Qui est le meilleur flandrien de tous les temps ? (10 à 1).

En cette période de reprise de la saison en Europe, et plus particulièrement en Belgique, un certain barème sera appliqué pour faire ressortir les meilleurs flandriens. Seront combinés les résultats des courses depuis que la compétition cycliste existe, c’est-à-dire la fin du XIXème siècle. Le barème choisi ici a été relativement simple, afin de ne pas compliquer la tâche du rassemblement des épreuves, et s’est voulu objectif, avec pour seuls choix arbitraires de quantifier le niveau des courses selon leur statut à différentes époques. Il y aura donc beaucoup de coureurs inconnus du grand public dans les premiers cités ; ce sera l’occasion de visiter (ou de revisiter) l’histoire du cyclisme.

Lire la suite »


Qui est le meilleur flandrien de tous les temps ? (20 à 11).

En cette période de reprise de la saison en Europe, et plus particulièrement en Belgique, un certain barème sera appliqué pour faire ressortir les meilleurs flandriens. Seront combinés les résultats des courses depuis que la compétition cycliste existe, c’est-à-dire la fin du XIXème siècle. Le barème choisi ici a été relativement simple, afin de ne pas compliquer la tâche du rassemblement des épreuves, et s’est voulu objectif, avec pour seuls choix arbitraires de quantifier le niveau des courses selon leur statut à différentes époques. Il y aura donc beaucoup de coureurs inconnus du grand public dans les premiers cités ; ce sera l’occasion de visiter (ou de revisiter) l’histoire du cyclisme.

Lire la suite »


Qui est le meilleur flandrien de tous les temps ? (30 à 21).

En cette période de reprise de la saison en Europe, et plus particulièrement en Belgique, un certain barème sera appliqué pour faire ressortir les meilleurs flandriens. Seront combinés les résultats des courses depuis que la compétition cycliste existe, c’est-à-dire la fin du XIXème siècle. Le barème choisi ici a été relativement simple, afin de ne pas compliquer la tâche du rassemblement des épreuves, et s’est voulu objectif, avec pour seuls choix arbitraires de quantifier le niveau des courses selon leur statut à différentes époques. Il y aura donc beaucoup de coureurs inconnus du grand public dans les premiers cités ; ce sera l’occasion de visiter (ou de revisiter) l’histoire du cyclisme.

Lire la suite »


Un jour dans la peau du Pirate

Il y a 12 ans jour pour jour disparaissait Marco Pantani dans des conditions indignes de ses envolées qui m’ont inculqué la passion du cyclisme. 3 mois seulement après sa mort, une étape du Giro 2004 arrivait chez lui à Cesena. En ce jour d’émotion, un jeune néo-professionnel a ajouté aux hommages protocolaires, son propre hommage sur la route en réalisant un baroud que n’aurait pas renié le Pirate.

Lire la suite »


Le Tour de France 1975

L’avant-tour

Quelques mois après avoir remporté son sixième Milan – Sanremo (le septième arrivera au printemps suivant), Eddy Merckx continue de se comporter en cannibale dans les classiques belges, remportant le Tour des Flandres et Liège – Bastogne – Liège. Absent de la Vuelta, où il n’a été présent qu’en 1973, pour y remporter la course, mais aussi du Giro, où il était triple tenant du titre et co-recordman des victoires avec 5 maillots roses, il passe sa préparation au Critérium du Dauphiné Libéré et au Tour de Suisse, courses qui pouvaient alors s’enchaîner. Lire la suite »


Le Tour de France et les Pays-Bas

Le Tour aux Pays-Bas

Avec le départ d’Utrecht, les Pays-Bas accueilleront le Tour de France pour la neuvième fois. Ce chiffre est bien inférieur au nombre de passage du Tour en Belgique, en Suisse, en Allemagne, au Luxembourg, en Espagne ou en Italie. Cependant, l’éloignement géographique avec la France fait qu’il s’agit de la sixième édition du Tour à s’élancer de ce pays. Lire la suite »


Liège-Bastogne-Liège 1999, le récital de VDB

En 1999, Liège-Bastogne-Liège, la Doyenne, se courrait encore avant l’Amstel et constituait la quatrième manche de la Coupe du Monde, deux semaines après Paris-Roubaix. Trois favoris se dégageaient, Michele Bartoli, Laurent Jalabert et Franck Vandenbroucke. L’Italien, double tenant du titre, sortait d’une démonstration impériale dans une Flèche Wallonne courue sous la neige. Laurent Jalabert, son plus sérieux rival lors des deux précédentes éditions, s’était lui imposé au Pays Basque. Lire la suite »


Tour des Flandres 2005, Boonen, le sacre annoncé

A l’heure de s’élancer depuis la place de Bruges, les regards de tous les suiveurs sont braqués sur un seul homme, Tom Boonen. Le jeune prodige belge a encore tout à prouver, mais il a déjà un statut d’immense favori sur ce Tour des Flandres 2005. Il faut dire qu’il n’a pas perdu de temps à se forger une réputation de futur grand. Repéré par Johan Bruyneel, il a terminé 3ème de Paris-Roubaix en 2002, pour sa première participation. Lire la suite »


François Faber (1887-1915)

La Première Guerre Mondiale a enlevé la vie à plus de 16 millions d’êtres humains. Parmi eux, de nombreux coureurs cyclistes, dont 3 des 10 premiers vainqueurs du Tour de France, dont un des plus coureurs les plus populaires de son équipe : François Faber. Lire la suite »


Paris-Nice 2003, du sang et des larmes

Paris-Nice, très souvent surnommée la course au soleil, aura pourtant vécu une édition sombre et riche en émotions en 2003, une édition placée sous le signe du drame et des exploits, du sang et des larmes, qui aura à jamais changé le cyclisme. Tout avait pourtant bien commencé ce 9 mars, alors qu’Alexandre Vinokourov se présentait sur la ligne pour défendre son titre, un titre notamment convoité par Dario Frigo, ancien vainqueur lui aussi, Davide Rebellin, les espoirs français Sandy Casar et Sylvain Chavanel ou encore son compatriote Andreï Kivilev. Lire la suite »