Les puissances des Vosges

Le calcul des puissances du massif vosgien se résumeront à l’ultime ascension, la Planche des Belles Filles. Les autres ascensions de ce week-end prolongé ne présentent guère d’intérêts à une analyse, étant soit trop courtes, soit trop loin de l’arrivée et ne permettant pas de révéler le potentiel des coureurs. Lire la suite »


Puissance : de quoi parle-t-on réellement ? (2)

Dans le premier article, nous nous sommes intéressés au calcul de puissance en lui-même, afin de bien comprendre comment les valeurs pouvaient être obtenues et les incertitudes propres au calcul. Cependant, cette valeur brute n’a que peu de sens sans un minimum d’analyse. Ce deuxième article sera donc l’occasion de s’intéresser plus en détail à l’analyse des puissances calculées. Lire la suite »


Puissance : de quoi parle-t-on réellement ? (1)

Le mois de juillet arrive et avec lui, le Tour de France. La plus grande course de l’année donne toujours lieu à de vifs débats, entre passionnés. C’est aussi l’occasion de voir fleurir des chiffres en tout genre, en particulier des valeurs de puissance. Les calculs de puissance sont devenus à la mode et source de diverses chroniques dont le but peut-être autant de disséquer honnêtement la performance que de pointer du doigt les dérives du peloton et juger de la probité des vainqueurs. Au Gruppetto aussi, nous aimons calculer les puissances développées par les meilleurs coureurs en montagne et analyser. Pour lever toute ambiguïté, nous avons décidé de révéler notre méthode de calcul et notre point du vue sur le but et la portée des analyses que nous serons amenées à faire. Lire la suite »


Tour de France : qui recevra une wild card ?

La saison 2014 est en train de s’ouvrir avec les championnats d’Australie, mais déjà, certaines équipes continentales ont en tête la course la plus prestigieuse de l’année : le Tour de France. Comme chaque année, des invitations seront distribuées aux équipes de 2ème division. Si l’an dernier il n’y en eut que 3 (suite à l’inclusion de dernière minute de Katusha en World Tour), cette saison on repasse à 4. Qui plus est, avec la disparition des formations Vacansoleil, Euskaltel et Sojasun, ce sont trois nouvelles équipes qui auront leur chance sur les routes du Tour. Pour vous, Le Gruppetto analyse les chances des uns et des autres … Lire la suite »


God saves Cycling : Gros plan sur l’élection du président de l’UCI

L’Empire britannique est plus que jamais au sommet du cyclisme mondial. Tandis que Sky règne depuis deux ans sur le Tour de France, que la Grande-Bretagne a enregistré une belle moisson aux JO de Londres et que Mark Cavendish s’est paré d’arc-en-ciel en 2011, les Anglo-Saxons s’apprêtent à garder la main sur l’UCI. La plus haute instance du cyclisme mondial est déjà présidée depuis 8 ans par l’Irlandais Pat Mc Quaid, candidat à sa propre succession. Son challenger s’est présenté en juin. Il s’agit de Brian Cookson, actuel président de British Cycling, la fédération britannique de cyclisme. Qui de l’Anglais ou de l’Irlandais triomphera à Florence le 27 septembre, lors du congrès électoral organisé parallèlement aux championnats du monde sur route ? Lire la suite »


Au sommet du Tour de France … (Bilan #3)

Bilan du Tour de France #3

 

La troisième partie de notre bilan du Tour de France s’attarde désormais sur les équipes qui ont réussi leur Tour de France. Petit rafraîchissement de mémoire sur le dernier Tour en date. Au programme : Cannondale, Katusha, Orica, Argos, Omega Pharma, Movistar et Sky. Lire la suite »



Alors, ça bouge ? #3 #TransfertsCyclisme

Aujourd’hui, 3è volet de notre saga « Alors ça bouge ? » dans laquelle nous nous pencherons principalement sur trois transferts marquants de la deuxième quinzaine d’Août. Au menu, Chavanel qui change d’air, Lampre qui frappe un grand coup et Euskaltel qui ressuscite.  Lire la suite »


Alors, ça bouge ? #2 #TransfertsCyclisme

Après 15 jours, il est l’heure de tirer un premier bilan de ce marché des transferts. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la grande révolution cette année, ce sont les signatures massives de néo-pros ! Certains se plaignaient de la signature de coureurs « à points », exotiques, parfois pas au niveau, qui empêchaient des jeunes d’atteindre le niveau World Tour. L’UCI a réagi. Désormais les points des coureurs ne comptent uniquement que pour les 10 meilleurs coureurs des formations. De quoi soulager les équipiers qui n’ont pas l’occasion de briller, ou d’ouvrir des opportunités à des jeunes, puisque la recherche des moindres points n’est plus d’actualité.  Lire la suite »