[Edito] Coup de gueule à l’intention des coureurs de la Vuelta

Vuelta 2014. Un plateau somptueux. Froome et Contador, revanchards d’un Tour de France achevé trop tôt. Rodriguez, de retour avec des ambitions, après une blessure contractée sur le Giro. Quintana, qui va tenter le doublé Giro – Vuelta. Et Valverde, son (fidèle ?) lieutenant. Le plateau de l’année. Ne manque que Nibali à la fête, mais le sarde Aru saura être un bon second couteau.

Et pourtant … après deux semaines de Vuelta, j’ai un goût amer en bouche. Celui de la frustration. Celui de la déception. Et ça n’est pas provoqué par l’abandon de Quintana, même si celui-ci est regrettable. Non, la déception provient de ceux qui restent. Ceux qui ont la chance de lutter pour ce que tout leader recherche : remporter un Grand Tour. Lire la suite »


La standardisation des courses italiennes

Nous avons déjà sur ce site livré deux articles critiquant les parcours de deux courses italiennes emblématiques : l’un sur Milan San Remo, l’autre sur le Tour d’Italie. Mais à y regarder de plus près, on peut trouver matière à critique sur les quatre grandes courses organisées par RCS (l’équivalent italien de ASO) à savoir Tirreno-Adriatico,  Giro, Milan San Remo et Tour de Lombardie. Lire la suite »



Milan San Remo, les organisateurs font-ils fausse route ?

La Primavera, reliant Milan à San Remo, et première levée 2014 de ces classiques appelées Monuments du cyclisme, s’élancera dans quelques jours. Ces dernières semaines, le parcours aura longtemps été sujet à discussion. En cause, la Pompeiana, nouvelle difficulté qui devrait faire son apparition entre la Cipressa et le Poggio. Il faudra cependant attendre 2015 pour la voir à l’œuvre, la faute à des travaux de voirie empêchant le passage de la course. Les coureurs affronteront donc un parcours classique, régulièrement à l’œuvre entre 1982 et 2007. Supprimé pour laisser sa place à la Pompeiana, le Manie ne fera pas son retour. Lire la suite »


Tour de Ski, le cyclisme peut-il s’en inspirer ?

Le Tour de Ski s’est achevé le week-end dernier. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une compétition de ski de fond, une course par étape qui tire son modèle du Tour de France cycliste. Les organisateurs n’ont jamais nié ce lien de parenté, source d’inspiration pour une compétition créée en 2006 et qui s’est imposée depuis comme un des évènements phare de l’hiver. Lire la suite »


Faut-il suspecter Chris Horner ?

Chris Horner vient de triompher du classement général de la Vuelta 2013. L’Angliru a été le témoin de son ultime bataille contre Vincenzo Nibali. Or, tout comme Froome au Tour de France, un grand doute plane sur les performances de l’américain. Certains points vont en sa faveur, d’autres lui sont défavorables. Il convient de les éclaircir. La démarche n’est pas inquisitoire. La présomption d’innocence, l’absence de faits compromettant laissent espérer en la netteté de l’américain. Lire la suite »


Pourquoi le Tour n’est pas terminé

Après le contre-la-montre plat entre Avranches et le Mont Saint-Michel et l’étape mouvementée menant à Saint-Amand, Chris Froome compte plus de 2 minutes d’avance sur son actuel dauphin au classement général: Bauke Mollema. Le dixième du général, l’espagnol Joaquin Rodriguez, pointe quant à lui, déjà, à près de 6 minutes du maillot jaune. Pourtant, à mi-Tour, l’espoir persiste et le suspens n’a pas encore totalement disparu. Avec un peu d’espoir et beaucoup de mauvaise foi, on peut même dire que rien n’est joué. Lire la suite »


L’édito du Gruppetto

Bienvenue sur le site du Gruppetto!

Le Gruppetto tire son nom de ce peloton de lâchés qui s’organise pour rallier l’arrivée dans les délais lors des étapes de montagne. Nous sommes ainsi au Gruppetto, nous ne sprintons pas sur le premier scoop, nous ne nous autoproclamons pas champion du monde de l’actu. Nous traitons juste l’information à notre rythme pour voir le cyclisme sous un autre angle. Lire la suite »


Affaire Jalabert : Le cyclisme perd-il les pédales ?

Le 24 juin dernier, alors que le départ prochain du Tour de France domine l’actualité, le journal L’Equipe dévoile son scoop, le contrôle positif à l’EPO de Laurent Jalabert lors de l’édition 1998. L’ancien champion français a été confondu par le travail de la commission d’enquête sénatoriale sur l’efficacité de la lutte anti-dopage, pour laquelle il avait d’ailleurs été appelé à témoigner. Lire la suite »