Halte aux courses de côte !

La première arrivée à l’Alpe d’Huez eut lieu en 1952. Ce fut la première arrivée au sommet de l’histoire du Tour. Pourtant ce qui nous semble aujourd’hui si naturel a été fortement critiqué à l’époque ; dans le journal L’Équipe le chef de la rubrique vélo, Claude Tillet, émit sa frustration de voir une étape de 266 kilomètres réduite à une simple course de côte. « Rien qui n’incite à militer pour des arrivées « en haut » ». Or, aujourd’hui, ces arrivées au sommet semblent plus que jamais présentes : la quasi-totalité des étapes de montagnes s’achèvent aujourd’hui en altitude. Au-delà du changement d’époque, n’y a-t-il pas un abus nuisible à la compétition cycliste ? Lire la suite »


[Edito] Coup de gueule à l’intention des coureurs de la Vuelta

Vuelta 2014. Un plateau somptueux. Froome et Contador, revanchards d’un Tour de France achevé trop tôt. Rodriguez, de retour avec des ambitions, après une blessure contractée sur le Giro. Quintana, qui va tenter le doublé Giro – Vuelta. Et Valverde, son (fidèle ?) lieutenant. Le plateau de l’année. Ne manque que Nibali à la fête, mais le sarde Aru saura être un bon second couteau.

Et pourtant … après deux semaines de Vuelta, j’ai un goût amer en bouche. Celui de la frustration. Celui de la déception. Et ça n’est pas provoqué par l’abandon de Quintana, même si celui-ci est regrettable. Non, la déception provient de ceux qui restent. Ceux qui ont la chance de lutter pour ce que tout leader recherche : remporter un Grand Tour. Lire la suite »


Tour of Qinghai Lake : un mini Grand Tour au fin fond de la Chine !

Le mois de juillet est réputé pour le Tour de France. L’épreuve attire à elle tous les regards du monde cycliste, et plus largement du monde sportif. Mais la planète vélo ne s’arrête pas de tourner pendant le Tour. Plusieurs épreuves professionnelles se déroulent en même temps que le Tour. On citera bien sûr la plus importante, l’Österreich-Rundfahrt (Tour d’Autriche), mais aussi le jeune Sibiu Tour en Roumanie. Mais c’est de l’autre côté du monde que nous allons regarder. Le Tour of Qinghai Lake. Lire la suite »



Maillot à pois : le barème actuel défavorise-t-il les baroudeurs ?

Le titre de meilleur grimpeur a évolué au fil du temps. Apparu dès 1905, il était alors simplement désigné à un coureur par le journal L’Auto, à l’image de ce qui est fait aujourd’hui avec le coureur le plus combatif. Le premier à recevoir cet honneur est René Pottier. Durant les 24 Tours où ce titre est décerné, il revient à 8 reprises au vainqueur du Tour. Lire la suite »



Les puissances des Vosges

Le calcul des puissances du massif vosgien se résumeront à l’ultime ascension, la Planche des Belles Filles. Les autres ascensions de ce week-end prolongé ne présentent guère d’intérêts à une analyse, étant soit trop courtes, soit trop loin de l’arrivée et ne permettant pas de révéler le potentiel des coureurs. Lire la suite »



Puissance : de quoi parle-t-on réellement ? (2)

Dans le premier article, nous nous sommes intéressés au calcul de puissance en lui-même, afin de bien comprendre comment les valeurs pouvaient être obtenues et les incertitudes propres au calcul. Cependant, cette valeur brute n’a que peu de sens sans un minimum d’analyse. Ce deuxième article sera donc l’occasion de s’intéresser plus en détail à l’analyse des puissances calculées. Lire la suite »


Puissance : de quoi parle-t-on réellement ? (1)

Le mois de juillet arrive et avec lui, le Tour de France. La plus grande course de l’année donne toujours lieu à de vifs débats, entre passionnés. C’est aussi l’occasion de voir fleurir des chiffres en tout genre, en particulier des valeurs de puissance. Les calculs de puissance sont devenus à la mode et source de diverses chroniques dont le but peut-être autant de disséquer honnêtement la performance que de pointer du doigt les dérives du peloton et juger de la probité des vainqueurs. Au Gruppetto aussi, nous aimons calculer les puissances développées par les meilleurs coureurs en montagne et analyser. Pour lever toute ambiguïté, nous avons décidé de révéler notre méthode de calcul et notre point du vue sur le but et la portée des analyses que nous serons amenées à faire. Lire la suite »