Écrit le par dans la catégorie Tours et détours, Variantes.

Comme vous pu le lire dans notre analyse, le parcours du Tour de France 2015 ne nous a absolument pas séduit à l’exception de la première semaine. Dans ce second article, nous proposons donc de retracer l’épreuve en épousant les contraintes d’ASO, c’est-à-dire en respectant les villes-étapes choisies et la plupart des cols. Nous nous réservons tout de même la possibilité d’un joker. L’idée est de montrer qu’avec quelques ajustements, la qualité du parcours du Tour 2015 peut être sensiblement améliorée.

En tout nous avons modifié X étapes et 1 jour de repos. Découvrez notre parcours :

E01 : Utrecht – 14 23km

http://www.openrunner.com/index.php?id=4965626

Première étape et premier changement. Le kilométrage contre-la-montre ridiculement réduit à 14km est la plus grosse faiblesse du tracé officiel. Nous proposons de rallonger la première étape de 9km pour améliorer ce problème. Une des conséquences pourrait cependant être de verrouiller le maillot jaune en première semaine.

E03 : Anvers – Huy 160 + 4km

L'arrivée à Huy ne se fait plus sur le célèbre Mur mais 4km plus loin !

L’arrivée à Huy ne se fait plus sur le célèbre Mur mais 4km plus loin !

Profil détaillé : http://www.openrunner.com/index.php?id=4186926

Si l’étape de Huy bénéficie de la côte de Chérave introduite lors de la dernière Flèche Wallonne, son profil reste jumeau de celle de Mur-de-Bretagne. Nous avons donc souhaité proposer une étape vallonnée mais avec une arrivée plate. La ligne est ainsi repoussée 4km après le mur, ce qui rapproche cette étape de celle de Sheffield l’an dernier où Nibali avait pris le pouvoir.

Aucun autre changement n’est proposé en première semaine. Nous avons tout de même hésité à durcir l’étape de Mûr-de-Bretagne ou transformer le chrono de Plumelec en épreuve individuelle. Ce format de chrono par équipes tardif mérite cependant d’être testé.

L’étape de l’Arette-Pierre-St-Martin est une course de côte assumée qui se défend en ouverture de massif. Nous ne la modifions donc pas même si cette étape est facilement étoffable avec les cols basques comme Burdinkrutcheta ou Bagargui et/ou par l’ascension via la Hourcère (http://www.openrunner.com/index.php?id=4985674). L’étape de Cauterets n’est pas mauvaise en soi. On pourrait certes passer par un duo Aubisque-Spandelles qui raccourcit la vallée mais le principal handicap de cette étape reste celle du lendemain.

 

E12 : Lannemezan – Plateau de Beille Tarascon-sur-Ariège 182km

Jusque là nous avons essayé de conserver les choix d’ASO mais là nous n’en avons pas d’autre que d’utiliser notre JOKER et de rayer le Plateau de Beille de la carte du Tour. Cette étape est assurément la plus mauvaise du Tour : individuellement elle a peu de saveur, collectivement elle gâche toutes les Pyrénées !

Exit Beille au profit d'une étape toboggan en direction de l'Ariège

Exit Beille au profit d’une étape toboggan en direction de l’Ariège

 Profil détaillé : http://www.openrunner.com/index.php?id=4965675

A la place nous proposons une étape toboggan qui se conclut en vallée à Tarascon-sur-Ariège. Le département ariégeois finançant l’arrivée à Beille n’est ainsi pas perdant. Il est même gagnant puisqu’il hérite d’une étape au potentiel spectaculaire bien supérieure. On se souvient comme la Sky s’était désintégrée sur un profil similaire en 2013. Le point clé de l’étape sera l’ascension du difficile col d’Agnès avant la courte remontée de Lers, une descente technique et une vallée faux-plat descendant de 15km.

E13 : Muret – Rodez 198.5 km + 1.7km

La ligne est repoussée de 1700m par rapport à l'étape officielle

La ligne est repoussée de 1700m par rapport à l’étape officielle

Cette étape propose le troisième final en bosse du Tour après Huy et Mûr-de-Bretagne. Nous n’oublions pas non plus, le final difficile sur les hauteurs du Havre. Notre modification sur cette étape consiste à repousser la ligne d’arrivée 1700m après la Côte-St-Pierre et la placer au cœur de Rodez comme sur Paris-Nice 2012. Les puncheurs auront toujours leur chance sur cette étape casse-pattes mais devront passer à l’offensive. Pour les sprinteurs polyvalents comme Degenkolb ou Matthews cela ouvre une étape supplémentaire.

E14 : Rodez – Mende 178.5 186.7km

Les gorges du Tarn sont désormais entrecoupées de deux difficultés

Les gorges du Tarn sont désormais entrecoupées de deux difficultés

Profil détaillé : http://www.openrunner.com/index.php?id=4771169

L’étape officielle remonte la vallée du Tarn sur plus de 80km. Si les images devraient être superbes (viaduc de Millau, Gorges du Tarn…), pas sûr que cette monotonie soit utile au peloton. Pour casser cette dernière nous introduisons donc la montée du Cade au dessus de Millau (lieu d’arrivée du Tour en 1987) avant de rebasculer vers les gorges du Tarn. Une seconde difficulté 2C est introduite juste avant le Causse de Sauveterre. Avec un dénivelé positif porté de 2800m à 3600m, ce changement devrait favoriser les défaillances dans la Croix-Neuve où il reste difficile d’éviter la course de côte.

E15 : Mende – Valence 183 224km

L'étape est durcie et emprunte le coeur de l'Ardèche

L’étape est durcie et emprunte le coeur de l’Ardèche

Profil détaillé : http://www.openrunner.com/index.php?id=4965955

En ce dimanche, ASO souhaite un duel baroudeurs-sprinteurs. Celui-ci dépendra grandement de la composition du groupe d’échappés et du vent dans le final. De plus cette étape « ardéchoise » ne rend pas vraiment hommage à ce beau département.

Notre version alternative s’élance sur les mêmes routes avant d’en dévier légèrement pour emprunter le Chap del Bosc et le col de Meyrand. On évite ensuite l’ennuyeux Escrinet pour une route plus au cœur de l’Ardèche par le col de Mézilhac bien connu des cyclos de l’Ardéchoise. Le final n’est pas plat non plus puisqu’il emprunte deux côtes déjà vues sur la Drôme Classic 2014 remportée par un certain Romain Bardet. Les passages à 12% du Val d’Enfer pourrait décider de l’étape et motiver certains leaders. Cette étape offre en tout cas un certain pluralisme. Les baroudeurs seront motivés mais les sprinteurs polyvalents pourraient l’être aussi si le rythme est lent. Les puncheurs tenteront de les éliminer en durcissant et une course difficile pourraient profiter à des leaders !

E16 : Bourg-de-Péage – Gap 201 215km

L'étape de Gap est dédiée aux sprinteurs !

L’étape de Gap est dédiée aux sprinteurs !

Profil détaillé : http://www.openrunner.com/index.php?id=4771257

Après l’étape durcie de la veille, nous avons choisi d’alléger cette étape et la première victime est le col de Manse. L’étape de Gap est ainsi dévolue au sprinteurs ! Un affront ? Pas tellement, en 1972 les championnats du Monde organisés à Gap avait sacré Marino Basso, un sprinteur. Notre  parcours emprunte les routes de la Drôme provençale en s’inspirant de l’étape de Sisteron du dernier Dauphiné.

A Gap, les coureurs enchaineront avec une journée de repos tardive puisque le troisième mardi. Nous proposons de repousser cette journée au mercredi comme lors du Tour de France 2010. Cela permet d’avancer l’étape suivante d’une journée.

E17 : Digne-les-Bains – Pra-Loup 161 190km

La trilogie Champs-Allos-Pra Loup comme en 1975 !

La trilogie Champs-Allos-Pra Loup comme en 1975 !

Profil détaillé : http://www.openrunner.com/index.php?id=4914086

L’étape de Pra Loup est une des meilleures en montagne du Tour 2015. Il lui manque cependant le sel des grandes étapes épiques et notamment celle de 1975. Pour cela nous introduisons le Col des Champs à la place de la roulante Colle-St-Michel. ASO elle même avait envisagé ce col avant de se rétracter en raison de l’état de la route dans la descente. Loin de nous l’idée de nier ce problème, mais avec un peu de volonté politique il aurait été possible de convaincre le CG04 d’améliorer cela. On a ainsi une vraie belle étape dans les Alpes du Sud : les Champs devraient écrémer le peloton pour permettre des attaques dès Allos avant sa descente technique et la courte montée finale. Le repos du lendemain a pour but de libérer les attaquants.

Repos le mercredi

E18 : Gap – St-Jean-de-Maurienne 187 207km

Le col du Chaussy fait son entrée avec un rôle décisif !

Le col du Chaussy fait son entrée avec un rôle décisif !

Profil détaillé : http://www.openrunner.com/index.php?id=4188014

Notre version alternative ne change que par la dernière difficulté de cette étape. Au lieu des télégéniques lacets de Montvernier, nous proposons l’escalade inédite du col de Chaussy, normalement au programme du Tour le lendemain. On enchaine ainsi Glandon et Chaussy avant une arrivée en descente à St-Jean-de-Maurienne. Ce changement a pour but d’éviter le risque d’escamotage de l’étape initiale.

 

E19 : St-Jean-de-Maurienne – La Toussuire 138 117km

Le Mollard disparaît au bénéfice d'un vrai tremplin vers la Toussuire

Le Mollard disparaît au bénéfice d’un vrai tremplin vers la Toussuire

Profil détaillé : http://www.openrunner.com/index.php?id=4771208

Notre étape reine du Tour s’élance par les lacets de Montvernier qui auront donc permuté avec Chaussy. La route en lacets sera escaladé par un peloton étiré, ce qui devrait garantir de belles images. La transition rapide se fait vers le sprint intermédiaire du jour avant l’escalade vers St-François-Longchamp qui se situe sous le col de la Madeleine. La descente se fait par la route usuelle du col avant de traverser à nouveau la Chambre. Les puristes noteront que nous dédaignons emprunter le détour de 10km pour mieux nous lancer directement vers Glandon-Croix-de-Fer. La grande modification reste la suppression du col du Mollard. Les coureurs enchaînent donc directement Croix-de-Fer et Toussuire qui est ainsi raccourcie de 3km. Il s’agit alors d’un parfait schéma tremplin et tout est fait pour encourager les attaques lointaines.

E20 : Modane – Alpe d’Huez 110km

Blasphème : nous supprimons les 21 virages pour passer par Villard-Reculas !

Blasphème : nous supprimons les 21 virages pour passer par Villard-Reculas !

Profil détaillé : http://www.openrunner.com/index.php?id=4985174

L’ironie veut que cette étape ait réellement été modifiée par la force des choses. Comme dit dans notre analyse du tracé, le passage par la Croix-de-Fer se fait cependant au détriment du potentiel spectacle illustré par l’étape de 2011. Aussi nous avions imaginé une version alternative plus en forme de blasphème provocateur que de proposition sérieuse. Ce blasphème consistait à supprimer les 21 virages et même l’arrivée en altitude pour proposer une arrivée en descente via le col de Sarenne (http://www.openrunner.com/index.php?id=4771216). Le tunnel du Chambon nous force nous aussi à revoir notre contre-proposition.

Face au risque de course de côte, nous n’abandonnons cependant pas l’idée de se passer des célèbres 21 virages. Nous proposons alors la troisième route vers la station de l’Oisans, connu comme le versant de Villard-Reculas. L’avantage est que son pied coïncide avec celui de la Croix-de-Fer ce qui allège l’étape de vallée. Au préalable, les ascensions du Mollard (par un versant inédit en lacets) et de la Croix-de-Fer sont au programme. Là encore, nous sommes face à un format tremplin à même d’encourager les attaques lointaines.

E21 : Sèvres – Paris Champs-Elysées CLM 28km

Un chrono final, du jamais vu depuis 1989 !

Un chrono final, du jamais vu depuis 1989 !

Profil détaillé : http://www.openrunner.com/index.php?id=4771245

Nous avions commencé par soulever le problème du chrono, il est désormais temps de le refermer. Avec les contraintes imposées, difficile de trouver où placer un deuxième exercice contre-la-montre. Il y avait bien St-Jean-de-Maurienne mais il aurait s’agit là d’un cronoscalata qui a plus vocation à remplacer une étape de montagne qu’un contre-la-montre. Finalement, le départ de la dernière étape étant frontalier de Paris, c’est l’occasion rêvée de finir par un chrono pour la première fois depuis le Tour 1989 et le fameux duel Lemond-Fignon !

Notre chrono de 28km se découpe en deux parties avec une première partie bosselée et urbaine avec notamment la côte de la Garenne et ses passages à 12-13%. La seconde est plate et propose de nombreuses lignes droites qui conviendront aux spécialistes de l’épreuve. Comme en 1989, l’arrivée se fera par le haut des Champs-Elysées, dos à l’Arc de Triomphe. Pour les grimpeurs, il s’agira de résister aux rouleurs-grimpeurs même si ce genre d’exercice le dernier jour repose avant tout sur la récupération après trois semaines intenses.

 

Bilan de notre Tour 2015 alternatif

Peu de modifications en première semaine qui est le point fort du tracé officiel de ce Tour 2015. Nous avons simplement allongé le chrono et décalé l’arrivée après le Mur de Huy. Les Pyrénées ont été revues avec la suppression de l’ogre Beille au profit d’une étape toboggan qui permettra des attaques lointaines. Les étapes de transition ont été ajustés avec deux étapes pour sprinteurs encadrant un week-end dédié aux leaders et baroudeurs. L’étape de Pra-Loup est avancé et renforcé pour favoriser les attaques. Les trois suivantes verront s’enchainer une belle arrivée en descente puis deux étapes très courtes en format tremplin. Le défilé du dernier jour est exceptionnellement remplacé par un contre-la-montre qui permet de définitivement rééquilibrer le programme montagne vs chrono de ce Tour et d’augmenter le spectacle tout au long des trois semaines.

Par ailleurs, nos modifications ont souvent pour conséquence d’allonger les étapes, ce qui porte de 3 à 6 le nombre d’étapes du Tour dépassant les 200km. Du côté des cols, nous avons ajouté une difficulté dans les Pyrénées, trois dans le Massif-Central et aucune dans les Alpes. Aucune modification n’est à noter au niveau des transferts si ce n’est la plus simple évacuation de Tarascon-sur-Ariège vers Muret.

 

Que pensez vous de nos propositions ? Pour réagir, passez sur notre forum

Le Tour de France 2015 est à suivre tous les jours sur notre forum  ainsi que sur notre compte Twitter (@LeGruppetto) pour des Live-Tweets endiablés.

Article par Svam. Remerciements à Linkinito, Tazio, Mathimus et bullomaniak pour les échanges.

Crédits : profils réalisés à partir de www.cronoescalada.com et www.openrunner.com

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •