Écrit le par dans la catégorie Coup de bordure, Humour.

Etape 18 : Gap / Alpe-d’Huez, 172.5km

Au matin de cette étape, les trois premiers se tiennent en l’espace de trente secondes et il est fort probable que la situation se décante avec la double ascension de l’Alpe d’Huez. Pas loupé, Tom Veelers joue la carte de l’offensive en faussant compagnie au groupe des favoris dès la première montée. Assez impressionnant, il creuse un petit écart qu’il va augmenter dans la descente. Le néerlandais tient le choc sur le deuxième passage et va chercher un succès de prestige. Muravyev, Bazayev ou Tuft perdent trois minutes dans la bataille.

Etape 19 : Bourg-d’Oisans / Le Grand-Bornand, 204.5km

Après son numéro d’hier, Veelers est à la dérive et ne parvient pas à défendre son maillot de leader. Dépité, il rend les armes rapidement, étant venu pour gagner, faire deuxième ou septième ne change rien à ses yeux. Astana profite de la situation pour propulser Bazayev à la victoire, mais Tuft n’est pas loin et s’empare de la précieuse tunique de leader. Pour Muravyev et Bazayev, il ne reste plus qu’une journée pour faire la différence.

Etape 20 : Annecy / Annecy – Semnoz, 125km

Dernière occasion pour bouleverser le classement général, cette courte étape s’annonce nerveuse. Bazayev avait tout prévu, pic de forme pour la dernière semaine de course et le kazakh fait exploser le peloton sur les pentes du Semnoz. Son coéquipier Gasparotto s’accroche et revient sur lui, imposant ensuite le tempo pour mener son leader à la victoire finale. Mais en parfait gestionnaire, Tuft encaisse seulement quarante-deux secondes de retard. Pas assez pour le déposséder, le canadien file ainsi vers son premier sacre à Paris. Bazayev monte sur la deuxième marche tandis que son équipier Muravyev complète le tiercé malgré sa défaillance du jour. Entre temps, on en oublierait presque Ramunas Navardauskas, réalisant la performance du jour en s’imposant en solitaire au sommet du Semnoz.

Etape 21 : Versailles / Paris Champs-Élysées, 133.5km

Le traditionnel défilé n’est pas au goût des Astana. Sous les ordres d’Alexandre Vinokourov, les kazakhs boycottent les photos et le champagne pour filer en douce. Muravyev lance ainsi une grande offensive mais Tuft est vigilant et se trouve impérial. Il ramène les coureurs à la raison et se fait sacrer sur la plus belle avenue du monde pour sa première paarticipation alors que Marcus Burghardt sauve son tour en glanant la dernière étape en solitaire. Du côté des français, malgré un bon bilan du côté des étapes, pas un seul coureur ne se classe parmi le top10 là où Jimmy Engoulvent remportait l’épreuve l’an dernier.

Classement Général Final :

1/ TUFT Svein (OGE)
2/ MURAVYEV Dmitriy (AST) + 3’03 »
3/ BAZAYEV Assan (AST) + 6’09 »
4/ KITTEL Marcel (ARG) + 17’47 »
5/ LOBATO Juan José (EUS) + 19’56 »
6/ TIMMER Albert (ARG) + 20’46 »
7/ WILLEMS Frederik (LTB) + 22’47 »
8/ HENDERSON Gregory (LTB) + 23’39 »
8/ O’GRADY Stuart (OGE) + 24’38 »
10/ ROELANDTS Jurgen (LTB) + 24’46 »

 

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •