Écrit le par dans la catégorie Cyclo-Cross, Hors-catégorie.

Ce dimanche, Clément Venturini a obtenu une très belle septième place sur le parcours contraignant du cyclo-cross de la Citadelle de Namur. Le pensionnaire de la Cofidis fait partie de la nouvelle génération dorée qui maîtrise les débats lors des manches de la Coupe du Monde. Alors peut-il rivaliser avec Wout Van Aert ou encore Van Der Poel sur les prochains Championnats du Monde à Heusden-Zolder ? Il s’exprimait à chaud pour Le Gruppetto lors de sa séance de décrassage, satisfait de sa course sur le circuit wallon.

Concentré et on ne peut mieux placé dès le premier tour de circuit, Clément Venturini a longtemps fait partie du groupe de tête avant de céder un peu de terrain aux trois hommes forts du jour. Si derrière votre télévision vous pensiez que notre jeune pousse française s’essoufflait en bout de course, ce n’était qu’une mauvaise impression. Longtemps en lice pour aller accrocher une quatrième place plus qu’honorable, Venturini a été frappé par la malchance : « Dans les derniers tours, je crève très loin du poste des mécaniciens… J’ai dû lâcher beaucoup de force pour terminer mon tour de circuit avec une roue à plat et Dieu sait que ce n’est pas évident dans certaines sections boueuses. Une fois ce premier coup du sort réglé, j’ai repris mon effort pour tout de même bien figurer. Dans le dernier virage, je déchausse malheureusement et je ne peux pas remporter le sprint pour la sixième place. »

 

sans titre 3

Clément Venturini, concentré avant le départ.

Aucune déception n’était pourtant visible sur le visage de Clément en fin de course, satisfait de sa prestation et bien conscient que des faits de course ne lui ont pas permis de faire encore mieux. « Je n’ai aucune ambition au classement de la Coupe du Monde, car je n’ai pas pris part à toutes les épreuves. Mon objectif est de me préparer au mieux au Championnat de France, puis au Championnat du Monde. Ce n’est pas pour autant que je me laisse aller dans les manches de la Coupe du Monde. Je me donne à 200% du début à la fin », insistait le Français après avoir remis des chaussures propres. Et il ajoutait même : « Aujourd’hui, j’ai profité d’un départ parfait pour rester dans la roue des meilleurs. Cela me motive énormément de voir que sur une course, je peux rivaliser avec eux. Je suis sur la bonne voie ! »

 

sans titre 4

 

Heusden-Zolder, terrain des Championnats du Monde

Si les Belges et les Néerlandais dominent les débats en cyclo-cross élite actuellement, Clément Venturini a toutes ses chances de venir jouer les troubles-fêtes au vu de ses dernières sorties. La prochaine manche de la Coupe du Monde se déroulera à Heusden-Zolder : l’occasion de découvrir et reconnaître le parcours en vue des Championnats du Monde. « Ce sera un test intéressant. Il y aura des enseignements à tirer de cette course même si le jour J, il faudra répondre présent durant toute la course et compter sur un brin de réussite. Lors d’un Championnat, tout peut se passer. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte et je suis persuadé qu’on vivra un Championnat très indécis avec des écarts infimes », analysait-il, visiblement impatient d’en découdre.

sans titre 2

Devant Van Der Poel dans les premiers virages, Venturini sait désormais qu’il est capable de créer l’exploit s’il prend un bon départ.

Après cette saison de cyclo-cross et un court repos bien mérité, Clément Venturini devra se projeter sur son autre saison : celle sur route. Une situation que ne connaissent pas la majorité de ses adversaires de cyclo-cross… « C’est la particularité des coureurs français. On cumule deux saisons et on a des objectifs tout au long de l’année. Cela peut paraître lourd pour notre corps, voire même désavantageux comparé à des Wout Van Aert ou Sven Nys n’ayant qu’à se préserver pour les grands rendez-vous du cyclo-cross, mais c’est ma saison sur route qui me permet d’atteindre un tel niveau aujourd’hui dans le Superprestige. Cofidis compte sur moi à cette période-ci de l’année, ce qui ne m’empêche pas de me mettre de la pression sur route pour obtenir des résultats à la hauteur de mes attentes », détaillait l’ambitieux et sympathique coureur avant de retourner vers son motor-home rouge.

 

Guillaume Zaracas

Crédit Photo : Guillaume Zaracas via https://www.facebook.com/GZaracas-Photographies-1445995779057162/

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Venez lire les derniers articles des rédacteurs du Gruppetto et profitez-en pour donner votre avis sur les sujets évoqués dans ces articles.

Modérateurs: Geraldinho, bouri

Re: Clément Venturini : "Avec de la réussite, tout peut arri

Messagepar MayodeBain » 24 Déc 2015, 11:15

Superbe interview, parfaite pour inaugurer le nouveau site :ok:
Avatar de l’utilisateur
MayodeBain
Contrôleur UCI
 
Messages: 8710
Enregistré le: 17 Mai 2014, 15:49

Re: Clément Venturini : "Avec de la réussite, tout peut arri

Messagepar bullomaniak » 24 Déc 2015, 11:17

Tiens d'ailleurs petite info : les coureurs de cyclocross tendent à utiliser des rouleaux, même pour l'échauffement, plutôt que des home-trainer au haut niveau. :ok:
Avatar de l’utilisateur
bullomaniak
Manager
 
Messages: 13574
Enregistré le: 27 Juil 2013, 22:05
Localisation: Elisa Longo-Borghini > all

Re: Clément Venturini : "Avec de la réussite, tout peut arri

Messagepar Flo76 » 24 Déc 2015, 12:03

Superbe cette interview :banana
Avatar de l’utilisateur
Flo76
Directeur sportif
 
Messages: 5091
Enregistré le: 14 Juin 2015, 14:11
Localisation: Dieppe #Alaph'gang