[WT] Giro d'Italia 2017 (L'Équipe) | E18 - P458

Calendrier, courses, résultats, classements, équipes, coureurs & actualités sur le cyclisme sur route professionnel (classes UCI. HC, 1 et 2)

Modérateurs: Geraldinho, bouri, Carrefour de l'Arbre

Qui remportera la 100ème édition du Giro d'Italia

Le sondage s’est terminé le 04 Mai 2017, 17:57

Nairo Quintana
44
43%
Vincenzo Nibali
9
9%
Thibaut Pinot
32
31%
Steven Kruijswijk
4
4%
Mikel Landa
2
2%
Adam Yates
0
Aucun vote
Wilco Kelderman
0
Aucun vote
Tom Dumoulin
4
4%
Tejay Van Garderen
2
2%
Ilnur Zakarin
0
Aucun vote
Bob Jungels
1
1%
Pierre Rolland
1
1%
Bauke Mollema
0
Aucun vote
Geraint Thomas
2
2%
Domenico Pozzovivo
2
2%
Autre
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 103

[WT] Giro d'Italia 2017 (L'Équipe) | E18 - P458

Messagepar JulesTdf2905 » 29 Avr 2017, 17:53

Giro d'Italia 2017


Image




Le Giro d'Italia est l'un des trois GT de l'année avec le Tour de France et le Tour d'Espagne. C'est aussi le GT considéré comme le plus difficile et le plus montagneux et la deuxième course la plus importante derrière le Tour de France. Cette année, la course se déroulera du Vendredi 5 Mai au Dimanche 28 Mai, pour ce qui sera la 100ème édition du Giro.

La course fut créée en 1909 par le journal La Gazzetta dello Sport d'Eugenio Camillo Costamagna et par le journaliste Tullo Morgagni. Elle parcours toute l'Italie mais passe assez régulièrement dans des pays étrangers comme la France ou la Suisse. La course a également souvent organisé son Grand Départ à l'étranger. En effet, la course a organisé son Grand Départ 3 fois aux Pays-Bas (Groningen 2002, Amsterdam 2010, et Apeldoorn 2016), 2 fois en Belgique (Verviers 1973, Seraing 2006), 1 fois à Saint-Marin (1965), à Monaco (1966), au Vatican (1974), en Grèce (Athènes 1996), en France (Nice 1998), au Danemark (Herning 2012) et en Irlande (Belfast 2014). La ville de départ de la course change chaque année et l'arrivée a lieu en général dans les villes de Florence, Vérone, Rome ou encore Milan, ville du siège de La Gazzetta dello Sport.

Depuis sa création en 1909, le Giro à seulement été annulé lors des deux guerres mondiales (1914-1918, 1938-1945). Certaines légendes du cyclisme ont gagné le Giro. En effet, au XXème siècle, Fausto Coppi, Charly Gaul, Jacques Anquetil, Eddy Merckx, mais également Bernard Hinault et Miguel Indurain ont remporté la course. Plus récemment, au XXIème siècle, Alberto Contador, Vincenzo Nibali et Nairo Quintana ont également gagné la course. La légende Eddy Merckx, et les italiens Fausto Coppi et Alfredo Binda détiennent le records de victoires (5 au total). Le Giro a été par cinq fois remporté par un Francais. Jacques Anquetil par deux fois (1960, 1964), Bernard Hinault a gagné par trois fois (1980, 1982, 1985), et enfin Laurent Fignon en 1989.

Cette année, le parcours sera très difficile. De l'Etna à Piancavallo en passant par le Stelvio et l'Umbrail, le parcours promet une course sans répit. Les favoris pourront profiter d'un parcours à leurs dimensions. Et qui dit parcours exceptionnel dit plateau exceptionnel. Des grands favoris, seuls Christopher Froome et Alberto Contador ne seront pas présents. Le tenant du titre et vainqueur des trois GT, Vincenzo Nibali ( - TBM), sera présent à domicile pour tenter de conserver son titre. Mais cela ne sera pas une tâche facile. En effet, Nairo Quintana ( - MOV) déjà vainqueur du Giro, Thibaut Pinot ( - FDJ), qui s'essayera pour la première fois au Giro, Steven Kruijswijk ( - TLJ), malheureux lors de la dernière édition, seront présents pour lutter avec Nibali. Certains outsiders comme Wilco Kelderman ( - SUN), Mikel Landa ( - SKY), Tejay Van Garderen ( - BMC), mais également Pierre Rolland ( - CDT), ou encore Ilnur Zakarin ( - KAT) pourront également se mêler à lutte pour la victoire finale. Mais des rouleurs-grimpeurs comme Bob Jungels ( - QST) ou Tom Dumoulin ( - SUN) pourraient bien créer la sensation sur ce Giro, en reprenant du temps perdu en montagne avec les deux contre-la-montre individuels.

Les sprinteurs auront également leurs part dans ce Giro ou 6 étapes devrait leur convenir. Les jeunes Caleb Ewan ( - ORS), et Fernando Gaviria ( - QST) et l'allemand Andre Greipel ( - LTS) feront partie des favoris sur les étapes de plaines. Les Italiens Sacha Modolo ( - UAD), Giacomo Nizzolo ( - TFS), Davide Martinelli ( - QST) et Jakub Mareczko ( - STH) pourront également se mêler à la victoire.

Les rouleurs comme Bob Jungels ( - QST), Tom Dumoulin ( - SUN), Rohan Dennis ( - BMC) ou Victor Campenaerts ( - TLJ) auront également à coeur de briller sur les deux contre-la-montre individuels sur la 10ème et la dernière étape.

Enfin, certains comme Giovanni Visconti ( - TBM), Luis Leon Sanchez ( - AST), Igor Anton ( - DDD), Rui Costa ( - UAD), ou Joe Dombrowski ( - CDT) viendront en chasseur d'étapes. Leurs objectif sera de prendre les échappées pour optimiser leurs chances de victoires d'étapes. L'australien Adam Hansen ( - LTS) conclura lui, son 17ème GT de suite : du jamais vu.

Pensées pour la famille et les proches de Michele Scarponi, décédé le 22 Avril 2017 à 37 ans, lors d'un accident dans lequel il fut percuté par une camionnette, tout proche de chez lui à Filottrano. Vainqueur du Giro 2011, il a aussi remporté une étape du dernier Tour des Alpes. Il avait été également l'un des artisans de la victoire sur le dernier Giro de Vincenzo Nibali, un grand ami à lui.
Riposa en pace campione.


Image


Tout sur la course


  • Le programme


Image Etape 1 : Alghero > Olbia (206 km), Vendredi 5 Mai - ★★☆☆☆
Image Etape 2 : Olbia > Tortoli (221 km), Samedi 6 Mai - ★★☆☆☆
Image Etape 3 : Tortoli > Cagliari (148 km), Dimanche 7 Mai - ★☆☆☆☆
Image Repos 1 - Lundi 8 Mai
Image Etape 4 : Cefalu > Etna (181 km), Mardi 9 Mai - ★★★★☆
Image Etape 5 : Pedara > Messina (159 km), Mercredi 10 Mai - ★☆☆☆☆
Image Etape 6 : Rrggio Calabra > Terme Luigiane (217 km), Jeudi 11 Mai - ★★☆☆☆
Image Etape 7 : Castrovillari > Alberobello (224 km), Vendredi 12 Mai - ★☆☆☆☆
Image Etape 8 : Molfetta > Peschici (189 km), Samedi 13 Mai - ★★★☆☆
Image Etape 9 : Montenero di Bisaccia > Blockhaus (149 km), Dimanche 14 Mai - ★★★★☆
Image Repos 2 - Lundi 15 Mai
Image Etape 10 : Foligno > Montefalco (39.8 km), Mardi 16 Mai - ★★★★☆
Image Etape 11 : Firenze > Bagno di Romagna (161 km), Mercredi 17 Mai - ★★★★☆
Image Etape 12 : Forli > Reggio Emilia (229 km), Jeudi 18 Mai - ★☆☆☆☆
Image Etape 13 : Reggio Emilia > Tortona (167 km), Vendredi 19 Mai - ★☆☆☆☆
Image Etape 14 : Castellania > Oropa (131 km), Samedi 20 Mai - ★★★☆☆
Image Etape 15 : Valdengo > Bergamo (199 km), Dimanche 21 Mai - ★★★★☆
Image Repos 3 - Lundi 22 Mai
Image Etape 16 : Rovetta > Bormio (227 km), Mardi 23 Mai - ★★★★★
Image Etape 17 : Tirano > Canazei (222 km), Mercredi 24 Mai - ★★★☆☆
Image Etape 18 : Moena > Ortisei / St.Ullrich (137 km), Jeudi 25 Mai - ★★★★★
Image Etape 19 : San Candido / Innichen > Piancavallo (191 km), Vendredi 26 Mai - ★★★★☆
Image Etape 20 : Pordenone > Asiago (190 km), Samedi 27 Mai - ★★★★☆
Image Etape 21 : Monza > Milano (29.3 km), Dimanche 28 Mai - ★★☆☆☆




  • Le parcours


Image

Ce Giro partira donc de Sardaigne. Les trois premiers jours de courses dans la région sont accidentés. Sur les trois étapes, seul un sprinteur costaud passant bien les bosses va pouvoir s'imposer. Cependant, un puncheur peut tirer son épingle du jeu, tout comme les baroudeurs, malgré le fait que l'on soit en début de course.

Après la Sardaigne, la Sicile. Les deux plus grosses îles italiennes seront visitées sur ce Giro. Les coureurs profiteront d'un jour de repos à Palerme le 4ème jour. Vient ensuite le mythe, le monstre qui domine toute la Sicile, l'Etna. L'enchaînement Portella-Etna sera l'occasion pour les favoris de tester leurs adversaires, et de prendre du temps. Le deuxième jour en Sicile sera l'occasion pour Vincenzo Nibali d'arriver dans sa ville natale, Messine, ou un sprinteur devrait s'imposer.

Nous revenons sur le continent pour la 6ème étape ,au final tortueux et sinueux, qui pourrait revenir à un sprinteur mais également à un puncheur. Viendra ensuite une étape plate et une étape accidentée pour remonter l'Italie. Après l'Etna, le Blockhaus. Cette étape sera une pure course de côte, mais nous aurons à n'en pas douter un très belle bataille pour le maillot rose.

Les coureurs profiteront d'un deuxième jour de repos, avant d'attaquer une étape très importante de ce Giro pour les favoris. Le contre-la-montre individuel entre Foligno et Montefalco, long de 39 kilomètres, sera en effet une étape très importante pour les favoris, il ne faudra pas se louper. Très importante également pour certains rouleurs qui ont fait de ce chrono, un de leurs objectifs.

L'étape 11 au départ de Firenze et arrivant à Bagno di Romagna sera très compliquée. Un grimpeur peut s'imposer, mais l'échappée pourra également aller au bout sur ce genre d'étapes. Les sprinteurs auront ensuite l'occasion de s'illustrer avec deux étapes de plaines. L'étape 14 est une pure course de côte arrivant à Oropa, les grimpeurs qui auront perdu du temps sur le chrono tenteront de se rattraper. Pour finir la semaine, les coureurs se frotteront à une étape qui empreintera le même final que le Tour de Lombardie 2016, remporté par Esteban Chaves, les meilleurs puncheurs/grimpeurs su battront donc pour remporter l'étape.

Le troisième jour de repos à Bergamo sera essentiel pour reposer les organismes, avant une dernière semaine qui s'annonce aussi difficile que décisive. Le lendemain de la journée de repos, les coureurs feront face à l'étape reine de ce Giro. De Rovetta à Bormio, 227 kilomètres avec le terrible enchaînement Mortirolo - Stelvio - Umbrail. Les favoris devront se battre pour le maillot rose, mais également faire attention : la moindre défaillance peut faire perdre le Giro. La 17ème étape sera à priori réservée aux baroudeurs. Les trois dernières étapes seront à nouveau montagneuses, et donc décisives. Enfin, le dernier contre-la-montre qui mènera les coureurs à Milan sera également décisif.




  • Les étapes


Etape 1 - Alghero > Olbia (206 km) - 05/05 ★★☆☆☆

Image

Image

On y est, c'est le Grand départ de ce Giro 2017, et il promet d'être explosif. Cette année, le départ sera fera en Italie, mais pas sur le continent. La Sardaigne, dont le Giro passera pour la quatrième fois, accueillera le départ de ce Giro avec 3 étapes sur l'île. La première étape et donc le Giro partira d'Alghero, pour rejoindre Olbia. Cette première étape n'est pas toute plate sur le papier, mais une arrivée au sprint est tout de même attendue. Les trois-quarts de l'étape seront constitués de petites montées et descentes, avec peu de plat. A la fin de l'étape la petite côte de San Pantaleo, dont le sommet sera placé à 20 km de l'arrivée, sera peut être le théâtre d'attaques de certains audacieux voulant aller chercher l'étape.




Etape 2 - Olbia > Tortoli (221 km) - 06/05 ★★☆☆☆

Image

Image

Voici la deuxième étape, et elle sera également accidentée sur le papier. Au départ d'Olbia, le début d'étape sera assez calme malgré quelques petites côtes qui serviront à déterminer l'échappée du jour. Le Nuoro et Genna Semana devraient éliminer les sprinteurs passant le moins les bosses, ou être le théâtre d'attaques de certains audacieux. L'échappée aurait eu des chances d'aller au bout si cette étape était placée en 2ème/3ème semaine, mais c'est rare qu'une échappée aille au bout sur la deuxième étape d'un GT. Une arrivée en petit comité est plutôt attendue à Tortoli.




Etape 3 - Tortoli > Cagliari (148km)
07/05★☆☆☆☆

Image

Image

Cette troisième étape partira de Tortoli, et c'est la première étape réellement plate de ce Giro. Les petites bosses placées pendant l'étape ne changeront rien, une arrivée au sprint est bel et bien attendue à Cagliari, pour la dernière étape en Sardaigne, que le Giro aura visité pendant trois jours.




[size=150]Etape 4 - Cefalù > Etna (181 km) -
09/05★★★★☆


Image

Image

C'est la première étape étape de montagne, celle que tout le monde attend, aussi bien les coureurs que les milliers de téléspectateurs. Cette étape reliera deux perles de la Sicile. Au-delà de l'enjeu sportif que représente l'étape, elle sera également une superbe publicité pour le tourisme. Cette étape partira donc de Cefalu, pour 60 kilomètres de plat, en longeant la côte nord sicilienne, jusqu'à la première ascension du jour. Cette première ascension, la Portella, sera très longue (plus de 30 kilomètres), mais beaucoup moins pentue. Viendra ensuite la longue descente, avec tout de même l'enchaînement de deux petites côtes avant d'arriver au pied de l'ascension finale. L'ascension finale est un mythe, un haut-lieu du Giro : l'Etna. Les grimpeurs et favoris à remporter ce Giro se livreront une bataille sans merci sur le volcan. Autour d'eux, un paysage de lave noire, aussi splendide que surprenante. Le vainqueur au sommet de l'Etna aura déjà frappé un coup sur la concurrence, mais devra tenir trois semaines pour espérer remporter le Giro.




Etape 5 - Pedara > Messina (159 km) -
10/05★☆☆☆☆


Image

Image

Au départ de Pedara, l'étape sera relativement vallonnée pendant 100 kilomètres. L'enchaînement de petites côtes serviront à mettre en place l'échappée du jour. Les 60 derniers kilomètres seront touts plats jusqu'à Messine, ou l'on devrait sans aucun doute assister à un deuxième sprint. Messine, c'est bien entendu la ville natale de Vincenzo Nibali, le requin de Messine. L'Italien sera bien entendu présent sur ce Giro et passera donc par sa ville natale, peut-être participera-il à l'emballage finale dans sa ville ?




Etape 6 - Reggio Calabra > Terme Luigiane (217 km) - 11/05 ★★☆☆☆

Image

Image

Cette étape reliant Reggio Calabra à Terme Luigiane ne sera pas de tout repos. Les 100 premiers kilomètres de l'étape seront constitués de 2 côtes. Les 80 kilomètres suivants seront touts plats, mais les 20 derniers kilomètres de l'étape seront truffés de petites bosses, favorables à une course de mouvement. L'arrivée sera également en montée, un puncheur ou un sprinteur très costaud s'imposera à Terme Luigiane.




Etape 7 - Castrovillari > Alberobello (224 km) -
12/05★☆☆☆☆


Image

Image

Sur cette étape reliant Castrovillari à Alberobello, un sprint massif est quasiment inévitable. Il n'y aura qu'une seule petite côte sur cette étape, même si celle-ci est peu pentue. Assurément, un sprinteur s'imposera dans la ville d'Alberobello.




Etape 8 - Molfetta > Peschici (189 km) -
13/05★★★☆☆


Image

Image

Encore une étape intéressante sur le papier, et cette fois-ci, elle pourrait bien profiter à un baroudeur. Il faudra donc être vigilant au moment de la formation de l'échappée matinale, à la fois pour les baroudeurs, pour espérer accrocher le bon wagon, mais aussi pour les équipes de sprinteurs, qui devront faire attention à ne pas laisser partir trop de monde. Car oui, cette étape pourrait voir l'échappée aller au bout. Si ce n'est pas le cas, certains des sprinteurs seront sûrement éliminés par les bosses dans les 100 derniers kilomètres. Le dernier kilomètre étant pentu, un puncheur pourrait également s'imposer.




Etape 9 - Montenero di Bisaccia > Blockhaus (149 km) -
14/05★★★★☆


Image

Image

Deuxième étape de montagne, et deuxième arrivée en altitude. Et après l'Etna, un autre monstre : le Blockhaus. Il s'agira sur cette étape d'une course de côte, mais les 115 kilomètres avant l'ascension finale ne seront pas touts plats. Des petites côtes seront en effet présentes pour le classement du meilleur grimpeur. Dans le Blockhaus, on s'attend à une très grande explication entre les favoris. Certains qui auront bien marché dans l'Etna tenteront de continuer à grappiller du temps, tandis que certains essayerons d'en rattraper.




Etape 10 (ITT) - Foligno > Montefalco (39.8 km) - 16/05 ★★★★☆

Image

Image

Cette 10ème étape sera un contre-la-montre individuel tracé entre Foligno et Montefalco, et c'est déjà l'une des étapes les plus importantes du Giro. Sur les 39 kilomètres de ce contre-la-montre, qui sera qui plus est, relativement vallonné, les favoris qui sont les moins bons dans cet exercice pourraient perdre gros sur d'autres favoris à l'aise dans la discipline. Pour ces derniers, il faudra prendre le maximum de temps possible sur les autres favoris.




Etape 11 - Firenze > Bagno di Romagna (161 km) -
17/05★★★★☆


Image

Image

Sur cette étape reliant la magnifique ville de Firenze à Bagno di Romagna, les favoris ne vont sûrement pas s'attaquer malgré le profil très accidenté de cette étape. Sur le papier, l'échappée peut tout à fait aller au bout, et un baroudeur pourrait s'imposer à Bagno di Romagna.




Etape 12 - Forli > Reggio Emilia (229 km) -
18/05★☆☆☆☆


Image

Image

Cette étape démarrant à Forli et se terminant à Reggio Emilia devrait logiquement voir un sprinteur s'imposer vu le profil.
Les deux côtes au début de l'étape n'élimineront aucun sprinteur, on devrait donc assister à un schéma de course traditionnel à savoir une échappée qui se dégage rapidement, qui est reprise avant le sprint final.




Etape 13 - Reggio Emilia > Tortona (167 km) -
19/05★☆☆☆☆


Image

Image

C'est la seule étape qui sera toute plate sur ce Giro. Pas un col ni une côte au programme, pas même un pont d'autoroute.
Cette étape est dédiée aux sprinteurs, il ne devront donc pas se louper, même si le pourcentage de chances de voir un memebre de l'échappée matinale gagner à Tortona est proche de 0. A noter que les sprinteurs auront deux étapes de suite pour s'illustrer.




Etape 14 - Castellania > Oropa (131 km) -
20/05★★★☆☆


Image

Image

Cette étape avec arrivée au sommet à Oropa sera une pure course de côte. Les 110 premiers kilomètres étant touts plats, on aura sûrement le droit à une belle bataille pour la victoire d'étape mais peut être également pour le maillot rose dans la montée vers Oropa. Les favoris devraient donc pouvoir s'exprimer avec un terrain à leur convenance, après deux jours dédiés aux sprinteurs.




Etape 15 - Valdengo > Bergamo (199 km) -
21/05★★★★☆


Image

Image

Cette étape 15 sera à n'en pas douter une superbe étape de ce Giro. La fin d'étape très accidentée est effet identique au final utilisé par le Tour de Lombardie 2016. Esteban Chaves s'était alors imposé dans les rues de Bergame au sprint devant Rosa et Uran. Ce final sera un vrai régal, pour les passionnés de cyclisme, mais également pour les puncheurs/grimpeurs qui pourront s'exprimer à merveille sur un terrain propice à des attaques et à du spectacle.




Etape 16 - Rovetta > Bormio (222 km) -
23/05★★★★★


Image

Image

C'est l'étape reine, celle que tout le monde attend. Avec les trois cols monstrueux que sont le Mortirolo, le mythique Stelvio et l'Umbrail, l'étape promet d'être dantesque. Pour les favoris ayant perdu du temps avant, ce sera le moment de passer à l'attaque, et de pourquoi pas tenter quelque chose de loin, car le terrain est propice à des attaques, et car toute défaillance d'un coureur pourrait se payer très cher à l'arrivée. Sur une étape comme celle-ci, un Giro peut se gagner, mais il peut surtout se perdre.




Etape 17 - Tirano > Canazei (219 km) -
24/05★★★☆☆


Image

Image

Cette étape reliant Tirano à Canazei s'annonce assez indécise sur le papier. Ce qui est sûr, c'est que les sprinteurs ne passeront pas Aprica et Passo del Tonale qui se situent en début d'étape. S'il en reste encore, ils seront éliminés dans le Giovo, en milieu d'étape. Au vu du profil, on peut penser penser qu'un baroudeur peut aller au bout et s'imposer à Canazei, mais un groupe d'une trentaine de coureurs peut arriver et se jouer la victoire au sprint.




Etape 18 - Moena > Ortisei / St. Ullrich (137 km) -
25/05★★★★★


Image

Image

Comportant pas moins de 5 cols en 137 kilomètres, cette étape sera une véritable boucherie. Pas un mètre de plat, des montées et des descentes tout le long, de véritables montagnes russes. Pour les favoris au général, il faudra tout faire pour prendre du temps aux concurrents directs, mais également tout faire pour ne pas en perdre. Car toute défaillance dans ce genre d'étape peut se payer très très cher à l'arrivée. Pour les sprinteurs, il faudra s'accrocher pour finir la course et terminer dans les délais, surtout pour ceux jouant le maillot rouge.




Etape 19 - San Candido / Innichen > Piancavallo (191 km) -
26/05★★★★☆


Image

Image

Cette étape se jouera sur une course de côte. Après l'étape de la veille, qui aura épuisé les organismes, encore une étape de montagne donc, avec encore une arrivée au sommet, à Piancavallo cette fois-ci. Là encore, on aura le droit à n'en pas douter, à une superbe bataille pour le maillot rose, à deux jours de l'arrivée à Milan. On pourrait également assister à deux courses en une. La première pour la victoire d'étape, qui se jouerait dans l'échappée, et la deuxième pour le maillot rose. A moins que les équipes de leaders ne laissent pas de champ à l'échappée, pour avoir une chance de remporter l'étape ?




Etape 20 - Pordenone > Asiago (190 km) -
27/05★★★★☆


Image

Image

C'est la dernière étape de montagne. La dernière chance pour les favoris de reprendre du temps sur leurs concurrents, avant le contre-la-montre du lendemain. Le Monte Grappa interviendra à 70 kilomètres de l'arrivée, avant la dernière montée de ce Giro : le Foza. Les coureurs devront ensuite faire 15 kilomètres de plat pour rejoindre Asiago. Les coureurs qui ne sont pas bons dans l'exercice chronométré savent qu'il leur faudra reprendre un maximum de temps aux autres avant le contre-la-montre de la dernière étape.




Etape 21 (ITT) - Monza > Milano (29.3 km) -
28/05★★☆☆☆


Image

Image

On y est, c'est la fin de ce Giro, et contrairement aux dernières étapes des autres années, tout pourrait se jouer. Eh oui, nous n'auront pas l'étape en ligne traditionnel ou rien ne se passe, si ce n'est le sprint final, nous aurons le droit à un contre-la-montre individuel de 28 kilomètres reliant le circuit de Monza à Milan. Si le classement général est serré, tout pourrait se jouer sur cette étape. On aurait alors le droit à un superbe chrono, aussi beau que palpitant.




  • Le palmarès

http://i1.lisimg.com/4926021/700full.jpg
1909 - Luigi Ganna
1910 - Carlo Galetti
1911 - Carlo Galetti
1912 - Equipe Atala
1913 - Carlo Oriani
1914 - Alfonso Calzolari
1919 - Constante Girardengo
1920 - Gaetano Belloni
1921 - Giovanni Brunero
1922 - Giovanni Brunero
1923 - Constante Girardengo

1924 - Giuseppe Enrici
1925 - Alfredo Binda
1926 - Giovanni Brunero
1927 - Alfredo Binda
1928 - Alfredo Binda
1929 - Alfredo Binda
1930 - Luigi Marchisio
1931 - Francesco Camusso
1932 - Antonio Pesenti
1933 - Alfredo Binda
1934 - Learco Guerra
http://cdn.media.cyclingnews.com/2011/05/02/2/pic15862277_600.jpg
1935 - Vasco Bergamaschi
1936 - Gino Bartali
1937 - Gino Bartali
1938 - Giovanni Valetti
1939 - Giovanni Valetti
1940 - Fausto Coppi
1946 - Gino Bartali
1947 - Fausto Coppi
1948 - Fiorenzo Magni

1949 - Fausto Coppi
1950 - Hugo Koblet
1951 - Fiorenzo Magni
1952 - Fausto Coppi
1953 - Fausto Coppi
1954 - Carlo Clerici
1955 - Fiorenzo Magni
1956 - Charly Gaul
1957 - Gastone Nencini
1958 - Ercole Baldini
1959 - Charly Gaul
1960 - Jacques Anquetil
http://i.telegraph.co.uk/multimedia/archive/01629/Bernard_Hinault_1629902i.jpg
1961 - Arnaldo Pambianco
1962 - Franco Balmamion
1963 - Franco Balmamion
1964 - Jacques Anquetil
1965 - Vittorio Adorni
1966 - Gianni Motta
1967 - Felice Gimondi
1968 - Eddy Merckx
1969 - Felice Gimondi
1970 - Eddy Merckx

1971 - Gosta Pettersson
1972 - Eddy Merckx
1973 - Eddy Merckx
1974 - Eddy Merckx
1975 - Fausto Bertoglio
1976 - Felice Gimondi
1977 - Michel Pollentier
1978 - Johan De Muynck
1979 - Giuseppe Saronni
1980 - Bernard Hinault
1981 - Giovanni Battaglin
http://bikeraceinfo.com/images-all/photo-galleries-images/racers-images/indurain-miguel/1993-giroIndurain-con-Chiap.jpg
1982 - Bernard Hinault
1983 - Giuseppe Saronni
1984 - Francesco Moser
1985 - Bernard Hinault
1986 - Roberto Visentini
1987 - Stephen Roche
1988 - Andrew Hampsten
1989 - Laurent Fignon
1990 - Gianni Bugno

1991 - Franco Chioccioli
1992 - Miguel Indurain
1993 - Miguel Indurain
1994 - Evgueni Berzin
1995 - Tony Rominger
1996 - Pavel Tonkov
1997 - Ivan Gotti
1998 - Marco Pantani
1999 - Ivan Gotti
2000 - Stefano Garzelli
2001 - Gilberto Simoni
2002 - Paolo Savoldelli
2003 - Gilberto Simoni
http://www.eltiempo.com/contenido/deportes/otros-deportes/IMAGEN/IMAGEN-15860855-2.jpg
2004 - Damiano Cunego
2005 - Paolo Savoldelli
2006 - Ivan Basso
2007 - Danilo Di Luca
2008 - Alberto Contador
2009 - Denis Menchov
2010 - Ivan Basso
2011 - Michele Scarponi
2012 - Ryder Hesjedal
2013 - Vincenzo Nibali
2014 - Nairo Quintana
2015 - Alberto Contador
2016 - Vincenzo Nibali



  • Les records


Record de victoires au général :

- Fausto Coppi - 5 victoires (1940, 1947, 1949, 1952, 1953)
- Alfredo Binda - 5 victoires (1925, 1927, 1928, 1929, 1933)
- Eddy Merckx - 5 victoires (1968, 1970, 1972, 1973, 1974)
- Gino Bartali - 3 victoires (1936, 1937, 1946)
- Felice Gimondi - 3 victoires (1967, 1969, 1976)
- Bernard Hinault - 3 victoires (1980, 1982, 1985)
- Giovanni Brunero - 3 victoires (1921, 1922, 1926)
- Fiorenzo Magni - 3 victoires (1948, 1951, 1955)
- Jacques Anquetil - 2 victoires (1960, 1964)
- Vincenzo Nibali - 2 victoires (2013, 2016)


Image

Eddy Merckx, considéré comme le plus grand coureur cycliste de tous les temps, détient le record de Giro gagnés avec les italiens Binda et Coppi. (5 au total)



Record de podiums au général :

- Felice Gimondi - 9 podiums
- Fausto Coppi - 7 podiums
- Gino Bartali - 7 podiums
- Gilberto Simoni - 7 podiums
- Jacques Anquetil - 6 podiums
- Alfredo Binda - 6 podiums
- Giovanni Brunero - 6 podiums
- Eddy Merckx - 5 podiums
- Fiorenzo Magni - 5 podiums
- Vincenzo Nibali - 4 podiums


Record de victoires par nations :

- Italie - 68 victoires
- Belgique - 7 victoires
- France - 6 victoires
- Espagne - 4 victoires
- Russie - 3 victoires
- Suisse - 3 victoires
- Luxembourg - 2 victoires
- Colombie - 1 victoire
- Etats-Unis - 1 victoire
- Canada - 1 victoire


Record de Tops 10 au général :

- Gino Bartali - 13 Tops 10
- Felice Gimondi - 12 Tops 10
- Gianbattista Baronchelli - 10 Tops 10
- Wladimiro Panizza - 9 Tops 10
- Francesco Moser - 9 Tops 10
- Fausto Coppi - 9 Tops 10
- Pavel Tonkov - 9 Tops 10
- Fiorenzo Magni - 9 Tops 10
- Gilberto Simoni - 9 Tops 10
- Serhiy Honchar - 8 Tops 10


Record de victoires d'étapes :

- Mario Cipollini - 42 victoires
- Alfredo Binda - 41 victoires
- Learco Guerra - 31 victoires
- Constante Girardengo - 30 victoires
- Giuseppe Saronni - 26 victoires
- Eddy Merckx - 24 victoires
- Francesco Moser - 23 victoires
- Roger De Vlaeminck - 22 victoires
- Alessandro Petacchi - 22 victoires
- Fausto Coppi - 22 victoires


Image

Détenteur du record de victoires d'étapes, Mario Cipollini a marqué le Giro de son empreinte.



Record de podiums d'étapes :

- Alfredo Binda - 80 podiums
- Francesco Moser - 68 podiums
- Mario Cipollini - 59 podiums
- Giuseppe Saronni - 57 podiums
- Roger De Vlaeminck - 56 podiums
- Gino Bartali - 56 podiums
- Franco Bitossi - 50 podiums
- Marino Basso - 49 podiums
- Learco Guerra - 49 podiums
- Eddy Merckx - 43 podiums



  • Les Francais sur la course au XXème siècle


2000 - 1 équipe, 5 coureurs | Premier au général : Nicolas Vogondy (84ème)
2001 - 1 équipe, 11 coureurs | Premier au général : Laurent Desbiens (102ème)
2002 - 0 équipe, 1 coureur | Premier au général : Fabrice Gougot (127ème)
2003 - 1 équipe, 7 coureurs | Premier au général : Sandy Casar (13ème)
2004 - 1 équipe, 9 coureurs | Premier au général : Nicolas Fritsch (50ème)
2005 - 4 équipes, 19 coureurs, 1 étape (Le Mevel) | Premier au général : Patrice Halgand (23ème)
2006 - 5 équipes, 26 coureurs | Premier au général : Sandy Casar (6ème)
2007 - 5 équipes, 30 coureurs | Premier au général : Hubert Dupont (25ème)
2008 - 3 équipes, 13 coureurs | Premier au général : Yoann Le Boulanger (27ème)
2009 - 2 équipes, 15 coureurs | Premier au général : Arnold Jeannesson (52ème)
2010 - 3 équipes, 20 coureurs, 2 étapes (Pineau, Monier) | Premier au général : John Gadret (13ème)
2011 - 1 équipe, 10 coureurs, 1 étape (John Gadret) | Premier au général : John Gadret (3ème)
2012 - 2 équipes, 13 coureurs | Premier au général : John Gadret (11ème)
2013 - 2 équipes, 13 coureurs | Premier au général : Francis Mourey (19ème)
2014 - 3 équipes, 18 coureurs, 3 étapes (Bouhanni), un maillot rouge (Bouhanni), meilleure équipe (AG2R) | Premier au général : Pierre Rolland (4ème)
2015 - 2 équipes, 14 coureurs | Premier au général : Alexandre Geniez (9ème)
2016 - 2 équipes, 12 coureurs | Premier au général : Hubert Dupont (11ème)




  • Les maillots et classements


- Le maillot rose est porté par le premier au classement général

Image

Le luxembourgeois Bob Jungels, maillot rose sur les épaules lors de la dernière édition du Giro.


--------------------


- Le maillot rouge est porté par le premier au classement par points

Points distribués aux arrivées : 25, 20, 16, 14, 12, 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2 et 1
Points distribués aux sprints intermédiaires : 8, 6, 4, 3, 2 et 1


Image

Le maillot rouge porté par l'Italien Giacomo Nizzolo.


--------------------


- Le maillot bleu est porté par le premier au classement de la montagne

Cima Coppi : 40 - 28 – 21 – 15 – 10 – 7 – 4 – 2 – 1
1re catégorie : 32 – 20 – 14 – 10 – 7 – 4 – 2 – 1
2e catégorie : 14 – 9 – 6 – 4 – 2 – 1
3e catégorie : 7 – 4 – 2 – 1
4e catégorie : 3 – 2 – 1


Image

Le maillot bleu de meilleur grimpeur est ici porté par le belge Tim Wellens.


--------------------


- Le maillot blanc est porté par le premier au classement du meilleur jeune (né après le 1er janvier 1992)

Image

Le maillot blanc d'Andy Schleck lors du Giro 2007


Image


Startlist / Favoris / Equipes



  • La Startlist


Image
Image
Image



  • Les favoris pour le général


★★★

Nairo Quintana - Le Colombien a déclaré venir sur les routes italiennes en préparation du Tour de France, nul doute que le Colombien sera très fort sur ce Giro, et candidat potentiel à la victoire finale. La dernière fois que Quintana est venu sur le Giro, c'était en 2014, et il avait explosé la concurrence.

Vincenzo Nibali - Le requin de Messine passera par ses terres en Sicile, ce qui pourra encore plus le motiver pour conserver son titre durement gagné en 2015, lors d'une édition qui restera dans les mémoires. L'italien à fait du Giro l'objectif de sa saison, avec sa nouvelle équipe, la Bahrain-Mérida, entièrement tournée vers lui, il n'aura qu'un seul but : la victoire.

★★

Thibaut Pinot - Auteur d'un podium sur le Tour de France en 2014, Thibaut Pinot voulait cette année venir se frotter au Giro, course qu'il a toujours rêvé de faire. Son objectif, il ne le cache pas : le podium.

Steven Kruijswijk - Le néerlandais est le malheureux de la dernière édition du Giro. Monstrueux en 2015, il survolait le Giro jusqu'à la 19ème étape dans laquelle il chuta dans la descente du Col Agnel, il avait finalement terminé au pied du podium. Cette année il viendra pour faire mieux que l'année dernière.

Mikel Landa - Le Basque avait accroché le podium en 2015 en travaillant pour Aru, il viendra cette fois-ci en leader avec une véritable armada à ses côtés. Rosa, Henao et Thomas seront à ses côtés en montagne.

Adam Yates - Le Britannique s'était révélé sur les routes du Tour de France l'an dernier, finissant quatrième au classement final, avec le maillot de meilleur jeune sur les épaules. A 24 ans et pour son premier Giro, il tentera de confirmer tout le bien que le monde du cyclisme pense de lui.


Wilco Kelderman - A l'intersaison, le talentueux néerlandais est arrivé chez Giant pour passer un cap en GT. Ce cap, il veut le passer dès cette année en claquant un Top 5, ce qui sera déjà une belle performance vu la concurrence.

Tom Dumoulin - Nous nous souvenons tous de son extraordinaire Vuelta 2015, qu'il était à deux doigts de remporter avant de craquer sur l'avant-dernière étape. Dumoulin viendra tenter sa chance sur le Giro cette fois-ci, ou il partagera le leadership avec Kelderman.

Tejay Van Garderen - L'américain est très bon en GT depuis maintenant 5 ans. Deux fois 5ème du Tour de France (2012, 2014), il tentera de rééditer cette performance sur le Giro, qu'il fera pour la première fois.

Ilnur Zakarin - Comme Kruijswijk, Zakarin était tombé lors de la dernière édition du Giro, alors qu'il était 5ème au classement général. Il s'était bien rattrapé l'année dernière sur le Tour de France an allant décrocher une victoire de prestige à Finhaut-Emosson. Il revient donc sur le Giro pour aller chercher ce précieux Top 5.

Pierre Rolland - 4ème du Giro en 2014, et auteurs de Tops 10 sur le Tour de France, Pierre Rolland tentera de retrouver son meilleur niveau pour faire la meilleure performance possible.

Bob Jungels - Il est l'un des coureurs les plus talentueux du peloton, et peut être un vainqueur de GT en puissance. 6ème du Giro, il avait était monstrueux l'année dernière, alors qu'on le découvrait dans un position de leader en GT. Ses qualités de rouleurs lui permettent, sur les contre-la-montre, de reprendre du temps sur les purs grimpeurs.

Bauke Mollema - Le solide néerlandais participera pour la deuxième fois de sa carrière au Giro. Son objectif sera bel et bien de tenir 3 semaines au plus haut niveau, après deux premières semaines éblouissantes lors des 3 derniers Tour de France, il devra tenir en troisième semaine s'il vise une bonne place au général.

Geraint Thomas - Vainqueur de Paris-Nice en 2016, le britannique viendra sur le Giro en co-leader de son équipe avec Mikel Landa. Vainqueur du Tour des Alpes il y a deux semaines, il s'est très bien préparé pour ce qui sera un de ses objetifs de la saison pour lui.

Domenico Pozzovivo - Le grimpeur de poche italien, 5ème du Giro 2014, sera le leader de son équipe. En cas de défaillance de l'italien, Geniez pourrait être le leader de rechange, mais Pozzo devrait tout de même faire Top 10 au général.




  • Les favoris pour les sprints


★★★

Andre Greipel - L'allemand est depuis quelques années l'unes des valeurs sûres du sprint. Sur chaque arrivée plate, le Gorille de Rostock est capable de s'imposer et d'écraser ses adversaires. Il visera bien entendu des victoires d'étapes sur ce Giro comme il l'a souvent fait sur le Tour de France.

Fernando Gaviria - Le Colombien est l'étoile montante du sprint mondial. Vainqueur impressionnant de Paris-Tours en Octobre dernier, il participera à son premier Grand Tour et tentera de remporter une étape pour confirmer son énorme talent, en attendant d'être un monstre du sprint mondial.

Caleb Ewan - A l'instar du Colombien, Caleb Ewan est incontestablement l'une des futures stars du cyclisme mondial. Déjà vainqueur de la Classique d'Hambourg et d'une étape sur le Tour d'Espagne 2015, Ewan essayera d'élargir son palmarès en GT.

★★

Moreno Hofland - Le sprinteur hollandais de 25 ans sera à priori le poisson-pilote d'Andre Greipel, mais si celui-ci abandonne assez tôt dans la course, il se peut qu'il devienne leader et en claque une belle.

Giacomo Nizzolo - L'italien est un très bon sprinteur, mais il est réputé pour finir souvent deuxième. Il voudra donc briser ce cliché et d'aller chercher une étape.

Sacha Modolo : L'italien a toujours bien réussi sur le Giro. Vainqueur de deux étapes en 2013 et 2015, Modolo aura pour but d'aller chercher une autre étape.

Sam Bennett - Le sprinteur irlandais s'était illustré lors du dernier Tour de France, de par sa combativité pour finir la course alors qu'il avait lourdement chuté. Cette année, il a remporté une étape de Paris-Nice dans un sprint massif. C'est donc un candidat très crédible pour une victoire.

Luka Mezgec - Il avait remporté la dernière étape du Giro 2014 dans un sprint massif, attention à lui donc qui pourra à nouveau s'illustrer sur les sprints.




Jakub Mareczko : A seulement 22 ans, le jeune sprinteur italien est extrêmement talentueux. Auteur d'un bon début de saison, il tentera d'aller claquer une étape au sprint pour son deuxième GT à domicile.

Davide Cimolai : Récent transfuge de la FDJ, l'Italien tentera de bien figurer sur les sprints massifs, après avoir notamment battu Nacer Bouhanni cette saison, lors du Tour de Catalogne.

Davide Martinelli : L'Italien fera également les sprints, son meilleur résultat étant une victoire l'an dernier sur le Tour de Pologne devant Gaviria et Ewan.

Jasper Stuyven : Le jeune belge est un bon sprinteur, auteur de deux sixièmes places sur le Tour de France l'an dernier.

Matteo Pelucchi - L'italien se mettra peut être au service de Sam Bennett sur les sprints, mais en cas d'absence de son leader, il peut aller chercher quelques placettes sur ce Giro.

Nicola Ruffoni - L'italien de la Bardiani est rapide, peut être pas assez pour remporter une étape du Giro, mais accrocher des Tops 10 est tout à fait possible pour lui.

Kristian Sbaragli - L'italien avait gagné une étape lors de la Vuelta 2015. Il aura pour but de gagner une deuxième fois en GT.



  • Les favoris pour le maillot blanc


★★★

Adam Yates - Le Britannique s'était révélé sur les routes du Tour de France l'an dernier, finissant quatrième au classement final, avec le maillot de meilleur jeune sur les épaules. A 24 ans et pour son premier Giro, il tentera de confirmer tout le bien que le monde du cyclisme pense de lui. Il fera du maillot blanc un des ses objectifs principaux.

★★

Bob Jungels - Il est l'un des coureurs les plus talentueux du peloton, et peut être un vainqueur de GT en puissance. 6ème du Giro, il avait était monstrueux l'année dernière, alors qu'on le découvrait dans un position de leader en GT. Ses qualités de rouleurs lui permettent, sur les contre-la-montre, de reprendre du temps sur les purs grimpeurs. Il tentera de garder son maillot blanc, qu'il avait gagné l'année dernière en finissant 6ème au général.


Giulio Ciccone - Ce serait étonnant de le voir jouer le général, il se tournera plus vers les étapes, mais sait-on jamais avec cette jeune pépite.

Davide Formolo - Le jeune italien de 24 sera un candidat sérieux au maillot blanc, lui qui avait terminé 9ème du dernier Tour d'Espagne, et qui avait remporté une étape sur le Tour d'Italie 2015.

Hugh Carthy - Le britannique ne jouera sûrement pas le classement général, mais prendra à coup sûr des échappées, ce qui le fera peut être remonter au classement général.

Alexander Foliforov - Il a de belles qualités en montagne, en atteste sa superbe victoire l'an dernier sur le Giro, mais cela suffira-il pour avoir une bonne place au classement général ?

Patrick Konrad - Très fort lors du Tour du Pays Basque et des classiques ardenaises, le jeune autrichien a de vraies qualités dès que la route s'élève. Il sera à surveiller lors des étapes de montagne, ou il pourra s'illustrer sur un terrain qu'il aime.



  • Les autres coureurs à surveiller


Victor Campenaerts - Auteur d'une bonne Vuelta l'an passé pour son premier Grand Tour, le belge a fait un bon début de saison notamment avec son étape remportée en Andalousie sur l'ITT. Il aura donc sa carte à jouer sur les chronos du parcours.

Moreno Moser - Neveu du légendaire Francesco Moser, Moreno Moser a toujours été annoncé comme un futur grand. Malheureusement, il n'a jamais su confirmer tout le bien que l'on pensait de lui. Parviendra-il enfin à décoller sur le Giro ?

Luis Leon Sanchez - L'espagnol est un véritable chasseur d'étapes. Il s'est imposé par quatre fois sur le Tour de France, mais n'a jamais réussi à gagner sur le Giro. Un première pour lui cette année ?

Giovanni Visconti - L'italien a toujours bien tourné sur les routes du Giro. En 2013, il avait éclaboussé le Giro de toute sa classe en claquant deux étapes. Arrivera-il à réitérer une telle performance ?

Valerio Conti - Le jeune italien a remporté sa première étape en GT lors de la dernière Vuelta, fera-il la passe de deux ?

Rui Costa - Le Portugais est redoutable en ce début de saison. Vainqueur du Tour d'Abu Dhabi et 2ème à Oman, le champion du Monde 2013 a également remporté 3 étapes sur le Tour de France. Attention à lui sur ce Giro.

Joseph Lloyd Dombrowski - Il n'était pas passé loin dans sa quête d'une victoire d'étape l'an passé sur le Giro. L'américain reviendra donc encore plus fort cette année avec comme objectif de claquer une étape.

Michael Woods - Le Canadien a clairement franchi un cap depuis deux ans maintenant. Sa progression se concrétisera-elle par une première victoire en GT ?

Igor Anton - Vainqueur au sommet du mythique Zoncolan en 2011, l'Espagnol reviendra cette étape avec un seul et unique objectif : gagner une nouvelle étape sur le Giro.

Gianluca Brambilla - Il est un peu moins en vue cette saison, mais est tout de même un danger pour les victoires d'étapes. Vainqueur d'une étape l'année dernière sur le Giro ainsi que sur la Vuelta, il tentera de faire pareil.

Ben Hermans - Vainqueur du Tour d'Oman cette saison, le belge aura une belle carte à jouer s'il a carte blanche.

Alberto Bettiol - Le jeune italien de 23 ans avait explosé l'année dernière suite à son Tour de Pologne conclu à la 3ème place. Cette année, il confirme son immense talent et comptera bien claquer une étape sur son tour national.

Nathan Haas - Le coureur de la Dimension Data viendra sur le Giro en chasseur d'étapes, et comptera sur ses qualités de puncheur pour espérer en gagner une belle.

Alexander Foliforov - L'an dernier, pour son premier GT, le russe avait époustouflé le monde du cyclisme en gagnant le "cronoscalata" arrivant à Alpe di Siusi, devant le maillot rose Kruijswijk et Valverde. Il essayera de faire aussi bien cette année, à savoir gagner une nouvelle étape.

Jan Polanc - Le jeune slovène avait gagné une étape sur le Giro 2015, à 22 ans seulement. Depuis, il n'a plus gagné et tentera de renouer avec la victoire sur ce Giro.

Georg Preidler - Il sera l'un des hommes à surveiller sur ce Giro. Nous pouvons être surs que l'autrichien va prendre le plus d'échappées possible, en montagne notamment, pour espérer gagner une étape, après être passé si près l'an dernier.

Giulio Ciccone - L'an dernier sur le Giro, à seulement 21 ans, il avait remporté une étape et avait épaté tout le monde. Il tentera donc de confirmer cette année en rééditant ses belles performances de la saison dernière.

Patrick Konrad - Très fort lors du Tour du Pays Basque et des classiques ardenaises, le jeune autrichien a de vraies qualités dès que la route s'élève. Il sera à surveiller lors des étapes de montagne, ou il pourra s'illustrer sur un terrain qu'il aime.

Manuel Senni - L'italien est en forme en ce début de saison : 3ème du Giro dell'Appennino, ainsi que du Tour de la Communauté de Valence. Senni était un espoir du cyclisme italien mais,peine à confirmer depuis quelques années, confirmera-t-il enfin les attentes placées en lui ?

Dylan Teuns - Il y a 10 jours, il avait crée la sensation en haut du Mur de Huy en terminant 3ème de la Flèche Wallonne, derrière Valverde et Martin. Le Belge est donc en forme et tentera de s'exprimer sur certaines arrivées qui lui conviennent.




  • Les équipes


AG2R - La Mondiale

Image

12 participations, 2 étapes | Meilleur résultat : 3 - John Gadret (2011)


Domenico Pozzovivo (34 ans)

Meilleur résultat en GT : 5 (Giro 2014)
1 victoire d'étapes en GT (Giro 2012)


Alexandre Geniez (29 ans)

Meilleur résultat en GT : 9 (Giro 2011 & 2016)
2 victoires d'étapes en GT (Vuelta 2013, 2016)


Hubert Dupont (36 ans)

Meilleur résultat en GT : 11 (Giro 2015)
0 victoire d'étapes en GT





Astana

Image

10 participations, 14 étapes | Meilleur résultat : 1 - Alberto Contador (2008), Vincenzo Nibali (2013)


Luis Leon Sanchez (33 ans)

Nombre de victoires d'étapes en carrière : 31
4 victoires d'étapes en GT (x4 Tour de France)





Bahrain - Merida

Image

Première participation cette année


Vincenzo Nibali (32 ans)

Nombre de GT gagnés : 4 (Vuelta 2010, Giro 2013, Tour de France 2014, Giro 2016)
Nombre de podiums de GT : 8
11 victoires d'étapes en GT (x6 Giro, x5 Tour de France)





BMC

Image

7 participations, 6 étapes | Meilleur résultat : 3 - Cadel Evans (2013)


Tejay Van Garderen (28 ans)

Meilleur résultat en GT : 5 (Tour de France 2012, 2014)
0 victoire d'étapes en GT






Bora - Hansgrohe

Image

Première participation cette année


Sam Bennett (26 ans)

Nombre de victoires d'étapes en carrière : 13
0 victoire d'étape en GT





Cannondale - Drapac

Image

9 participations, 7 étapes | Meilleur résultat : 1 - Ryder Hesjedal (2012)


Pierre Rolland (30 ans)

Meilleur résultat en GT : 4 (Giro 2014)
2 victoires d'étapes en GT (Tour de France 2011, 2012)


Davide Formolo (24 ans)

Meilleur résultat en GT : 9 (Vuelta 2016)
1 victoire d'étape en GT (Giro 2015)





Dimension Data

Image

Première participation cette année.


Igor Anton (32 ans)

Meilleur résultat en GT : 9 (Vuelta 2012)
5 victoires d'étapes en GT (Giro 2011, Vuelta x4)





FDJ

Image

12 participations, 5 étapes | Meilleur résultat : 6 - Sandy Casar (2006)


Thibaut Pinot (26 ans)

Meilleur résultat en GT : 3 (Tour de France 2014)
2 victoires d'étapes en GT (Tour de France x2)





Katusha - Alpecin
Image

10 participations, 10 étapes | Meilleur résultat : 2 - Joaquim Rodriguez (2012)


Ilnur Zakarin (27 ans)

Meilleur résultat en GT : 25 (Tour de France 2016)
2 victoires d'étapes en GT (Giro 2015, Tour de France 2016)





Lotto NL - Jumbo
Image

14 participations, 5 étapes | Meilleur résultat : 1 - Denis Menchov (2009)


Steven Kruijswijk (29 ans)

Meilleur résultat en GT : 4 (Giro 2016)
0 victoire d'étape en GT


Jurgen Van den Broeck (34 ans)

Meilleur résultat en GT : 4 (Tour de France 2012)
0 victoire d'étape en GT





Lotto - Soudal

Image

5 participations, 6 étapes | Meilleur résultat : 11 - Maxime Monfort (2015)


Andre Greipel (34 ans)

21 victoires d'étapes en GT (Tour de France x11, Giro x6, Vuelta x4)
Nombre de victoires en carrière : 138


Maxime Monfort (34 ans)

Meilleur résultat en GT : 6 (Vuelta 2011)
0 victoire d'étape en GT





Movistar

Image

21 participations, 18 étapes | Meilleur résultat : 1 - Miguel Indurain (1992, 1993), Nairo Quintana (2014)


Nairo Quintana (27 ans)

Nombre de GT gagnés : 2 (Giro 2014, Vuelta 2016)
Nombre de podiums de GT : 5
4 victoires d'étapes en GT (Tour de France 2013, Giro x2, Vuelta 2016)


Andrey Amador (30 ans)

Meilleur résultat en GT : 4 (Giro 2015)
1 victoire d'étape en GT (Giro 2012)





Orica - Scott
Image

5 participations, 7 étapes | Meilleur résultat : 2 - Esteban Chaves (2016)


Adam Yates (24 ans)

Meilleur résultat en GT : 4 (Tour de France 2016)
0 victoire d'étape en GT


Caleb Ewan (22 ans)

1 victoire d'étape en GT (Vuelta 2015)
Nombre de victoires en carrière : 21





Quick Step - Floors

Image

12 participations, 16 étapes | Meilleur résultat : 2 - Rigoberto Uran (2014)


Bob Jungels (24 ans)

Meilleur résultat en GT : 6 (Giro 2016)
0 victoire d'étape en GT


Fernando Gaviria (22 ans)

0 GT couru
Nombre de victoires en carrière : 14





Sunweb - Giant

Image

4 participations, 6 étapes | Meilleur résultat : 26 - Georg Preidler (2016)


Wilco Kelderman (26 ans)

Meilleur résultat en GT : 7 (Giro 2014)
0 victoire d'étape en GT


Tom Dumoulin (26 ans)

Meilleur résultat en GT : 6 (Vuelta 2015)
5 victoires d'étapes en GT (Giro 2016, Tour de France x2, Vuelta x2)





Sky

Image

7 participations, 9 étapes | Meilleur résultat : 2 - Rigoberto Uran (2013)


Mikel Landa (27 ans)

Meilleur résultat en GT : 3 (Giro 2015)
3 victoire d'étape en GT (Vuelta 2015, Giro x2)


Geraint Thomas (30 ans)
    Meilleur résultat en GT : 15 (Tour de France 2015, 2016)
    0 victoire d'étape en GT





Trek - Segafredo

Image

6 participations, 1 étape | Meilleur résultat : 10 - Robert Kiserlovski (2014)


Bauke Mollema (30 ans)

Meilleur résultat en GT : 4 (Vuelta 2011)
1 victoire d'étape en GT (Vuelta 2013)


Giacomo Nizzolo (28 ans)

Nombre de victoires en GT : 0
Nombre de victoires en carrière : 17





UAE Team Emirates

Image

Première participation cette année.


Rui Costa (30 ans)

Meilleur résultat en GT : 18 (Tour de France 2012)
3 victoires d'étapes en GT (Tour de France x3)


Sacha Modolo (29 ans)

Nombre de victoires en GT : 2 (Giro x2)
Nombre de victoires en carrière : 41





Bardiani-CSF
Image

33 participations, 25 étapes | Meilleur résultat : 6 - Emanuele Sella (2008)


Giulio Ciccone (22 ans)

Nombre de GT : 1
1 victoire d'étape en GT (Giro 2016)





CCC Sprandi Polkowice
Image
Première participation cette année.

Maciej Paterski (30 ans)

Meilleur résultat sur une étape en GT : 7
Nombre de victoires en carrière : 5





Wilier Triestina
Image
Première participation cette année.

Jakub Mareczko (22 ans)

Nombre de GT : 1 (Giro 2016)
Nombre de victoires en carrière : 22





Gazprom - Rusvelo

Image

1 participation, 1 étape | Meilleur résultat : 30 - Sergey Firsanov (2016)


Alexander Foliforov (25 ans)

Nombre de GT : 1
1 victoire d'étape en GT (Giro 2016)



Image


Les dernières éditions du Giro


L'édition 2014

La 97ème édition du Tour d'Italie s'est déroulée du 9 mai au 1er juin 2014. Cette année, le départ de l'épreuve est donné de Belfast en Irlande, ainsi un jour de repos supplémentaire est prévu pour le transfert vers l'Italie. Pour compenser cela, le Giro part exceptionnellement un Vendredi. Vainqueur de l'étape-reine et du chrono en côte (16ème et 19 étape), c'est le Colombien Nairo Quintana (Movistar) qui remporte ce Tour d'Italie, son premier grand tour, ainsi que le classement du meilleur jeune. Gagnant du contre-la-montre et porteur du maillot rose, son compatriote Rigoberto Urán (Omega Pharma-Quick Step) est deuxième pour la seconde année de suite, tandis que l'Italien Fabio Aru (Astana), lui aussi vainqueur d'une étape, complète le podium. Le Francais Pierre Rolland (Europcar), finit au pied du podium après un superbe Giro. Un autre Francais a également brillé, il s'agit de Nacer Bouhanni (FDJ) vainqueur de trois étapes ainsi que du maillot rouge. Un autre Colombien Julián Arredondo (Trek) repart avec le maillot bleu et une étape. L'équipe française AG2R La Mondiale place trois coureurs dans le Top 20 (Domenico Pozzovivo 5ème, Alexis Vuillermoz 11ème et Hubert Dupont 16ème).

Image


  • Le classement général
Image


  • Les classement annexes

Classement de la montagne : Julian Arredondo (TFS)
Classements par points : Nacer Bouhanni (FDJ)
Classement du meilleur jeune : Nairo Quintana (MOV)
Classement par équipes : AG2R La Mondiale


  • Les vainqueurs d'étapes

Image Etape 1 (TTT) - Orica - GreenEdge
Image Etape 2 - Marcel Kittel (OQS)
Image Etape 3 - Marcel Kittel (OQS)
Image Etape 4 - Nacer Bouhanni (FDJ)
Image Etape 5 - Diego Ulissi (LAM)
Image Etape 6 - Michael Matthews (AUS)
Image Etape 7 - Nacer Bouhanni (FDJ)
Image Etape 8 - Diego Ulissi (LAM)
Image Etape 9 - Pieter Weening (OGE)
Image Etape 10 - Nacer Bouhanni (FDJ)
Image Etape 11 - Michael Rogers (TNK)
Image Etape 12 (ITT) - Rigoberto Uran (OQS)
Image Etape 13 - Marco Canola (BAR)
Image Etape 14 - Enrico Battaglin (BAR)
Image Etape 15 - Fabio Aru (AST)
Image Etape 16 - Nairo Quintana (MOV)
Image Etape 17 - Stefano Pirazzi (BAR)
Image Etape 18 - Julian Arredondo (TFS)
Image Etape 19 (ITT) - Nairo Quintana (MOV)
Image Etape 20 - Michael Rogers (TNK)
Image Etape 21 - Luka Mezgec (TFS)


Image
Nacer Bouhanni remporte ici sa troisième étape sur le Giro 2014.




L'édition 2015

La 98ème édition du Tour d'Italie s'est déroulée du 9 mai au 31 Mai 2015. Le départ de l'épreuve est donné du continent, à San Lorenzo al Mare, tandis que l'arrivée sera donnée à Milan. La course est remportée pour la deuxième fois par l'Espagnol Alberto Contador (Tinkoff-Saxo). Il devance deux coureurs de l'équipe Astana, l'Italien Fabio Aru et l'Espagnol Mikel Landa. Le Costaricain Andrey Amador (Movistar) termine au pied du podium.
Contador s'empare de la tête du classement général à l'issue de la 5ème étape, qui est la première arrivée au sommet. Lors de la 6ème étape, l'Espagnol tombe lors du sprint massif, et se blesse à l'épaule. Cependant, pas de fracture. Il continue finalement la course et réussit à maintenir son avance jusqu'à la treizième étape où il est victime d'une autre chute. Il perd du temps et son maillot rose de leader au profit de Fabio Aru. Cependant, lors du long contre-la-montre individuel de 59,4 km disputé le lendemain, il reprend beaucoup de temps sur ses concurrents directs et récupère le maillot rose, qu'il conserve jusqu'à l'arrivée à Milan. Il remporte son deuxième Giro, après le Tour d'Italie 2008.
L'Italien Giacomo Nizzolo (Trek) s'adjuge le classement par points, sans avoir gagné d'étape. Le coureur de la Movistar Giovanni Visconti remporte le classement de la montagne après s'être emparé du maillot bleu lors de la 19e étape. Aru termine également meilleur jeune de ce Giro. Enfin, l'équipe kazakhe Astana remporte le classement par équipes.

Image


  • Le classement général

Image


  • Les classement annexes

Classement de la montagne : Giovanni Visconti (MOV)
Classements par points : Giacomo Nizzolo (TFS)
Classement du meilleur jeune : Fabio Aru (AST)
Classement par équipes : Astana


  • Les vainqueurs d'étapes

Image Etape 1 (TTT) - Orica - GreenEdge
Image Etape 2 - Elia Viviani (SKY)
Image Etape 3 - Michael Matthews (OGE)
Image Etape 4 - Davide Formolo (CAN)
Image Etape 5 - Jan Polanc (LAM)
Image Etape 6 - Andre Greipel (LTS)
Image Etape 7 - Diego Ulissi (LAM)
Image Etape 8 - Benat Intxausti (MOV)
Image Etape 9 - Paolo Tiralongo (AST)
Image Etape 10 - Nicola Boem (BAR)
Image Etape 11 - Ilnur Zakarin (KAT)
Image Etape 12 - Philippe Gilbert (BMC)
Image Etape 13 - Sacha Modolo (LAM)
Image Etape 14 - Vasil Kiryenka (SKY)
Image Etape 15 - Mikel Landa (AST)
Image Etape 16 - Mikel Landa (MOV)
Image Etape 17 - Sacha Modolo (LAM)
Image Etape 18 - Philippe Gilbert (BMC)
Image Etape 19 (ITT) - Fabio Aru (AST)
Image Etape 20 - Fabio Aru (AST)
Image Etape 21 - Iljo Keisse (EQS)


Image
Hesjedal, Uran, Landa, Aru, et Kruijswijk, emmenés par le maillot rose Contador, dans le Finestre et sa mythique route de terre grise.




L'édition 2016

Le Giro 2016 restera dans les annales. Au matin de la 19ème étape arriavnt en France, à Risoul, le Néerlandais Steven Kruijswijk (Lotto NL Jumbo) comptait 3 minutes d'avance sur son poursuivant direct Esteban Chaves et plus de 4 minutes 30 sur Vincenzo Nibali. Il avait alors course gagnée et foncait tout droit vers un premier succès en GT, après un Giro sensationnel de bout en bout. Dans la descente du Col Agnel, le néerlandais chute violemment et atterrit dans la neige, il termine à près de 5 minutes de Nibali et perd donc son maillot rose ainsi que tout espoir de remporter le Giro. C'est donc Esteban Chaves qui prend le maillot rose la veille de l'arrivée. Impressionnant durant tout le Giro, et notamment lors de la 14ème étape remportée à Alta Badia, le jeune Colombien doit céder sa tunique le soir après une incoyable étape dans laquelle Nibali a assommé tous ses concurrents pour remporter son deuxième Giro. Chaves finira finalement deuxième et Valverde viendra chiper le podium à Kruijswijk. Cruel épilogue pour "le Cintre".
L'Italien Giacomo Nizzolo (Trek) s'adjuge le classement par points, sans avoir gagné d'étape. Le coureur de la Sky Mikel Nieve remporte le classement de la montagne, tandis que c'est le luxembourgeois Bob Jungels, 6ème au classement général final, qui remportera le maillot blanc. Enfin, l'équipe kazakhe Astana remporte le classement par équipes.

Image


  • Le classement général

Image


  • Les classement annexes

Classement de la montagne : Mikel Nieve (SKY)
Classements par points : Giacomo Nizzolo (TFS)
Classement du meilleur jeune : Bob Jungels (LUX)
Classement par équipes : Astana


  • Les vainqueurs d'étapes

Image Etape 1 (ITT) - Tom Dumoulin (GIA)
Image Etape 2 - Marcel Kittel (EQS)
Image Etape 3 - Marcel Kittel (EQS)
Image Etape 4 - Diego Ulissi (LAM)
Image Etape 5 - Andre Greipel (LTS)
Image Etape 6 - Tim Wellens (LTS)
Image Etape 7 - André Greipel (LTS)
Image Etape 8 - Gianluca Brambilla (EQS)
Image Etape 9 (ITT) - Primoz Roglic (LTJ)
Image Etape 10 - Giulio Ciccone (BAR)
Image Etape 11 - Diego Ulissi (LAM)
Image Etape 12 - André Greipel (LTS)
Image Etape 13 - Mikel Nieve (SKY)
Image Etape 14 - Esteban Chaves (OGE)
Image Etape 15 (ITT) - Alexander Foliforov (GAZ)
Image Etape 16 - Alejandro Valverde (MOV)
Image Etape 17 - Roger Kluge (IAM)
Image Etape 18 - Matteo Trentin (EQS)
Image Etape 19 - Vincenzo Nibali (AST)
Image Etape 20 - Rein Taaramae (KAT)
Image Etape 21 - Nikias Arndt (GIA)


Image
Esteban Chaves s'impose ici devant Kruijswijk et Preidler, au terme de la 14ème étape arrivant à Alta Badia.



Image


La course à la télé


Image


Après quelques années de diffusion sur Bein Sports, avec aux commentaires Cédric Vasseur et Emmanuel Barth, c'est sur l'Equipe que sera diffusé le Giro cette année avec aux commentaires Patrick Chassé, Jérôme Pineau et Stephen Roche.

Etape 1 - live à partir de 13h
Etape 2 - /
Etape 3 - /
Etape 4 - /
Etape 5 - /
Etape 6 - /
Etape 7 - /
Etape 8 - /
Etape 9 - /
Etape 10 - /
Etape 11 - /
Etape 12 - /
Etape 13 - /
Etape 14 - /
Etape 15 - /
Etape 16 - /
Etape 17 - /
Etape 18 - /
Etape 19 - /
Etape 20 - /
Etape 21 - /


Image


Les sondages


à venir





Hommage à Michele Scarponi

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image
Modifié en dernier par JulesTdf2905 le 05 Mai 2017, 10:05, modifié 6 fois.

Avatar de l’utilisateur
JulesTdf2905
Jersey rojo
 
Messages: 7568
Localisation: Dans les Dolomites, prêt à vivre des étapes de légende.

Re: [WT] Giro d'Italia 2017 (L'Equipe)

Messagepar Mayoj » 29 Avr 2017, 17:56

Superbe présentation pour ce Giro :love: :ok:

Avatar de l’utilisateur
Mayoj
Manager
 
Messages: 39164

Re: [WT] Giro d'Italia 2017 (L'Equipe)

Messagepar Nico32 » 29 Avr 2017, 17:58

Il faut mettre à jour ton premier texte : Viviani, Cimolai et König ne participent pas ;)

Avatar de l’utilisateur
Nico32
Directeur sportif
 
Messages: 6572
Localisation: à ronger mon frein

Re: [WT] Giro d'Italia 2017 (L'Equipe)

Messagepar manolo57 » 29 Avr 2017, 17:58

Magnifique présentation ! Bravo :ok:

Petite précision, cette année le maillot du classement par points ne sera pas rouge mais mauve, en effet l'ancien maillot Cyclamen est réintroduit pour la 100ème édition !

Avatar de l’utilisateur
manolo57
Junior
 
Messages: 1137
Localisation: #TeamPinot #TeamAlaf #TeamRafa

Re: [WT] Giro d'Italia 2017 (L'Equipe)

Messagepar Daz » 29 Avr 2017, 17:59

Beau boulot, c'est top :up

Daz
Terreur de critérium
 
Messages: 508
Localisation: Vosges

Re: [WT] Giro d'Italia 2017 (L'Equipe)

Messagepar bullomaniak » 29 Avr 2017, 18:12

Belle présentation. :ok:

Mais alors ce parcours dégueulasse sur deux semaines et agencé n'importe comme après. :diantre:

Avatar de l’utilisateur
bullomaniak
Manager
 
Messages: 14102
Localisation: Elisa Longo-Borghini > all

Re: [WT] Giro d'Italia 2017 (L'Equipe)

Messagepar Liam » 29 Avr 2017, 19:27

Belle prez' !

Beau boulot ! :ok:

Par contre Aru ne participe pas, il faut l'enlever de ton premier texte. ;)

Avatar de l’utilisateur
Liam
Coureur pro
 
Messages: 1672
Localisation: La Roche sur Yon

Re: [WT] Giro d'Italia 2017 (L'Equipe)

Messagepar Ninofishing » 29 Avr 2017, 19:32

:banana

Avatar de l’utilisateur
Ninofishing
Maillot à pois
 
Messages: 3714
Localisation: Andiamo Vincenzo ! Maglia Rosa del Centenario !

Re: [WT] Giro d'Italia 2017 (L'Equipe)

Messagepar Joyako » 29 Avr 2017, 19:45

Belle près' :o
(Français au XXIe siècle ;) )

Avatar de l’utilisateur
Joyako
Terreur de critérium
 
Messages: 727

Re: [WT] Giro d'Italia 2017 (L'Equipe)

Messagepar Serval » 29 Avr 2017, 19:51

Beau travail. 8)

Comment empêcher Bouhanni de gagner au sprint? En n'invitant pas Cofidis ... :sarcastic:

Avatar de l’utilisateur
Serval
Maglia rosa
 
Messages: 8537
Localisation: Quelque part sur cym 3

Re: [WT] Giro d'Italia 2017 (L'Equipe)

Messagepar Trifon_Ivanov » 29 Avr 2017, 20:10

bullomaniak a écrit:Belle présentation. :ok:

Mais alors ce parcours dégueulasse sur deux semaines


- Etape plutôt vallonée le deuxième jour qui pourrait sourire à une échappée de costauds.
- L'Etna le quatrième jour (18 km à 6,6%) avec une bosse de 7 km à 6% pour aller à Nicolosi sans oublier le premier col de 33 km à 4,5% avant, c'est du très costaud pour des premiers jours quand même.
- les 25 kms de l'étape de Terme Luigiane sont pas mal, typiquement "RCSien", les cadors du général devront être vigilants
- Pareil pour l'étape de Peschici
- Blockhaus en montée sèche mais 13,6 km à 8,4 % c'est costaud (avec une approche de 10 km à 4%)
- le chrono après la journée de repos est pas mal, un Dumoulin peut y faire un max d'écarts.
- l'étape de Bagno di Romagna est pas trop mal, faudrait espérer que ça bastonne pour l'échappée dans le premier col pour avoir un peu de spectacle à la fin. Pourquoi pas pousser Quintana à la faute dans la dernière descente avec des Dumoulin, Jungels ?
- Oropa mouais.
- Manque un col sur l'étape de Bergame...
- 6 sprints massifs assurés, ça fait un peu beaucoup :?

Dans l'ensemble t'es dur quand même.

Avatar de l’utilisateur
Trifon_Ivanov
Légende du Gruppetto
 
Messages: 33595
Localisation: Les filles, c'est vraiment trop nul

Re: [WT] Giro d'Italia 2017 (L'Equipe)

Messagepar Orodreth » 29 Avr 2017, 21:03

Très belle présentation ! :love:

Course que je préfère mais c'est souvent celle où j'ai du mal à la suivre en direct.

J'espère vraiment revoir Landa version Giro 2015. :louche:

Avatar de l’utilisateur
Orodreth
Chasseur de prime
 
Messages: 220

Re: [WT] Giro d'Italia 2017 (L'Equipe)

Messagepar friton01 » 29 Avr 2017, 21:20

Belle présentation. :ok:
Il y a juste une erreur dans les maillots, le maillot cyclamen remplace le maillot rouge.

Avatar de l’utilisateur
friton01
Junior
 
Messages: 1238

Re: [WT] Giro d'Italia 2017 (L'Equipe)

Messagepar Carrefour de l'Arbre » 29 Avr 2017, 21:27

Même si j'étais dans le secret depuis plusieurs semaines, je tiens à te féliciter pour cette superbe présentation. Je sais à quel point tu t'es donné du mal pour nous l'offrir et j'espère que tu y as pris du plaisir :ok:

Avatar de l’utilisateur
Carrefour de l'Arbre
Directeur sportif
 
Messages: 14067
Localisation: Chocolatine

Re: [WT] Giro d'Italia 2017 (L'Equipe)

Messagepar Orodreth » 29 Avr 2017, 21:31

Nico32 a écrit:Il faut mettre à jour ton premier texte : Viviani, Cimolai et König ne participent pas ;)


Idem pour Atapuma d'ailleurs.

Avatar de l’utilisateur
Orodreth
Chasseur de prime
 
Messages: 220

Re: [WT] Giro d'Italia 2017 (L'Equipe)

Messagepar Ninofishing » 29 Avr 2017, 21:32

Orodreth a écrit:
Nico32 a écrit:Il faut mettre à jour ton premier texte : Viviani, Cimolai et König ne participent pas ;)


Idem pour Atapuma d'ailleurs.

Et Aru :diantre:

Avatar de l’utilisateur
Ninofishing
Maillot à pois
 
Messages: 3714
Localisation: Andiamo Vincenzo ! Maglia Rosa del Centenario !

Re: [WT] Giro d'Italia 2017 (L'Equipe)

Messagepar Daz » 29 Avr 2017, 21:36

Ninofishing a écrit:
Orodreth a écrit:
Nico32 a écrit:Il faut mettre à jour ton premier texte : Viviani, Cimolai et König ne participent pas ;)


Idem pour Atapuma d'ailleurs.

Et Aru :diantre:

Et De Marchi aussi :louche:
Quelqu'un sait pourquoi ? Réservé pour le Tour peut-être ?
Dommage quoi qu'il en soit...

Daz
Terreur de critérium
 
Messages: 508
Localisation: Vosges

Re: [WT] Giro d'Italia 2017 (L'Equipe)

Messagepar NikopOL77 » 29 Avr 2017, 21:49

Belle présentation ! J'ai hâte :lol:

Avatar de l’utilisateur
NikopOL77
Chasseur de prime
 
Messages: 281
Localisation: Drôme

Re: [WT] Giro d'Italia 2017 (L'Equipe)

Messagepar Orodreth » 29 Avr 2017, 21:52

Daz a écrit:
Ninofishing a écrit:
Orodreth a écrit:
Nico32 a écrit:Il faut mettre à jour ton premier texte : Viviani, Cimolai et König ne participent pas ;)


Idem pour Atapuma d'ailleurs.

Et Aru :diantre:

Et De Marchi aussi :louche:
Quelqu'un sait pourquoi ? Réservé pour le Tour peut-être ?
Dommage quoi qu'il en soit...


Ouah, c'est vrai j'avais pas fait attention à son absence.
:louche:

Avatar de l’utilisateur
Orodreth
Chasseur de prime
 
Messages: 220

Re: [WT] Giro d'Italia 2017 (L'Equipe)

Messagepar Murungaru » 29 Avr 2017, 21:52

Beau boulot :up

Avatar de l’utilisateur
Murungaru
Maillot à pois
 
Messages: 3842

Suivante

Retourner vers Cyclisme sur route : Professionnels

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : abdel44, AnquetilEtHinault, Bing [Bot], Geraldinho, Khali, Liam, Médé33, Nico32, Ninofishing, Plugin, rbl85 et 31 invités