant le départ et cela ce confirme déjà a 3min45 au GC. Pour Betancur c'est vrai qu'il est en forme à voir ce qu'il va faire demain :o
Avatar de l’utilisateur
purito45
Débutant
 
Messages: 13
Enregistré le: 05 Juil 2017, 00:33

Re: 5 vainqueurs improbables pour le Tour 2017

Messagepar rthomazo » 05 Juil 2017, 00:55

purito45 a écrit:Gesink ne joue pas le général il l'avait dit avant le départ et cela ce confirme déjà a 3min45 au GC. Pour Betancur c'est vrai qu'il est en forme à voir ce qu'il va faire demain :o

Le Betancur de 2013 ou début 2014 peut faire top 5 sur le Tour, et vu qu'il est affûté comme il ne l'a jamais été depuis longtemps j'y crois :ok:
Avatar de l’utilisateur
rthomazo
Jersey rojo
 
Messages: 6195
Enregistré le: 27 Mai 2016, 18:43
Localisation: Route à chaussées séparées par un terre-plein central

Re: 5 vainqueurs improbables pour le Tour 2017

Messagepar bullomaniak » 05 Juil 2017, 17:14

Dan Martin la prophétie !
Avatar de l’utilisateur
bullomaniak
Manager
 
Messages: 15880
Enregistré le: 27 Juil 2013, 22:05
Localisation: Moi DS chez AG2R ça péterait de partout : la victoire comme seul objectif ! #koudfoly #vraicyclisme

Re: 5 vainqueurs improbables pour le Tour 2017

Messagepar Elias » 05 Juil 2017, 17:40

bullomaniak a écrit:Dan Martin la prophétie !

En première semaine l'année dernière, il était impressionnant aussi avant de craquer après.
Avatar de l’utilisateur
Elias
Gregario
 
Messages: 2169
Enregistré le: 03 Aoû 2016, 15:40
Localisation: United States #Gaudu #TDF2020 #Victoire

Re: 5 vainqueurs improbables pour le Tour 2017

Messagepar bullomaniak » 05 Juil 2017, 17:44

Elias a écrit:
bullomaniak a écrit:Dan Martin la prophétie !

En première semaine l'année dernière, il était impressionnant aussi avant de craquer après.


Pas autant. Là il est très très bien.
Avatar de l’utilisateur
bullomaniak
Manager
 
Messages: 15880
Enregistré le: 27 Juil 2013, 22:05
Localisation: Moi DS chez AG2R ça péterait de partout : la victoire comme seul objectif ! #koudfoly #vraicyclisme

Re: 5 vainqueurs improbables pour le Tour 2017

Messagepar cunego » 05 Juil 2017, 17:46

Dan était quand même dans le groupe de tête à Arcalis au contraire d'un Bardet par exemple faut voir la suite.
Avatar de l’utilisateur
cunego
Champion en devenir
 
Messages: 13541
Enregistré le: 15 Avr 2014, 14:59

Re: 5 vainqueurs improbables pour le Tour 2017

Messagepar Elias » 05 Juil 2017, 18:03

bullomaniak a écrit:
Elias a écrit:
bullomaniak a écrit:Dan Martin la prophétie !

En première semaine l'année dernière, il était impressionnant aussi avant de craquer après.


Pas autant. Là il est très très bien.

Mais c'est vrai qu'il avait tout perdu sur la Montée de Chalet Reynard où il a eu un jour sans.
Avatar de l’utilisateur
Elias
Gregario
 
Messages: 2169
Enregistré le: 03 Aoû 2016, 15:40
Localisation: United States #Gaudu #TDF2020 #Victoire

Re: 5 vainqueurs improbables pour le Tour 2017

Messagepar Elias » 09 Juil 2017, 14:06

Betancur qui est toujours en mesure de claquer le jaune ! :shock:
Avatar de l’utilisateur
Elias
Gregario
 
Messages: 2169
Enregistré le: 03 Aoû 2016, 15:40
Localisation: United States #Gaudu #TDF2020 #Victoire