Écrit le par dans la catégorie Amateurs, Hors-catégorie.

A 26ans, Cédric Gaoua a fait le choix d’évoluer en DN2 pour la saison 2016 sous les couleurs du club de Villefranche, quittant ainsi après plusieurs années le SCO Dijon. Rencontre avec un coureur expérimenté, ayant connu les joies du professionnalisme chez Differdange en 2011 : 

Tu as signé cette année en DN2 à Villefranche (anciennement VC Caladois), pourquoi ce choix après plusieurs saisons au SCO Dijon ?

J’ai ressenti un besoin de changement la saison dernière après trois années passées au SCO Dijon. J’ai été en contact avec plusieurs formations mais Anthony Barle a su me séduire avec son discours et le projet sportif présenté. J’ai donc pris la décision de rejoindre le Vélo Club Villefranche Beaujolais pour la saison 2016.

Tu as remporté le championnat de Bourgogne l’année dernière, est-ce de nouveau un objectif cette année ?

C’est vrai que j’apprécie particulièrement les courses en circuit de type championnat. Le championnat Rhône Alpes est bien sûr un objectif pour le club et également pour moi, j’aimerais bien accrocher à mon palmarès un troisième titre régional dans trois régions différentes, ce n’est pas si commun je pense.

Tu as disputé l’année dernière le tour de la Réunion, peux-tu nous parler de cette expérience hors du commun ?

Ce fût vraiment une superbe expérience, la course était très bien organisée avec chaque départ et arrivée des étapes en direct à la télévision réunionnaise et des parcours dans des décors somptueux. De plus personnellement, ce fut pratiquement le seul moment de l’année où j’ai retrouvé de très bonnes sensations en course et où j’ai vraiment pu me faire plaisir. Je suis resté pratiquement un mois là bas, nous avons été superbement accueilli par les locaux et plus particulièrement par la famille Pellegrin, que je remercie encore. Cela restera à coup sur un grand moment de ma carrière cycliste.

Tu as été pro en 2011 chez Differdange, est-ce que tu as toujours comme projet de repasser pro ou bien au jour d’aujourd’hui tu es dans un esprit de vélo plaisir ?

Je suis tout à fait conscient qu’à mon âge, il est très compliqué de repasser à l’étage supérieur. Je suis donc plus dans une optique de vélo plaisir tout en faisant les choses sérieusement afin d’être le plus compétitif possible. Après, si une occasion se présente, je ne la refuserais pas, c’est certain !

Comment te définis-tu, plutôt sprinteur ?

Non je me considère plutôt comme un coureur passe-partout type puncheur. J’apprécie vraiment les parcours très usants avec des enchainements de bosses assez courtes.

Tu fais office de capitaine de route chez Villefranche, peux-tu nous parler de tes coéquipiers ?

Nous avons une équipe mélangeant coureurs d’expériences et des jeunes qui vont progresser et éclore ces prochaines saisons. Bastien Duculty est l’homme fort de ce début de saison avec déjà trois belles victoires, il est en confiance et c’est très bien pour le groupe qui doit profiter de cette dynamique. Alexandre Gaspari est notre sprinteur maison, il est passe-partout et a déjà une belle expérience en ayant déjà passé trois saisons au SCO Dijon. Florent Teghillo et Benjamin Ollivier sont les deux seuls coureurs plus âgés que moi, ils ont un rôle de capitaine de route car ils connaissent très bien la maison VCVB. Cela fait déjà quelques années qu’ils sont licenciés au club, ils ont le recul nécessaire que nous n’avons pas forcément tous. Dorian Lebrat, c’est notre maçon de l’équipe ! Il a des grosses capacités et une force de buffle. Il peut nous faire de gros numéros, il a d’ailleurs déjà remporté une course à Lyon Montplaisir. Ensuite, nous avons beaucoup de très bons jeunes comme Loic Rolland, Léo Bandiera, Romain Guillot, Loic Suchet, et Kévin Goulot. Ce dernier marchait fort chez les jeunes et il revient après quelques soucis de santé.

cédric gaoua

Cédric Gaoua à l’œuvre sur le dernier Grand Prix Delorme-Eurocapi.

Quels sont tes objectifs pour cette année ? As-tu ciblé des courses en particulier ? Tu marches déjà bien en ce début d’année, as-tu prévu un pic de forme actuellement ?

Je prends chaque course l’une après l’autre même si j’ai dans un coin de la tête le Championnat Rhône-Alpes et surtout le championnat de France qui sera un grand objectif pour moi à la vue du parcours qui devrait me convenir. Les courses du club sont bien sûr également des moments importants pour moi.

Quels sont tes loisirs en dehors du cyclisme ?

Je suis un grand fan de musique, j’en écoute pratiquement toute la journée, je dois d’ailleurs parfois casser les oreilles de mon colocataire Alexandre Gaspari … Sinon j’aime beaucoup le cinéma, la gastronomie et la photo. J’essaie de profiter de la vie à fond.

Dernière question en rapport avec notre site Le Gruppetto, t’es-tu déjà retrouvé dans un Gruppetto et si oui comment s’organise t-il ?

Oh oui, je me suis déjà retrouvé dans des Gruppetto ! Il faut essayer d’organiser le groupe pour rentrer dans les délais, généralement on monte les bosses assez tranquillement pour garder tout le monde et on essaie de visser sur le plat. On calcule souvent les délais dans le groupe pour savoir si ça peut le faire, sinon c’est au bon vouloir des commissaires.

 

Par la rédaction du Gruppetto.

 

Crédit Photo : via le Facebook de Cédric Gaoua
Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Venez lire les derniers articles des rédacteurs du Gruppetto et profitez-en pour donner votre avis sur les sujets évoqués dans ces articles.

Modérateurs: Geraldinho, bouri

Re: A la rencontre du monde amateur ... #8 Cédric Gaoua

Messagepar bouri » 14 Mai 2016, 22:19

Merci Guame pour la mise en ligne.
Avatar de l’utilisateur
bouri
Directeur sportif
 
Messages: 7965
Enregistré le: 14 Juil 2013, 15:14
Localisation: De nouveau breton, c'est bon çà

Re: A la rencontre du monde amateur ... #8 Cédric Gaoua

Messagepar bullomaniak » 15 Mai 2016, 17:43

Belle interview. :ok:
Avatar de l’utilisateur
bullomaniak
Manager
 
Messages: 15907
Enregistré le: 27 Juil 2013, 22:05
Localisation: Moi DS chez AG2R ça péterait de partout : la victoire comme seul objectif ! #koudfoly #vraicyclisme