Tour de France 2016 : analyse du parcours

Comme chaque année, nous vous proposons une analyse détaillée du parcours du Tour de France. Ce tracé a été présenté officiellement le 20 octobre 2015 au Palais des Congrès. Pour la première fois, Le Gruppetto était sur place pour vivre cet événement. Et dès le lendemain, nous vous proposions les profils et tracés des 20 premières étapes, qui se sont révélés quasiment toutes justes. Mais passons à l’analyse promise.

Lire la suite »


Le Tour détourné !

La nouvelle est tombée peu avant le Tour de France. Coupé depuis mi-avril en raison d’un éboulement en cours, le tunnel du Chambon situé sur la route du Lautaret empêche le passage du peloton lors de la vingtième étape du Tour 2015. Exit donc le Galibier, toit prévu du Tour 2015. ASO a alors du modifié rapidement son tracé et les coureurs reviendront en Oisans par le col de la Croix-de-Fer. Lire la suite »


La Croix-de-Fer et le Tour de France

Le col de la Croix-de-Fer a toujours vécu dans l’ombre de son prestigieux voisin, le Galibier. Ce n’est qu’en 1947 que le Tour de France inaugure cette ascension, depuis un client régulier du Tour avec 28 passages. Lire la suite »



Tour d’Italie 2015 : analyse du parcours

Un an après notre analyse de parcours du Giro 2014, que nous avions jugé décevant, Le Gruppetto vous propose de mener la même analyse du tracé 2015. Comme chaque année le tracé a subi quelques modifications entre la présentation effectuée le 6 octobre dernier et la mouture finale. Un départ de Ligurie, une bonne dose de moyenne montagne, un long chrono de 59km, la présence de Mortitolo et du Finestre et le retour de l’arrivée finale à Milan sont les grandes lignes de ce parcours 2015. Lire la suite »



Les pavés oubliés : de nouveaux secteurs

Les pavés oubliés : de nouveaux secteurs

En plus de ceux par laquelle la course ne passe plus et de ceux « à l’abandon », il reste de nombreuses parcelles utilisables. Certains sont empruntés par les 4 Jours de Dunkerque, tels ceux de Briastre ou surtout celui d’Escaudœuvres à Thun-Saint-Martin, avec une arrivée à Iwuy qui s’est répété dans la course par étapes nordiste ces dernières années. Lire la suite »


Les pavés oubliés : par l’organisation

Les pavés oubliés : par l’organisation

Il semblerait que les organisateurs de Paris-Roubaix cherchent systématiquement des nouveaux pavés, afin de les ajouter à ceux déjà présents pour augmenter la distance kilométrique, tombée bien trop bas dans les années 1960. Cependant, depuis une vingtaine d’années, le kilométrage total des pavés est stable, tout en découvrant de nouveaux secteurs. Lire la suite »


Les pavés oubliés : Les Immortels

Les pavés oubliés : Les immortels

La lutte contre l’asphalte

Lorsque l’asphalte remplace le pavé, souvent, on ne retire pas les blocs de pierre : on se contente d’étaler le bitume sur l’ancienne voie. Les pavés restent ainsi intacts, alors qu’au-dessus, la chaussée se fissure avec le temps, exposant à nouveau les pavés.

Pour une route majeure, le moindre nid de poule entraînera de rapides travaux pour au moins reboucher. Mais dans les axes mineurs, tels les chemins de campagne, les « trous » restent. Avec le temps, la route se casse se plus en plus. Les voitures y sont rares, mais les engins agricoles, bien plus lourds, permettent aux pavés d’avoir une seconde vie. Lire la suite »


Les pavés oubliés : Introduction

Les pavés oubliés : Introduction

Dès que sont évoqués conjointement le sport cycliste et les routes pavés, vient en tête la classique Paris-Roubaix, mettant en avant ces routes d’un ancien temps. A un tel point que l’expression « Enfer du Nord » est aujourd’hui utilisée pour ce que subissent les coureurs, étant secoués sur ces routes cabossées, remplies de poussière ou de boue, selon les conditions météorologique (alors que l’expression date de 1919 et est due à Eugène Christophe, évoquant les dégâts de la guerre dans les villages et la campagne traversés par la course). Lire la suite »