Écrit le par dans la catégorie Les forçats de la route, Portraits.

Dans le grand océan de l’échelon continental, où se côtoient plus de 170 équipes, rares sont les formations à pouvoir surnager. L’une d’elles tire son épingle du jeu en cette saison 2015 : venue de Slovénie, l’Adria Mobil a su triompher sur tous les terrains pour gagner le Tour of Qinghai Lake, le Tour de Slovénie, le Tour of Malopolska ainsi que le Tour d’Azerbaïdjan. Un coureur symbolise bien cette domination : âgé de 26 ans, Primož Roglič ne court certes que depuis 3 ans mais il est déjà le plus grand espoir d’un cyclisme slovène qui, en attendant l’hypothétique explosion de Mohoric, se fait tracter par les performances de Spilak sur les courses d’une semaine, sans parler des fulgurances des Brajkovic, Koren, Bozic et autres. Pourquoi est-il arrivé dans le monde du cyclisme qu’en 2012, à 23 ans ? Tout simplement car avant d’être un coureur cycliste, Primož Roglič est un sauteur à ski, champion du monde junior en 2007. Il décide cinq ans plus tard de changer de sport, en étant passé par le duathlon (triathlon dont les distances sont variables) comme transition.

Jeu : où est Primož ?

Mais où est Primož ?

Sa saison 2012 se passe au sein de l’équipe Radenska, où il côtoie Jan Polanc et Luka Pibernik. Toutefois, celle-ci étant sa première saison en tant que cycliste, il n’enregistre aucun résultat notable.

Roglič sous le maillot de la Radenska

Roglič sous le maillot de la Radenska

Cependant, il est repéré pour intégrer la plus grande équipe du pays, l’Adria Mobil. En 2012, celle-ci enregistre une saison ni exceptionnelle, ni décevante : 4e équipe continentale au CQ-Ranking, ses points sont principalement dûs aux victoires de Marko Kump, même si la formation de Milan Erzen connaît l’émergence de Kristijan Durasek. 2013 marque un tournant dans l’équipe : Kump et Durasek font le grand saut en World Tour, l’équipe se retrouve donc sans leader. C’est dans ce contexte qu’arrive Primož Roglič pour sa 2e saison cycliste, à 24 ans. Cette fois-ci, ses résultats commencent à être plus probants, avec une 10e place aux championnats de Slovénie, et un top 15 lors de son tour national, alors qu’il concourrait au classement de la montagne, qu’il termine à la 3e place. Le reste du temps, c’est un équipier aux deux coureurs qui ont pris le leadership de l’équipe : Radoslav Rogina et Matej Mugerli. Côté classements, Roglič termine 1425e au CQ-Ranking avec 21 points, alors que l’Adria Mobil est 5e équipes continentale, avec 204 points de moins que la saison précédente.

En plein milieu du premier rang, Primož réfléchit au sens de la vie

En plein milieu et au premier rang, Primož réfléchit au sens de la vie

A l’intersaison 2013-2014, l’Adria Mobil arrive à garder sa colonne vertébrale composée de Rogina et Mugerli. La troisième saison de Roglič en tant que pro est enfin la bonne, marquée par ses premières victoires et ses premiers placements au classement général. L’ancien champion du monde junior de saut à ski lève pour la première fois les bras lors de la 2e étape du Tour d’Azerbaïdjan. Il domine lors d’un sprint très réduit William Clarke. Hélas, Roglič ne sera pas en mesure de terminer un Tour finalement remporté par un certain Ilnur Zakarin. Il reprend la compétition lors du Tour de Slovaquie, où il joue le classement de la montagne, terminé à la 5e place. Il se fait plus discret lors de sa deuxième participation à son tour national, terminé à la 25e place. A la fin du mois de juin, il passe à 42 secondes d’un titre de champion national, remporté tout de même par son coéquipier Matej Mugerli. Primož termine à la 4e place de la course. Toutefois, son premier grand fait d’armes se situe au Sibiu Cycling Tour, qu’il termine à la 3e place du général remporté par Rogina et où sont également présents des coureurs comme Rebellin ou encore Samoilau. Ajoutons à cela ses deux secondes places sur des étapes escarpées, ainsi que sa 12e place lors du prologue, et il s’avère que notre coureur se révèle de plus en plus comme un adepte des courses par étapes. Et en prime sur ce tour roumain, Roglič obtient le gain du classement de la montagne et termine 2e du classement par points. Un mois plus tard, l’ancien champion de saut à skis obtient sa deuxième victoire professionnelle, en s’adjugeant la classique Croatia – Slovenia. Ces bonnes performances se confirment face à des concurrences un peu plus élevées, tout d’abord au Giro della Regione Friuli, où Primož termine 7e avec un top 10 d’étape dans son escarcelle ; ainsi qu’au Tour of Al Zubarah, où le coureur slovène finit à la 9e place, avec en prime un podium d’étape, tout cela en étant équipier de Kristjan Fajt (qui finit à la 2e place du général). Au niveau des classements, Primož Roglič termine 402e du CQ-Ranking avec 169 points, alors que son équipe se classe 10e équipe continentale avec 920 points, l’absence d’un sprinter tel Marko Kump – ramenant un nombre substantiel de bouquets – se faisant très fortement ressentir sur les résultats de l’équipe.

L'ancien champion junior de saut à skis triomphant de la classique Croatia-Slovenia

L’ancien champion junior de saut à ski triomphant de la classique Croatia-Slovenia

Cela tombe bien, car le fils prodige revient : Marko Kump est de retour dans l’équipe qui l’a vu grandir, après deux années infructueuses du côté de la Tinkoff-Saxo. Mais même si Roglič et Rogina restent, Mugerli tente l’aventure azérie du côté de la Synergy Baku Cycling Project. Si 2014 a marqué le début de l’ascension de Primož Roglič, la saison 2015 est celle de son explosion. Sur toutes les courses correspondant à ses qualités, le coureur slovène a à chaque fois rempli ses objectifs. Sa moisson commence au GP Izola, où seul Mühlberger le bat au sprint. Autre course de son mois de reprise, l’Istrian Spring Trophy le voit terminer à la 5e place du général. Puis, Primož Roglič parfait sa condition physique en remportant le maillot de meilleur grimpeur à la Settimana Coppi e Bartali. Ses progrès sont également visibles sur des courses à concurrence plus relevée, comme le Tour de Croatie, où il termine 2e du général, entouré par deux coureurs de la CCC (Paterski et Szmyd). Enfin arrivent ses deux grandes victoires : le tour de Slovénie et celui d’Azerbaïdjan. Dans ce dernier, il s’adjuge même l’étape reine pour triompher malgré la présence de Mugerli, Horner, Firsanov, Edmonson… Chez lui, il gagne là aussi l’étape de montagne pour terminer au général devant des coureurs très confirmés comme Nieve, Finetto, Ulissi, Polanc… De plus, il finit sur ces épreuves sur la 2e marche du classement de la montagne. Bref, en l’espace de deux mois Roglič explose et engrange de précieux points pour l’Adria Mobil. Actuellement, il reste sur une 7e place lors de son championnat national, mais surtout sur un top 5 au général du Tour of Qinghai Lake, remporté par son coéquipier Radoslav Rogina, avec là aussi, cerise sur le gâteau, le gain d’une étape de montagne. Au niveau des classements, l’explosion de Primož Roglič se fait ressentir : avec une 49e place au CQ-Ranking avec 519 points il est actuellement devant des coureurs comme König, Zakarin, Gesink, Kruisjwijk, Cancellara, Dan & Tony Martin etc… De plus, l’Adria Mobil a déjà battu son record de points, qui s’élève à 1369. En effet, en parallèle de la mise en lumière de Roglič, Kump a déjà engrangé 16 victoires : seul Alexander Kristoff a fait mieux que lui.

Primož inaugurant un nouveau style sur le vélo

Primož inaugurant un nouveau style sur le vélo

Alors que l’équipe de Bogdan Fink se prend déjà à rêver de figurer en continental pro l’année prochaine, la Slovénie a peut-être trouvé en Primož Roglič un coureur aux performances régulières, capable de briller en montagne face à des coureurs habitués au plus haut-niveau. Il peut devenir, avec Simon Spilak, le fer de lance du cyclisme slovène. Reste qu’il faudra éviter le piège du trop grand saut vers l’inconnu en rejoignant directement une équipe World Tour à l’issue de sa très bonne saison. Alors qu’en cas de montée à l’échelon supérieur, l’Adria Mobil devra recruter (son effectif étant de 9 coureurs en cette saison 2015), peut-elle trouver en Primož Roglič une locomotive l’emmenant vers les sommets ?

Par Schleckpower

(Photos via  http://primozroglic.com/ & http://www.adria-mobil-cycling.com/si)

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Venez lire les derniers articles des rédacteurs du Gruppetto et profitez-en pour donner votre avis sur les sujets évoqués dans ces articles.

Modérateurs: Geraldinho, bouri

Re: Primož Roglič, la locomotive de l’Adria Mobil

Messagepar Aheffe » 13 Sep 2015, 01:58

Ça me rappelle ma carrière sur PCM 2006 ou 2007 avec Spilak et Kiserlovski 8)
Adria est une équipe de jeunes et s'il confirme il risque fort de suivre le même chemin que ses aînés ..
Avatar de l’utilisateur
Aheffe
Chasseur de prime
 
Messages: 450
Enregistré le: 09 Juil 2014, 18:53

Re: Primož Roglič, la locomotive de l’Adria Mobil

Messagepar NicoModolo » 13 Sep 2015, 15:20

Il a commencé directement en pro a 23 ans ou il faisait déja du vélo avant en paralléle du ski ? Je sais que dans certaines disciplines nordiques, le vélo est utilisé comme un moyen d'entraînement comme Tom Jelte Slagter pouvait le faire comme il faisait du patinage ou d'une autre forme, mon cousin qui fait du hockey sur glace.
NicoModolo
Cyclo du dimanche
 
Messages: 158
Enregistré le: 24 Aoû 2015, 16:56

Re: Primož Roglič, la locomotive de l’Adria Mobil

Messagepar Schleckpower » 13 Sep 2015, 15:27

NicoModolo a écrit:Il a commencé directement en pro a 23 ans ou il faisait déja du vélo avant en paralléle du ski ? Je sais que dans certaines disciplines nordiques, le vélo est utilisé comme un moyen d'entraînement comme Tom Jelte Slagter pouvait le faire comme il faisait du patinage ou d'une autre forme, mon cousin qui fait du hockey sur glace.


Il faisait des cyclotouristes dans les montagnes à l'époque, mais même si il ne le précise pas, je pense qu'il s'entraînait en faisant en vélo, effectivement :o
Mais il ne passe pas pro sans aucune expérience, il faisait déjà du duathlon, ce qui lui a donné un bon "bagage" cycliste ;)
Avatar de l’utilisateur
Schleckpower
Maillot vert
 
Messages: 4604
Enregistré le: 02 Aoû 2013, 21:53
Localisation: Marsiglia

Re: Primož Roglič, la locomotive de l’Adria Mobil

Messagepar Nico32 » 13 Sep 2015, 15:40

Ça fait bizarre de reconnaitre l'ambiance de la 1ère photo 8)
Coureur inconnu au bataillon avant cet article, :o
Mais maintenant on va le savoir que c'était "l'ancien champion (du monde junior) de saut à ski" :lol:
Avatar de l’utilisateur
Nico32
Directeur sportif
 
Messages: 7977
Enregistré le: 08 Jan 2014, 14:26
Localisation: à ronger mon frein

Re: Primož Roglič, la locomotive de l’Adria Mobil

Messagepar NicoModolo » 13 Sep 2015, 16:01

Schleckpower a écrit:
NicoModolo a écrit:Il a commencé directement en pro a 23 ans ou il faisait déja du vélo avant en paralléle du ski ? Je sais que dans certaines disciplines nordiques, le vélo est utilisé comme un moyen d'entraînement comme Tom Jelte Slagter pouvait le faire comme il faisait du patinage ou d'une autre forme, mon cousin qui fait du hockey sur glace.


Il faisait des cyclotouristes dans les montagnes à l'époque, mais même si il ne le précise pas, je pense qu'il s'entraînait en faisant en vélo, effectivement :o
Mais il ne passe pas pro sans aucune expérience, il faisait déjà du duathlon, ce qui lui a donné un bon "bagage" cycliste ;)



Cyclosportives tu voulais dire ? Un peu comme Richie Porte avec le Tri donc.
NicoModolo
Cyclo du dimanche
 
Messages: 158
Enregistré le: 24 Aoû 2015, 16:56

Re: Primož Roglič, la locomotive de l’Adria Mobil

Messagepar Schleckpower » 13 Sep 2015, 16:19

NicoModolo a écrit:Cyclosportives tu voulais dire ? Un peu comme Richie Porte avec le Tri donc.


Oui voilà, je me suis emmêlé les pinceaux avec la traduction Slovène :lol:
Avatar de l’utilisateur
Schleckpower
Maillot vert
 
Messages: 4604
Enregistré le: 02 Aoû 2013, 21:53
Localisation: Marsiglia

Re: Primož Roglič, la locomotive de l’Adria Mobil

Messagepar NicoModolo » 13 Sep 2015, 18:42

Schleckpower a écrit:
NicoModolo a écrit:Cyclosportives tu voulais dire ? Un peu comme Richie Porte avec le Tri donc.


Oui voilà, je me suis emmêlé les pinceaux avec la traduction Slovène :lol:



Les cyclosportives montagnarde, c'est pas ce qui doit manquer en Slovénie :mrgreen:

Je me demande ce que certains donneraient en pro, comme Loic ruffaut qui a fait les trois haute route d'affilée (durée d'un grand tour) et qui explose la Haute Route Suisse quoi :shock:
NicoModolo
Cyclo du dimanche
 
Messages: 158
Enregistré le: 24 Aoû 2015, 16:56

Re: Primož Roglič, la locomotive de l’Adria Mobil

Messagepar vino_93 » 13 Sep 2015, 23:45

Nico32 a écrit:Ça fait bizarre de reconnaitre l'ambiance de la 1ère photo 8)
Coureur inconnu au bataillon avant cet article, :o
Mais maintenant on va le savoir que c'était "l'ancien champion (du monde junior) de saut à ski" :lol:

ça fait quelques saisons que je le suis, et il a vraiment bcp progressé. Un gars sûr 8)

Niveau skieur, j'ai vu quelques fondeurs espagnols en cyclisme. Malheureusement je ne me rappelle plus qui :niais: Ni sur quelle course :niais:
Avatar de l’utilisateur
vino_93
Champion en devenir
 
Messages: 13531
Enregistré le: 10 Juil 2013, 11:38

Re: Primož Roglič, la locomotive de l’Adria Mobil

Messagepar NicoModolo » 14 Sep 2015, 18:27

vino_93 a écrit:
Nico32 a écrit:Ça fait bizarre de reconnaitre l'ambiance de la 1ère photo 8)
Coureur inconnu au bataillon avant cet article, :o
Mais maintenant on va le savoir que c'était "l'ancien champion (du monde junior) de saut à ski" :lol:

ça fait quelques saisons que je le suis, et il a vraiment bcp progressé. Un gars sûr 8)

Niveau skieur, j'ai vu quelques fondeurs espagnols en cyclisme. Malheureusement je ne me rappelle plus qui :niais: Ni sur quelle course :niais:



Dans le même style, y'a Nicolas Raybaud qui pratique le ski de fond l'hiver et fait des compéts en ski, en vélo c'est un niveau cyclosportif mais je pense qu'il ne serait pas ridicule sur quelques courses pro (genre Rhône Alpes Isére Tour ou Bullo se ferait péter le caisson :mrgreen: )
NicoModolo
Cyclo du dimanche
 
Messages: 158
Enregistré le: 24 Aoû 2015, 16:56