Écrit le par dans la catégorie Féminines, Hors-catégorie.

A l’entame de la saison, le Gruppetto vous présente 5 jeunes coureuses qui devraient faire l’actualité en 2017. Si certaines ont déjà de grosses performances à leur actif, aucune n’a vraiment été au premier plan, et cette année devrait être celle de leur accession au top niveau mondial.

Arlenis Sierra, Astana Women’s Team, 24 ans

Il était facile de passer à côté en 2016. Elle a pourtant bluffé son monde sur chacune de ses prestations. Déjà en janvier elle brillait sur le Tour de San Luis, 3ème du général et vainqueur de la dernière étape. Mais on attribuait ces performances à sa nationalité cubaine et à ce qu’on imaginait un objectif majeur de sa saison, finalement dans la continuité de sa prestation sur cette même course en 2014 (8ème) et ses victoires sur les championnats panaméricains. Pourtant elle impressionnait encore sur le Tour du Costa Rica en écœurant la référence Sud Américaine Flavia Oliveira, jamais au-delà de la deuxième place sur les étapes. Surtout, entre temps, elle remportait la médaille de bronze lors de la course aux points aux mondiaux, à seulement 1 pts du titre. Le centre mondial du cyclisme s’est alors empressé de l’intégrer à son équipe. C’est sous leurs couleurs qu’elle participa au Tour de Bretagne – qu’elle écrasa également – remportant le général et deux victoires d’étapes. Une performance qui n’est pas sans rappeler la révélation d’Anna Van der Breggen sur les terres bretonnes en 2012, pour la suite qu’on connaît. Seule une légère déception aux JO (28ème) vint briser cette incroyable dynamique, mais avec des qualités en montagne, en bosse, en sprint, et même en contre-la-montre, on a très hâte de voir ce que va faire Arlenis Sierra en 2017, désormais sous les couleurs d’Astana.

Arlenis Sierra au Tour de Bretagne contrôlant Lara Vicieli

Arlenis Sierra au Tour de Bretagne contrôlant Lara Vicieli

Kseniya Tuhai, BePink – Cogeas, 21 ans

C’est tout en discrétion que Kseniya Tuhai vint finir 10ème du Giro 2016. Une place acquise dans la haute montagne, 7ème de l’étape du Mortirolo et 9ème de l’étape reine d’Alassio. Sur la fin de saison elle confirma cette performance avec une 8ème place sur la Route de France et une 4ème place sur le très difficile Tour de l’Ardèche. Bien avant ça, chez les juniors, elle terminait 3ème d’un championnat d’Europe à Olomouc en 2013, derrière Greta Richioud et Severine Eraud. De fait on peut comprendre que passer directement des juniors aux courses élites est difficile pour une jeune cycliste professionnelle. Il aura fallu deux années d’adaptation, mais Kseniya Tuhai semble avoir pris le rythme, et on l’attend avec impatience dans la haute montagne. D’autant que sa deuxième place sur le CLM espoirs des championnats d’Europe de Plumelec semble démontrer qu’elle a tous les atouts pour devenir une grande coureuse de courses par étapes.

Floortje Mackaij, Team Sunweb, 21 ans

Dès 2014, à la sortie des juniors et pour sa première année chez les pros, Floortje Mackaij impressionnait en accumulant les victoires sur les kermesses belges et néerlandaises. Elle ne déçue pas en 2015, remportant une étape du Tour de Belgique en solitaire et réglant facilement le groupe de tête lors de la deuxième étape du Tour du Luxembourg. Surtout, elle s’imposait sur Gent-Wevelgem, certes encore une classique mineure cette année-là, mais démontrant que ses capacités de sprinteuse s’accordaient tout autant avec des classiques difficiles. 2016 pourrait paraître décevant vu qu’elle n’y a remporté aucune victoire UCI mais sa saison est très solide, pleine de places d’honneurs, et y compris sur des classiques importantes comme Gooik – Geraardsbergen – Gooik (8ème) ou l’Omloop van Borsele (2ème) ou sur des courses par étapes World Tour accidentées avec une 10ème place au général du Women’s Tour. Une fracture de la clavicule sur la Route de France l’a coupé dans son élan au mois d’Août, mais nulle doute qu’elle fera parti des coureuses de premier plan en 2017.

Floortje Mackaij en apprentissage sur le Tour des Flandres 2015

Floortje Mackaij en apprentissage sur le Tour des Flandres 2015

Coryn Rivera, Team Sunweb, 24 ans

2016 fut une excellente année pour Coryn Rivera avec de nombreuses victoires sur le continent américain, toutes acquises sur des sprints massif, mais aussi deux courses par étapes (dont une UCI). Déjà en 2015 elle avait passé un cap en passant tout près du titre de championne des Etats-Unis – seulement battue par Megan Guarnier. Elle confirmait enfin les qualités entrevues chez les juniors où elle avait terminé 3ème du championnat du monde derrière, excusez du peu, Pauline Ferrand-Prévot et Rossella Ratto. Mais 2016 fut aussi l’année où Coryn Rivera pointa le bout de son nez sur les grands rendez-vous européen. Certes comme en 2015 elle remporta une étape du Tour de Thuringe, mais elle termina surtout 11ème place au Trofeo Alfredo Binda et 16ème place au Tour des Flandres. Son transfert à Sunweb est l’occasion de prolonger cette dynamique, non seulement de s’imposer encore un peu plus dans le statut de sprinteuse de poche pour arrivées difficiles, mais aussi de se confronter au top niveau dans les grandes courses du calendrier européen.

Anna Kiesenhofer, Lotto – Soudal Ladies, 25 ans

C’est un des cas qui fait la richesse du cyclisme féminin. Doctorante en mathématiques (études à Vienne, Cambridge et maintenant Barcelone), ancienne triathlète et runneuse reconvertie au vélo suite à une blessure, Anna Kiesenhofer est encore une novice dans le monde professionnel. Elle débute par des cyclosportives de montagne en 2014, avant de faire ses premières courses en 2015, remportant notamment la Semaine Cantalienne (non UCI). Mais c’est surtout en 2016 qu’elle se démarque, d’abord par ses nombreuses places d’honneur sur la Coupe d’Espagne, puis en remportant l’étape du Mont Ventoux sur le Tour de l’Ardèche où elle échoue à la 2ème du général faute d’une équipe capable de contrôler les attaques de Flavia Oliveira. Recrutée par Lotto-Soudal, elle a la voie libre pour se faire plaisir sur les courses difficiles en 2017 (Emakumeen Bira, Giro d’Italia, Tour de l’Ardèche) dans une équipe privée de Claudia Lichtenberg partie à Wiggle-High5.

par bullomaniak ; crédit photo Ronan Caroff et wikicommons, youkeys
Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Venez lire les derniers articles des rédacteurs du Gruppetto et profitez-en pour donner votre avis sur les sujets évoqués dans ces articles.

Modérateurs: Geraldinho, bouri

Re: 5 coureuses qui vont exploser en 2017

Messagepar Médé33 » 19 Jan 2017, 19:35

Je poste un message pour montrer que les filles m'intéressent, c'est ça être féministe :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Médé33
Légende du Gruppetto
 
Messages: 25908
Enregistré le: 30 Juin 2013, 21:03
Localisation: Master ès Footixerie, Bleu en club comme en nation