Écrit le par dans la catégorie Amateurs, Hors-catégorie.

Après plusieurs saisons au CC Marmande 47 en DN3, Maxime Teulière a signé pour l’année 2016 au sein de l’équipe Creuse Oxygène Guéret à l’échelon supérieur, en DN2 alors qu’il est désormais âgé de 22 ans. LeGruppetto lui a posé quelques questions entre autres sur son parcours et ses objectifs futurs :

Quels changements as-tu ressenti en passant du CC Marmande en DN3 à Creuse en DN2 ?

Le plus gros changement dans ce passage a été la quantité des courses au calendrier. A l’heure actuelle j’ai deux fois plus couru que l’an passé, c’est une bonne chose pour moi. De plus, la structure Creuse Oxygène est impressionnante en terme de logistique, les moyens humains ou matériels que nous avons à notre service sont justes faramineux. C’est un vrai plus pour les coureurs qui peuvent ainsi concentrer toute leur énergie sur leur course. Et quand je regarde derrière moi où il y a trois ans de cela où j’étais encore en Ufolep, ces changements deviennent du coup encore plus grands. Le niveau est aussi très différent, au CCM47 nous étions deux à avoir le niveau Elite avec Loic Herbreteau, aujourd’hui à Creuse Oxygène il y a beaucoup de bons coureurs et surtout des coureurs expérimentés .

Paris-Roubaix a-t-elle été une bonne expérience ? As-tu apprécié ce genre d’épreuve ?

Ce fut une très belle course mais à mon goût, plus frustrante que difficile. Ralenti par une grosse chute à mi-course, j’ai fait soixante kilomètres seul en chasse-patate. J’apprécie ce genre d’épreuve oui car j’aime frotter et les courses dures mentalement.

Quel est ton profil de coursier ?

Je suis plutôt un coureur complet, c’est à dire que je peux rouler, je sais grimper un minimum ou bien encore sprinter.

Tu as déjà affirmé ne pas avoir pour objectif de passer pro ? Du coup quelle est ton approche du cyclisme ?

Je me le suis souvent répété quand je faisais mes études, je me disais très souvent :  » tu dois réviser, de toute façon tu ne passeras jamais pro « . Aujourd’hui, j’ai une approche et une philosophie très différente. On voit des coureurs qui passent professionnel sur le tard voire très tard pour certains. Je prends chaque course comme un moyen de montrer ce que je vaux et d’apporter toute mon aide à mes coéquipiers .

A quoi ressemble le cyclisme amateur en Aquitaine ? Quel est le niveau en comparaison des autres régions, notamment par rapport au Limousin ?

En Aquitaine le cyclisme amateur est très différent des autres régions. Il y a surtout des individualités, il n’y a pas une équipe qui survole chaque épreuve. Donc le niveau y est assez hétérogène. On retrouve très souvent les mêmes coureurs aux premières places.

Est-ce que tu ne fais que du vélo à plein temps ou gères-tu un travail à coté ?

Depuis janvier je ne fais que du vélo, j’ai fini mes études en juin 2015 avec deux BTS en poche. Et depuis mes 16 ans je travaillais trois mois tous les étés donc maintenant je profite un peu.

Peux-tu nous donner le nom du futur grand coureur de ta génération que tu vois émerger dans le futur proche ?

Il y a beaucoup de noms qui me traversent l’esprit mais un retient mon attention plus particulièrement : celui de David Gaudu. C’est un espoir qui a beaucoup d’avenir et qui s’est illustré récemment sur une course très prestigieuse. Il est entre de bonnes mains en équipe de France .

Tu fais également du cyclo-cross, penses-tu refaire une saison complète de cyclo-cross ou ne faire que de la route ?

Non, je ne pense pas refaire une saison complète de cyclo-cross et ce pour plusieurs raisons. Ma saison route va se finir assez tard vers mi-octobre, il ne serait pas raisonnable d’enchaîner avec une saison complète de cyclo-cross. De plus, il faudrait que je sois opérationnel sur route dès février 2017, il est important de ne pas s’éparpiller et de garder les bons objectifs en vue .

maxime teulière

L’équipe Creuse a également une équipe très performante en VTT avec notamment Antoine Bouqueret, Titouad Carrod et Julien Ballion, est-il envisageable de te voir sur certaines courses en France sur cette discipline ?

Comme je l’ai dit précédemment, il est important de ne pas s’éparpiller sinon c’est le meilleur moyen de passer à côté de tous les objectifs. Mais il est vrai que ce serait une belle expérience personnelle de faire une épreuve sur un week-end creux, mais cela ne se fera pas au détriment d’une course sur route.

Quels sont tes objectifs pour cette saison ?

Comme tous les ans, j’essaie d’en gagner au moins une en Elite. Mes objectifs sont principalement centrés sur les courses espoirs à savoir le  challenge national, championnat entre autres. Mais apporter mon aide à mes coéquipiers est également un objectif et un devoir à remplir tous les week-ends. Et j’ai aussi une épreuve en tête, un contre la montre.

Quels sont tes loisirs en dehors du vélo ?

Je suis issu d’une famille de  » touche à tout « , je lis énormément que ce soit des classiques comme du Baudelaire, du Shakespeare ou des livres plus scientifiques comme  » Le gène du sport ». J’aime apprendre et découvrir de nouvelles choses. J’essaie d’avoir la culture générale la plus développée possible. Je suis un grand passionné de musculation aussi, et de nutrition bien évidemment.

Dernière question en rapport avec notre site Le Gruppetto, t’es-tu déjà retrouvé dans un Gruppetto et si oui comment s’organise t-il ?

Oui, j’y étais très récemment, je m’y suis retrouvé après une chute sur la deuxième étape de la Ronde de l’Isard. Sur les courses en montagne on y retrouve souvent des sprinteurs, des rouleurs qui ont bossé jusqu’au pied des cols et des garçons qui n’ont pas eu de chance avec soit une chute ou une crevaison. Souvent, le gruppetto est composé d’une vingtaine d’unité, rarement plus. Il y a les mecs sérieux qui roulent bouche fermée et avec un air frustré d’être là. Il y a aussi les garçons déçus de leurs sensations du jour, qui pensent déjà à se rattraper le lendemain et qui en profitent pour récupérer au maximum en restant à l’abri derrière. Puis il faut un clown, un garçon qui sort une petite blague histoire de détendre un peu tout le monde, sur cette étape là ce fût moi. Mais je vous avoue que plus je reste loin du gruppetto , plus je suis content.

 

Par la rédaction du Gruppetto.

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Venez lire les derniers articles des rédacteurs du Gruppetto et profitez-en pour donner votre avis sur les sujets évoqués dans ces articles.

Modérateurs: Geraldinho, bouri